samedi 23 septembre 2017

Kate Hannigan.
Catherine Cookson.
Editions Charleston.
256 pages.
En librairie depuis le 15 septembre 2017.

Résumé:

Le Dr Rodney Prince n’a jamais vu une fille comme Kate Hannigan dans le quartier sale et pauvre où il prodigue ses soins. Sa beauté et son intelligence surpassent de loin celles de Stella, son épouse, si raide, si froide, si calculatrice, et elle exerce sur lui une attirance irrésistible. Mais leur amour à peine naissant alimente une rumeur malsaine parmi les habitants du quartier. Car il défie toutes les règles de la bonne société édouardienne…

Mon avis:

Je n'avais jamais entendu parler de Catherine Cookson alors que c'est l'une des romancière les plus célèbre de la littérature anglaise. Je suis donc heureuse que les Editions Charleston rééditent des classiques souvent oubliés qui nous permettent de découvrir des auteurs dont nous n'aurions peut-être jamais su l'existence.

Lorsque l'on commence ce roman on pressent que l'on va entrer dans une histoire dure mais touchante puisque l'intrigue se situe à Tyne Dock une ville pauvre sans charme où bon nombre d'habitants vivent dans la misère, dont le quotidien triste et éprouvant est rythmé par de petits boulots souvent dégradants et mal payés et la difficulté Ã  trouver de quoi manger et se chauffer. Tel est donc le sort de ces familles qui ont bien du mal à joindre les deux bouts comme les Hannigan et qui en plus vont devoir faire face au déshonneur que leur fille Kate a jeté sur eux en accouchant d'un enfant hors mariage. 

J'ai adoré ce personnage qui on le comprend dès le départ malgré sa situation est une fille intelligente, qui aspire à étudier pour pouvoir mieux se comporter en société et pour offrir un bel avenir à son enfant. Du haut de ses 18 ans c'est une jeune femme qui va devoir déjà faire face à de grandes désillusions, aux regards assassins et aux médisances de ses voisins, aux foudres de l'église et au rejet de son père qui la considère désormais comme une traînée. J'ai ressentis énormément d'empathie pour cette femme  si courageuse, que j'ai aimé pour ses grandes qualités, pour sa soif d'apprendre, pour sa répartie et pour son audace à exprimer clairement ses opinions, des traits de caractères forts qui malheureusement la font souvent passer pour une fille insolente aux regards des autres.

J'ai lu ce roman assez rapidement parce que l'on ne s'ennuie pas une minute tellement le destin de Kate va être riche en rebondissements en fonction des personnes qui croiseront sa route. Je pense bien évidemment au jeune docteur Prince qui est un des personnage central du livre puisque c'est lui qui va aider Kate à accoucher, mais il va surtout commencer à éprouver des sentiments pour la jeune femme. Le cadre familial dans lequel il a grandit est très différent de celui de Kate puisque lui vient d'un milieu plutôt aisé mais a choisit d'exercer ses fonctions auprès des nécessiteux. J'ai trouvé que leur amour était très beau puisque finalement ils se complètent, ils sont différents mais unis par les mêmes façons de penser et ils aspirent tous deux à une vie simple mais heureuse.

Bien-sûr de nombreuses barrières vont se dresser sur leur chemin et c'est là où le roman est intéressant à mon sens, parce que justement il aborde des sujets sensibles, des règles de conduite extrêmement importantes à cette époque que l'on devait impérativement respecter, comme la religion, les valeurs du mariage et l'appartenance à une classe sociale. Jalousie, violence conjugale, traumatisme de guerre, recherche de l’ascension sociale, émancipation religieuse vont également rythmer le récit qui est assez moderne finalement pour l'époque. J'ai cependant regretté la fin qui m'a paru un peu trop rapide. J'ai eu l'impression que tout s’enchaînait trop facilement et j'ai trouvé cela un peu dommage lorsque l'on voit tout ce que la jeune femme a traversé.

Pour conclure:
Catherine Cookson nous livre une réflexion intéressante sur l'époque du début du XXeme siècle avec en prime une jolie histoire d'amour impossible au cÅ“ur d'une ville pauvre de l'Angletterre, des personnages atypiques, marquants et extrêmement touchants, mais une fin un peu trop facile à mon sens qui aurait peut-être méritée d’être plus développée. 

Ma note: 15/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire