jeudi 24 septembre 2015


Enigme à Conja Creek.
Carla Cassidy.
Editions Harlequin.
189 pages.

Résumé:

Amanda vient d'être engagée comme nourrice dans une maison coloniale de Conja Creek, par Sawyer qui vient de perdre sa femme, sauvagement assassinée. Sa fille Mélanie qui a vu la scène macabre, est plongée dans un profond mutisme depuis la mort de sa mère. Tout le monde semble accuser le père, mais Amanda ne peut y croire. Pourtant, elle devra se méfier, car elle va le côtoyer de près dans cette demeure isolée, du fin fond de la Louisiane.

Mon avis:

J'ai acheté ce livre en juin dans une brocante, uniquement attirée par sa couverture. Je la trouvais très jolie,avec un petit côté sombre et mystérieux.
C'est donc avec beaucoup de curiosité que j'ai commencé à lire la première histoire, où l'on rencontre Amanda qui vient d'accepter un poste de nourrice dans une famille au triste passé, puisque la maman, Erika, a été tuée.

Carla Cassidy, avec un style d'écriture classique des romans policier, nous entraîne dans un petit village de la Louisiane perdu dans les marécages, où tout ne semble pas si tranquille.
L'histoire nous tient en haleine, les personnages sont bien décortiqués et le suspens est au rendez-vous.

Amanda est un des personnages principaux. Jeune femme douce et forte, courageuse et indépendante, elle va vite s'attacher à Sawyer et Mélanie. Adorant les enfants, elle va mettre un point d'honneur à essayer de sortir de son mutisme la petite fille , qui lui fait de plus en plus confiance.
Elle lie également des liens de plus en plus forts avec son patron, envers qui elle ne tarde pas à éprouver des sentiments amoureux et réciproquement. Malgré les rumeurs, Amanda ne croit pas Sawyer responsable de la mort de sa femme, bien que tout semble l'accuser. Elle sort bien vite du cadre de ses fonctions, en menant avec lui leur propre enquête afin de lui éviter la prison, ce qui ne tardera pas à arriver si le meurtrier n'est pas retrouvé.
Sawyer, qui ne veut pas se laisser abattre, a peur malgré tout de laisser sa fille seule, sans parents.

Les personnages secondaires sont tout aussi importants. On s’aperçoit que dans l'entourage de cette famille, que se soit le parrain et la marraine de Mélanie, Lillian et James, la cuisinière Helen, le jardinier Georges, le collègue de Sawyer, Adam, ou le shérif du village, Lucas, très bon ami de Sawyer, tous ont quelque chose à cacher.

L'ambiance des lieux est juste en adéquation parfaite avec l'intrigue. La chaleur suffocante des marécages, le manoir sombre, presque hanté par la présence encore bien forte d'Erika, donnent encore plus d'ampleur, plus de mystime à l'histoire. On a l'impression quasi permanente la nuit, que le tueur rode dans les parages aux alentours de la maison, guettant sa prochaine victime.

Pour conclure:
Finalement même si depuis le début je savais qui était l'assassin, je n'ai pas pu m'empêcher de me poser des questions au fil des pages, à mesure qu' Amanda et Sawyer découvraient des indices. Un bon petit polar court, mais très bien ficelé avec en prime une belle histoire d'amour.

Ma note: 16/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire