dimanche 7 mai 2017

Brodway - Une rue en AmĂ©rique, tome 1.   
Djief.
Editions Quadrants.
48 pages.

Résumé:

Carrefour entre les extravagances du music-hall et les "speakeasies" baignant dans les vapeurs prohibées d'alcool frelaté, Broadway ne dort jamais. Ses façades parées d'enseignes lumineuses attirent les hommes et les femmes qui vouent un culte à la nuit. Gangsters, écrivains, danseuses, nouveaux riches ou célébrités, tous se donnent rendez-vous sur la "grande voie blanche", animés d'un même désir : saisir le rêve et le faire sien. Le "Chapman's Paradise" est fermé momentanément : à la mort de Walter, Lenny et George Chapman décident de reprendre la direction de l'établissement. Mais le suicide de l'aîné des trois frères a couvert le club d'une mauvaise aura : il est déserté par ses chorus girls, et les deux frères ne connaissent pas encore grand-chose au monde du showbiz. Faisant fi de leur inexpérience, Lenny et George font le pari de rassembler une nouvelle troupe, et surtout de faire du cabaret un lieu incontournable de Broadway. Fanny King, une chorus girl ingénue et un peu distraite, s'est fait renvoyer du club qui l'employait à cause de son animal de compagnie. Mais la jeune femme est d'une nature optimiste et entreprenante ; ses recherches la mènent tout droit au Chapman's Paradise.

Mon avis:

Etant une amoureuse inconditionnelle de la ville de New-York et plus particulièrement du New-York des annĂ©es 20 Ă  60, il Ă©tait Ă©vidant que je ne pouvais pas passer Ă  cĂ´tĂ© de cette bande dessinĂ©e dont la couverture est tout simplement sublime. 

Une rue en AmĂ©rique est une vĂ©ritable plongĂ©e au cĹ“ur du New-York des annĂ©es folles, oĂą les cabarets, les music-hall et les théâtres florissants sur Brodway attiraient une clientèle aisĂ©e, libre, toujours avide de fĂŞtes, de spectacles, de nouveautĂ©s et de grandeur. La ville qui ne dort jamais attirait des personnalitĂ©s du monde entier qui faisaient d'elle l'une des plus riche et cĂ©lèbre de tous les Etats-Unis. Djief Ă  travers ces planches d'une rare beautĂ© a su retranscrire Ă  la perfection l'âme et l'atmosphère si particulière de ces annĂ©es lĂ . On se laisse complètement absorber dans cette ambiance festive, dynamique, bruyante mais aussi incroyablement douce et pleine de charme. Toute la bande dessinĂ©e est dans des tons de marron, de jaune orangeais qui donnent Ă  l'ensemble un cĂ´tĂ© vintage et chaleureux alors que l'action se dĂ©roule pourtant en plein hiver. Grâce aux dĂ©cors, aux vĂŞtements des femmes typiques de ces annĂ©es-lĂ  comme les chapeaux cloches par exemple, le lecteur en prend plein les yeux Ă  chaque page et on n'a qu'un seul regret c'est de ne pas avoir pu connaĂ®tre cette Ă©poque lĂ .

Cependant derrière les belles apparences et les reprĂ©sentations grandioses, c'est un monde plus sombre que l'on dĂ©couvre Ă©galement. Une ville du chacun pour soi, impitoyable, dangereuse, oĂą vos ennemis se font passer pour vos amis, oĂą la concurrence est rude, oĂą la soif de pouvoir et les jalousies sont lĂ©gion. Et malheureusement les personnages principaux vont en faire la douloureuse expĂ©rience, comme Fanny une jeune danseuse qui rĂŞve de devenir une comĂ©dienne cĂ©lèbre, mais aussi George et Lenny qui Ă  la suite de la mort de leur frère dĂ©cident de racheter son cabaret le " Chapman paradise". J'ai eu un Ă©norme coup de cĹ“ur pour le personnage de Fanny dont la maladresse, et l'humour m'ont beaucoup fait sourire. C'est une jeune femme attachante qui en veut, qui malgrĂ© son cĂ´tĂ© un peu naĂŻf a du caractère et est dĂ©terminĂ©e Ă  devenir la tĂŞte d'affiche de Brodway. J'ai adorĂ© le duo qu'elle forme avec Clara une autre jeune danseuse qui elle ne se laisse pas faire et n'a pas sa langue dans sa poche. 

George et Lenny qui sont des hommes d'affaires honnĂŞtes et droits n'aspirent qu'Ă  faire revivre le cabaret de leur frère disparu, mais comme vous vous en doutez ils vont devoir faire preuve d’audace et de persĂ©vĂ©rance car de nombreuses personnes sont prĂŞtes Ă  tout pour leur mettre des bâtons dans les roues, et j'ai Ă©tĂ© surprise de constater que ce ne sont pas forcement celles que l'on croit. Je n'ai bien Ă©videmment qu'une seule envie c'est de lire le deuxième et dernier tome pour connaĂ®tre la suite de cette fabuleuse bande dessinĂ©e qui dĂ©crit si bien cette pĂ©riode d'euphorisme, de joie de vivre, de mĹ“urs lĂ©gères, mais qui montre aussi  ses mauvais aspects comme la prohibition et la corruption.

Pour conclure:
Une bande dessinĂ©e sublime qui m'a complètement emportĂ© dans le New-York des annĂ©es folles, dans ce que la ville a de plus beau mais aussi de plus sombre. Un petit bijou, une pure merveille pour les yeux. A dĂ©couvrir!

Ma note: 20/20. Un coup de coeur!






2 commentaires:

  1. J'ajoute aussitôt cette bande-dessinée à ma WL ! Tu me donnes tellement envie de la découvrir. Les graphismes ont l'air sublimes !

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Il y a un deuxième tome que j'ai dans ma bibliothèque et j'espère qu'il sera tout aussi bon. J'ai hâte de voir ton avis si un jour tu la lis.

      Supprimer