samedi 21 novembre 2015


Le cadeau.
Danielle STEEL.
Editions Presses de la cité.
210  pages

Résumé:

Les Whittaker formaient une famille heureuse jusqu'à ce que le malheur les frappe de plein fouet. Le jour de Noël, Annie, 5 ans, décède subitement d'une méningite. Ses parents et son frère sont anéantis. Plus rien ne sera jamais comme avant. La famille s'éloigne et se complaît dans la douleur. Tommy, qui n'a que 16 ans se sent souvent seul, délaissé et retarde le plus possible le soir, son retour à la maison.
Un jour dans un café, il fait la connaissance de Maribeth, 16 ans également, chassée de sa famille car elle est tombée enceinte lors du bal de promo. Serveuse dans un restaurant, elle se débrouille comme elle peut en attendant la naissance de son enfant. Cette rencontre va permettre aux deux adolescents de se soutenir mutuellement et de trouver en l'autre la force de continuer à vivre.

Mon avis:

J'ai acheté ce livre dans un vide grenier cet été car son résumé tragique et assez triste m'avait interpellé. L'histoire se déroulant à Noël, je me suis dit que c'était le bon moment pour le sortir de ma PAL.

C'est un roman qui m'a bouleversĂ© dès le dĂ©but. En effet, la mort tragique de la petite Annie, 5 ans, survient dès les premières pages. L'auteure nous emmène dans un vĂ©ritable cocon, le parfait petit foyer chaleureux qu'est la demeure des Whittaker. Des parents aimants, deux enfants adorables, une maison accueillante, tout respire le bonheur. Mais voilĂ , alors que la famille s’apprĂŞte Ă  fĂŞter les fĂŞtes de NoĂ«l, Annie est victime d'une forte poussĂ©e de fièvre en ayant jouĂ© toute la journĂ©e dans la neige avec son frère. Elle dĂ©cède subitement quelque heures plus tard, sans que personne n'ai pu rien faire. A partir de ce moment lĂ , tout part en Ă©clats. Le deuil est très difficile Ă  surmonter pour les parents de Tommy, qui se morfondent, comme si leur vie s'Ă©tait arrĂŞtĂ©e le jour oĂą leur fille est morte.J'ai eu les larmes aux yeux Ă  la lecture du premier chapitre, donc autant vous dire que ce livre commence très fortement Ă©motionnellement parlant. L’atmosphère de la maison et les sentiments des membres de cette famille sont tellement bien retranscrits qu'on ne peut que se mettre Ă  la place des personnages et ĂŞtre bouleversĂ©. D'autant plus que c'est une perte cruelle, tant elle est soudaine et inexpliquĂ©e.

J'ai adorĂ© Tommy, qui est un jeune homme Ă  la fois sensible et fort, puisque l'on a l'impression qu"il surmonte plus facilement que ses parents la  perte de sa sĹ“ur. Pourtant, dès le dĂ©part il aurait eu besoin de leur soutien, car il s'est longtemps sentit coupable d'avoir entraĂ®nĂ© Annie dehors tout une journĂ©e dans le froid. Il passe très peu de temps chez lui pour Ă©viter de croiser son père et sa mère qui sont devenus de parfait Ă©trangers l'un pour l'autre et qui n'ont plus le goĂ»t de vivre. Heureusement, il fait la connaissance un soir d'une jeune serveuse de 16 ans Maribeth qui a connu elle aussi pas mal de galères, comme on va le voir au cours de notre lecture, puisque quelques chapitres lui sont consacrĂ©s. Elle se retrouve sans famille et enceinte, obligĂ©e de se dĂ©brouiller pour vivre. C'est une jeune fille assez rĂ©servĂ©e, très intelligente, pleine d'idĂ©aux et d'ambitions professionnelles. Sa grossesse non prĂ©vue et le rejet de sa famille qu'elle a dĂ©shonorĂ© selon les propos de son père, l'ont rendu un peu morose et dĂ©faitiste.

Cette rencontre va être leur être bénéfique à tous les deux. Ils vont nouer une amitié très forte et vont trouver en l'autre le soutien dont ils manquent dans leur famille. Ils vont s'entraider et tomber petit à petit amoureux. Je ne vous spoile rien puisque c'est déjà dit dans le résumé et c'est le seul regret que j'ai eu dans ce roman. La quatrième de couverture selon moi en dévoile trop et du coup le scénario est sans surprise.

J'ai beaucoup aimé le contraste de l'ambiance avec d'un côté les parents Whittaker qui sont malheureux, détruits et de l'autre la force de ces adolescents qui ont choisi de ne pas se laisser abattre, qui tentent de se relever et de continuer à vivre malgré tout.
Le style de l'auteure est toujours aussi fluide. Chacun peut se retrouver dans ses romans aux sujets très variĂ©s.  Bien souvent il s'agit de familles qui vont devoir faire face aux alĂ©as de la vie. Et c'est pour cela je pense que ses Ĺ“uvres nous touchent autant.

Pour conclure:
Même si la fin est prévisible j'ai été touché par cette histoire triste et émouvante. Un livre qui nous montre que quoiqu'il en soit, malgré les malheurs que la vie nous réserve, il ne faut pas baisser les bras, et espérer retrouver un jour le bonheur que l'on a connu.

Ma note: 16/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire