jeudi 27 août 2015

Carnaval.
Ray CELESTIN.
Editions Le Cherche Midi.
493 pages.

Résumé:

En 1919, dans le Sud de la Nouvelle-OrlĂ©ans, un tueur en sĂ©rie commet des crimes sanglants. SurnommĂ© le tueur Ă  la hache, il laisse sur ses victimes des cartes de tarot. La panique gagne peu Ă  peu la petite ville, on Ă©voque le vaudou. Mais personne ne sait rĂ©ellement qui est ce mystĂ©rieux assassin qui ne laisse aucunes empruntes sur son passage. C'est pour cela que Michael Talbot, policier, Ida, jeune secrĂ©taire, John Riley, journaliste et Lucas D'Andrea ancien policier tout juste sorti de prison, vont tenter de rĂ©soudre cette affaire. Alors que l'enquĂŞte va se montrer plus complexe qu'ils le pensaient, le tueur toujours insaisissable,  sĂ©vit toujours.

Mon avis:

Je tiens à remercier Solène, des Editions Le Cherche Midi pour l'envoi de ce roman qui me tentait énormément, au vue de son résumé et de sa couverture. J'en avais entendu parler également sur la chaîne de Myriam, du blog Un jour, un livre, qui l'avait très bien présenté. Je l'ai dévoré en deux jours, tellement ce roman est tout simplement génial. Amatrice de thriller en général, je n'ai pas été déçu de celui-ci, qui fait partie pour moi, des meilleurs que j'ai pu lire jusqu'à présent.

On est dès les premières pages, plongé dans le vif du sujet, puisqu'un des policiers qui va être en charge de cette affaire, reçoit une lettre du tueur à la hache, qui annonce qu'il va commettre bientôt d'autres crimes et que personne ne pourra jamais le retrouver. On est bien évidemment curieux de connaître la suite des événements et de découvrir qui est ce mystérieux assassin.

J'ai adoré l' atmosphère lourde et terrifiante qui règne dans cette petite ville du Sud de la Nouvelle-Orléans. Une petite ville festive, tranquille en apparence, berceau du jazz. Mais derrière cette façade, se cache des conflits entre les blancs et les noirs, mais aussi entre les membres de la mafia. L'auteur, qui est aussi scénariste, a cette facilité à nous projeter assez facilement dans l'ambiance du roman et j'ai eu l'impression dans de nombreux passages du livre, de voir réellement, comme sur un écran, des scènes de films. C'est tellement bien écrit, qu'on ne peut être que totalement transporté dans l'histoire.

De plus, la mise en page, avec les rapports de police et les lettres du tueur, apporte un peu plus de poids Ă  l'intrigue. D'ailleurs, on nous explique que ce rĂ©cit est basĂ© sur des faits rĂ©els. Un vĂ©ritable assassin a sĂ©vit dans les annĂ©es 1918-1919, tuant six personnes, dont les lettres destinĂ©es Ă  la police, ont Ă©tĂ© retranscrites dans ce roman. Attention toutefois, si vous le commencez, ne le laissez pas de cĂ´tĂ© quelque temps, car il y a Ă©normĂ©ment de personnages et d’enquĂŞtes qui se croisent. Il est vite facile de se perdre, de savoir qui est qui et qui a dĂ©couvert quoi.


Pour conclure: 
Je vous invite à découvrir ce thriller qui nous plonge dans une ambiance angoissante sur fonds de carnavals et de musique de jazz. J'ai hâte de lire les prochains romans de Ray CELESTIN, car ce premier ouvrage est tout simplement captivant. Du grand art!

Ma note: 17/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire