jeudi 10 septembre 2015


Un cri dans la nuit.
Mary Higgins Clark.
Editions Albin Michel.
352 pages.

Résumé:

Jenny élève difficilement à New-York ses deux filles, Beth et Tina, depuis qu'elle s'est séparée de son mari Kévin. Un jour, dans la galerie d'art où elle travaille, elle rencontre Erich, peintre reconnu qui tombe immédiatement amoureux d'elle. Beau, riche et très affectueux elle accepte de quitter la ville et d'emménager avec lui dans sa propriété familiale dans le Minnesota, perdue au fond des bois. C'est une maison de rêve, luxueuse mais tout aussi froide et menaçante, qui cache quelque chose de terrible. Le bonheur de Jenny ne dure pas longtemps, Erich change et des incidents étranges et terrifiants se manifestent; menaçant son mariage et ses enfants. Pour s'en sortir, elle va devoir découvrir se qui s'est passé dans cette maison, qui est devenu une véritable prison.

Mon avis:

Connaissant très bien Mary Higgins Clark pour avoir lu déjà pas mal de ses livres, j'étais curieuse de découvrir celui-ci, après avoir lu le résumé et l'avis très élogieux q'en a fait Patrick Grainville de V.S.D sur la quatrième de couverture.

Le début s'annonçait très prometteur. On fait la connaissance de Jenny, une jeune femme qui élève seule ses deux filles depuis sa séparation avec son mari Kévin. Elle a du mal à joindre les deux bouts et les journées sont donc assez difficiles, jusqu'au jour où elle rencontre le prince charmant en la personne d' Erich. Elle va vivre un vrai conte de fée au début à ses côtés, très aimant et protecteur, il lui offre tout ce dont elle rêve.
Mais voilà, le rêve tourne rapidement au cauchemar. Erich devient jaloux, possessif. Il se comporte de façon étrange, vouant un véritable culte à sa mère décédée. De plus, des événements bizarres se passent durant la nuit dans la propriété des Krueger et Erich s'absente de plus en plus souvent durant la journée, laissant Jenny seule.

C'est un avis en demi-teinte que je vais vous donner. Au tout début du roman ,j'ai vraiment été tout de suite dans l'histoire, plongée au cœur de l'hiver à New-York. J'étais attendrie et pleine de compassion pour cette jeune femme qui peine à s'en sortir et qui heureusement pour elle, a pour une fois de la chance, puisqu'elle rencontre le grand amour. J'ai adoré vivre avec eux le début d'une très belle histoire d'amour. Mais au fil des pages on s'aperçoit qu' Erich cache quelque chose et qu'il n'est peut être pas si gentil qu'il en a l'air. De même, les employés de la maison semblent cacher quelque chose et paraissent méfiants vis à vis de leur patron, ce qui m'a encore plus intrigué.

Pourtant, passé les 70 premières pages il ne se passe pas grand chose, j'ai trouvé ça long. On est perpétuellement plongé dans les réflexions de Jenny. D'un côté, elle trouve son mari bizarre, mais lui trouve tout le temps des excuses et de l'autre, elle pense souvent à son ex mari Kévin, qui lui demande s'en arrêt de l'argent. Elle m'a beaucoup énervé car elle est assez naïve, trop gentille et soumise. J'ai vraiment décroché au milieu du livre.
Enfin, vers la page 270, j'ai été à nouveau emportée dans l'histoire, car Jenny se réveille, elle prend les choses en main et se rend compte qu'on se sert d'elle. On découvre petit à petit le fin mot de l'histoire et il y a enfin de l'action, même si je me doutais du dénouement.

Pour conclure: 
Un livre qui pour moi ne fait pas partie des meilleurs de Mary Higgins Clark. On retrouve bien sĂ»r son style particulier qui font de ses romans un succès, mais  dont l'intrigue a du mal Ă  dĂ©coller. Je vous le conseille tout de mĂŞme pour son cĂ´tĂ© sombre, très intriguant, que les fans de l'auteure apprĂ©cieront malgrĂ© tout.

Ma note: 13/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire