lundi 7 décembre 2015

La passagĂšre.
Yasmina AMAR.
Auto-édité.
210 pages.

Résumé:

Catherine, une psychologue trentenaire vit à Paris avec son mari Philippe, médecin dévoué à ses patients. Un jour, elle découvre un secret sur lui, qui la pousse à partir pour quelque temps à l'autre bout du monde, en Inde. Ce périple, va lui permettre de faire le point sur sa vie, mais elle va devoir aussi faire face à ses angoisses les plus enfouies.

Mon avis:

Lorsque Yasmina Amar m'a proposé de découvrir son roman La passagÚre, j'ai tout de suite accepté car le résumé était assez mystérieux et sa promesse d'évasion me tentait beaucoup. J'en profite donc pour la remercier encore une fois.

Catherine, une jeune femme Ă©panouie aussi bien au niveau professionnel que sentimental, voit sa vie s'effondrer quand elle dĂ©couvre que son mari, qu'elle croyait bien connaĂźtre, lui cache quelque chose. Perdue et se sentant trahie, elle va dĂ©cider de fuir quelque temps cette relation qui n'est apparemment qu'une illusion. Elle part donc en Inde, rejoindre une amie d’enfance, MĂ©lanie, qui vit maintenant lĂ -bas avec son mari Vincent. Ce voyage aux mille couleurs va ĂȘtre l'occasion pour elle de se ressourcer et de rĂ©flĂ©chir. Les liens qu'elle va tisser avec Sanjivan ,leur guide et MĂ©lanie au cours de son pĂ©riple, vont lui apporter les rĂ©ponses qu'elle recherche.

DĂšs les premiĂšres lignes j'ai Ă©tĂ© interpellĂ©e par l'histoire de Catherine, qui m'a beaucoup touchĂ©. MĂȘme si on ne sait pas trop ce qu'elle a dĂ©couvert, on s'en doute fortement. J'ai trouvĂ© trĂšs courageux de tout plaquer sur un coup de tĂȘte, mais en mĂȘme temps j'ai eu du mal Ă  la comprendre. Comment peut-on partir s'en savoir concrĂštement si ce qu'elle soupçonne est vrai, sans avoir confrontĂ© son mari? Le risque de tout perdre Ă  cause peut-ĂȘtre de soupçons infondĂ©s, est quand mĂȘme Ă©norme. Au fil de la lecture, on comprend un peu plus ses raisons, son envie de faire le point et en quelque sorte de le mettre au pied du mur pour le faire rĂ©agir.

Heureusement lĂ -bas MĂ©lanie va lui redonner le sourire et la faire se sentir moins seule, d'autant plus qu'elle aussi n'est plus trĂšs heureuse. Elle a d'ailleurs Ă  mon sens, beaucoup plus de raisons d'ĂȘtre dĂ©primĂ©e et perdue. Mutuellement, elles vont s'entre-aider autant qu'elles vont tenter de s'amuser.

Sanjivan, qui possĂšde un charme indĂ©niable va leur faire dĂ©couvrir le pays Ă  travers une excursion pleine de couleurs,de senteurs et de saveurs typiquement indiennes. Ce jeune homme va se rĂ©vĂ©ler ĂȘtre plus qu'un simple accompagnateur et va prendre une place trĂšs importante dans la suite de leur aventure. Je ne me suis pas trop attachĂ©e Ă  ce personnage, que j'ai trouvĂ© profondĂ©ment doux et gentil pourtant, mais sa multitude de compagnes, chose tout Ă  fait normale et lĂ©gale dans sa culture, m'a un peu dĂ©rangĂ©.

J'ai nettement prĂ©fĂ©rĂ© Philippe, que l'on ne connait pourtant qu'Ă  travers les emails qu'il envoie Ă  Catherine en Inde. Je l'ai trouvĂ© trĂšs Ă©pris de sa femme, comprĂ©hensif et patient, alors qu'elle est quand mĂȘme partie sans explications, sur un simple mot. Ces Ă©changes de courriers m'ont vraiment tenu en haleine jusqu'au bout et je regrette d'ailleurs qu'il n'y en ai pas eu plus. Car concrĂštement on a envie de savoir ce qu'il s'est passĂ© entre eux et si le couple va s'en sortir. 

La plume de l'auteure est vraiment fluide et riche. On sent qu'elle a pris le temps de choisir chaque mots pour parvenir Ă  nous faire ressentir les Ă©motions qu'elle voulait vĂ©hiculer. 
Elle a écrit un roman totalement dépaysant. On voyage à travers l'Inde, de villes en villes comme si on y était. Yasmina Amar nous décrit avec une telle précision, le mode de vie des habitants, les lieux, les coutumes et les odeurs, que je me demande si elle n'est pas allée dans ce pays, qui a l'air vraiment magnifique. Elle m'a vraiment donné envie de le découvrir en tout cas.

Le seul reproche que je puisse faire est que mĂȘme si j'ai aimĂ© ĂȘtre immergĂ© dans ce pays si exotique, j'ai trouvĂ© que les descriptions prenaient plus de place que l'action en elle mĂȘme. PassĂ© le choc du dĂ©paysement au dĂ©but du voyage, je me suis un peu lassĂ©e et ennuyĂ©e Ă  certains moments. J'avais l'impression finalement que l’histoire tournait en rond.

Pour conclure:
Une lecture donc en demi-teinte, qui m'a charmĂ© grĂące aux spĂ©cialitĂ©s typiques de l'Inde, les saris soyeux et incrustĂ©s de pierres multicolores, les plats Ă©picĂ©s, les palais... mais qui me laisse sur un goĂ»t d'inachevĂ©. MĂȘme si Yasmina Amar rĂ©ussi Ă  nous faire voyager et nous fondre dans la culture locale, j'aurais aimĂ© un peu plus de pĂ©ripĂ©ties, qui auraient apportĂ© un peu plus de dynamisme au rĂ©cit. Je conseille tout de mĂȘme cette lecture Ă  tous ceux qui aime ĂȘtre dĂ©racinĂ©.

Ma note: 12/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire