vendredi 18 septembre 2015


La clé du bonheur.
Danielle STEEL.
Editions Pocket.
375 pages.

Résumé:

Sarah est une jeune avocate de 38 ans. Brillante, elle passe le plus clair de son temps au travail, n'accordant que peu de temps à sa vie personnelle. Elle habite un petit appartement simple, dans lequel elle ne s'est jamais investit et qu'elle partage les week-end avec Phil, divorcé. Ce dernier ne veut pas entretenir une relation sérieuse avec la jeune femme. Il n'accepte pas de la voir durant la semaine, ne l’emmène jamais en vacances et ne l'a même pas présenté à ses enfants. Bien qu'acceptant ces contraintes, Sarah n'est pas heureuse pour autant. Heureusement, elle peut compter sur son amitié avec un de ses clients, Stanley, qui, en mourant lui lègue une partie de sa fortune. Bien décidée à changer de vie, elle se lance dans le projet fou de racheter sa somptueuse demeure, laissée à l'abandon, afin de la restaurer pour y habiter. Mais elle était loin de se douter que ce pari insensé, allait la mener vers un nouvel avenir où le vrai amour aura sa place.

Mon avis:

C'est le troisième roman de Danielle STEEL que je lis. Je commence à bien connaître son style d'écriture que j'ai eu l'occasion d'apprécier dans Voyage et Souvenirs d'amour. Celui-ci je dois dire que j'ai moins aimé, pour diverses raisons que je vais vous donner.

Tout d'abord, j'ai trouvé le roman vraiment long, trop long pour le peu de choses qu'il se passait au début. La première moitié du livre raconte l'amitié de Sarah envers un de ses  clients, Stanley, qui à sa mort, lui lègue une somme d'argent considérable, qu'elle utilise pour racheter sa vieille maison. On comprend aussi la relation sans avenir qu'elle entretient avec Phil, qui se moque carrément d'elle. L'auteure aurait, à mon avis, pu résumer ces faits en quelques lignes. On a l'impression que la succession traîne en longueur et que Sarah rabâche toujours la même chose et se plaint constamment de l'attitude de son petit ami.

Sarah en effet, est une jeune femme forte, indépendante, très douée dans son travail et très contentieuse, mais qui oublie de vivre et qui n'a pas vu défiler les années. Elle se retrouve à 38 ans, stable financièrement, mais sentimentalement ce n'est pas le grand bonheur. Désenchantée par le mariage raté de ses parents et l'alcoolisme de son père, elle ne croit pas trop en l'amour. C'est pourquoi elle se contente d'une relation par intermittence, ne voyant Phil que le week-end. Pourtant cela ne semble pas lui convenir, puisqu'elle attend plus de lui et elle aimerait faire évoluer leur relation, en se voyant par exemple tous les jours comme un couple normal. Phil lui, n'est pas de cet avis, il refuse de faire des efforts et on voit vraiment qu'il est égoïste, qu'il vient la voir que quand il en a envie. Malgré tout, Sarah reste avec lui, lui trouvant toujours des excuses, surtout quand ce dernier lui sort le grand jeu à chaque fois, pour se faire pardonner Et c'est ce qui m'a énervé chez elle. Elle est trop naïve, têtue, limite bête et finalement on se dit que tant pis pour elle, elle n'a qu'à le laisser tomber.

Enfin, l’histoire pour moi était trop prévisible. Je n'ai pas eu de surprise car je savais à chaque fois ce qu'il allait se passer, les événements et les relations s'enchaînaient avec trop de facilité. A chaque fois je me disais, forcément ça se passe comme ça...
Alors, oui c'est une belle histoire d'amour dans laquelle on voyage. Danielle STEEL prend le temps comme à chaque fois de bien planter le décor, de bien nous présenter les personnages, mais son récit ne m'a pas permis de m'évader le temps de ma lecture., j'avais vraiment hâte de le terminer.

Pour conclure:
Je vous le conseille si vous aimez les romances et les histoires qui finissent bien mais ne vous attendez pas à être surpris par ce livre.

Ma note: 9/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire