jeudi 9 juillet 2015


Nous n'irons plus au bois.
Mary HIGGINS CLARK.
Editions Albin Michel.
340 pages.

Résumé:

Ce roman raconte l'histoire de Laurie Kenyon, enlevée à l'âge de quatre ans devant chez elle par deux individus, un homme et une femme Bic et Opal. Un avis de recherche est immédiatement lancé, sans succès. Pourtant deux ans plus tard, la petite réapparaît abandonnée devant une école, terrifiée. Plongée dans un profond mutisme, elle ne se souvient de rien. Les années passent, Laurie a maintenant 21 ans, elle est étudiante, mais depuis son enlèvement elle a développé un trouble de la personnalité dont elle ne se rend pas compte et qui semble lui faire commettre des actes étranges. Un jour on retrouve un de ses professeurs assassiné avec ses empreintes partout. Elle est tout de suite mise en examen. Mais sa sœur Sarah, avocate avec l'aide d'un psychiatre, va tout faire pour prouver son innocence et comprendre ce qui a bien pu se passer il y a dix sept ans durant sa captivité. 

Mon avis:

Ayant déjà lu quelques romans de Mary HIGGINS CLARK, je savais que je n'allais pas être déçue par cet intrigue.

On passe par différents sentiments au fil des pages. 
Tout d'abord de la colère vis à vis des ravisseurs, qu'on a clairement envie de tuer, vu le degré de folie qui les habite.
De la pitié pour Laurie, qui d'un coté essaie sans succès d'oublier l'horreur qu'elle a subit, et de l'autre de se souvenir du passé, pour se libérer de cette douleur qu'elle renferme et essayer de savoir si c'est vraiment elle qui a commis cet acte affreux envers une personne pourtant qu'elle appréciait.
Et enfin de la détresse envers Sarah qui tente par tout les moyens de sauver Laurie.

Cependant, j'ai été très admirative de la force des deux sœurs. Quand on voit tout ce qu'elles ont traversé, elles sont très soudées et lutte malgré tout pour continuer à avoir une vie normale. 
Laurie est une jeune femme très douce et est devenue très craintive à cause de son enlèvement. Elle a un sentiment profond de culpabilité vis à vis de sa sœur. Elle se considère en effet comme un fardeau pour elle. 
Sarah, elle est forte, courageuse et mature , on voit depuis la mort de leurs parents qu'elle porte ce qu'il reste de leur famille à bout de bras. 

J'ai été totalement plongé dans cette quête de vérité.
On se pose sans cesse des questions tout au long de l'histoire. Qu'a subit Laurie petite? Est-elle vraiment une assassin? Va t'elle sortir de cette sombre dépression?  L'histoire est bien rythmée, il y a de très nombreux chapitres (117 tout de même) qui nous font passer de l'angoisse, en comprenant les mauvais coups que préparent les maléfiques Bic et Opal, à l'espoir face aux efforts déployés par les proches de Laurie.

Je conseille à tous ceux qui n'ont jamais lu cette auteure, de découvrir ,même si ce n'est pas celle-ci, au moins une de ses œuvres.

Ma note:16/20.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire