samedi 26 septembre 2015


L'ange de la nuit.
Jan Hambright.
Editions Harlequin.
178 pages.

Résumé:

Kade, ancien pompier est chargé d'enquêter sur une série d'incendies survenus en Alabama. En filmant sur les lieux du drame, il s’aperçoit que la même jeune femme habillée en peignoir blanc, apparaît sur les vidéos. Qui est-elle? Convaincu qu'elle a un lien avec ces drames, il est bien décidé à la retrouver...

Mon avis:

Je termine ce roman avec la troisième histoire que j'ai trouvé assez sombre, mais néanmoins très palpitante.

Jan Hambright écrit très bien et arrive à rendre les passages durs du livre moins difficiles à la lecture, en faisant de petites métaphores, comparant la passion entre les deux héros au feu par exemple. J'ai trouvé ça plaisant. Il a également le don de jouer avec nos nerfs, en mettant le doigt sur divers aspects négatifs de plusieurs personnes, ce qui nous perd complètement dans l'enquête. Par contre, en ce qui concerne la description des relations amoureuses entre les deux personnages principales j'ai trouvé ça trop lourd, niais, mielleux et il y avait de nombreuses répétitions.

Kade, est le héro de cette histoire. Ancien pompier, il cache sous ses airs de boulimique de travaille, une fêlure aussi bien physique que psychologique liée à son ancien métier. En effet, lors d'une intervention il a faillit perdre la vie et a été sévèrement brûlé. Il tente d'oublier en ce consacrant à un travail moins dangereux, mais tout en continuant à aider les pompiers. Il se rend compte pendant un incendie, qu'une jeune femme est présente à chaque fois dans toutes les vidéos des drames qu'il tourne. Intrigué, il va se mettre à sa recherche et bien évidemment la trouver. 
Entre spiritualité et crimes passionnels, toute l'intrigue va tourner autour de cette femme. A t-elle un lien avec ces incendies? Va t-il y avoir d'autres actes de pyromanie?

L'ambiance suffocante est très bien retranscrite tout au long du roman pour diverses raisons dont je ne peux pas vous parler, au risque de vous spoiler. On va à la fois avoir le point de vue des deux côtés, ''des gentils et  des méchants'', ce qui nous pousse à lire toujours plus, car on voit ce que préparent les auteurs des incendies et on se rend compte du fanatisme qui les anime.

La fin est juste imprévisible et époustouflante, car quand on croit que tout est terminé et bien non, il y a un retournement de situation qui nous coupe le souffle. Des passages dignes de vrais films d'action.
Un petit bémol tout de même pour les dons de voyance entre nos deux héros auxquels j'avais du mal à croire et à comprendre. J'ai trouvé ça un peu tiré par les cheveux.

Pour conclure:
Un roman qui se termine sur une note positive, mais l'histoire ne surpassera pas la première qui a
à mes yeux, reste la meilleure des trois. Je vous conseille ce livre si vous aimez lire des choses très différentes, où l'on a peur, où on se pose plein de questions, tout en ressentant des émotions grâce aux histoires d'amour présentes à l'intérieur. Une maison d'Edition vers qui je n'étais pas bien disposée au départ par pur cliché, mais qui comporte preuve en est, de bons écrits.

Ma note: 14.5/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire