lundi 29 février 2016

De force.
Karine Giebel.
Editions Belfond.
522 pages.

Résumé:

Elle ne m'aimait pas. Pourtant, je suis là aujourd'hui. Debout face au cercueil premier prix sur lequel j'ai posé une couronne de fleurs commandée sur internet. Car moi, j'ai voulu l'aimer. De toutes mes forces. De force. Mais on n'aime pas ainsi. Que m'a-t-elle donné ? Un prénom, un toit et deux repas par jour. Je ne garderai rien, c'est décidé. A part le livret de famille qui me rappelle que j'ai vu le jour un 15 mai. De mère indigne. Et de père inconnu. Lorsque j'arrive devant la porte de mon ancienne chambre, ma main hésite à tourner la poignée. Je respire longuement avant d'entrer. En allumant la lumière, je reste bouche bée. Pièce vide, tout a disparu. Il ne reste qu'un tabouret au centre de la pièce. J'essuie mes larmes, je m'approche. Sur le tabouret, une enveloppe. Sur l'enveloppe, mon prénom écrit en lettres capitales. Deux feuilles. Écrites il y a trois mois. Son testament, ses dernières volontés. Je voulais savoir. Maintenant, je sais. Et ma douleur n'a plus aucune limite. La haine. Voilà l'héritage qu'elle me laisse.

Mon avis:

Je n'avais jamais lu de romans de Karine Giebel, qui est pourtant une auteure très connue et appréciée pour ses thrillers de qualité. Alors quand Les Editions Belfond m'ont envoyé son dernier roman De Force, j'étais ravie de pouvoir enfin découvrir sa plume, d'autant plus que la quatrième de couverture était assez prometteuse.

Maud Reynier, 20 ans vient d'une famille aisée. Orpheline de mère, elle vit avec son père, Armand, chirurgien à l'hôpital de Nice et sa belle-mère Charlotte, avec laquelle elle ne s'entend pas. Un jour, en faisant son jogging, elle se fait agresser par un individu qui tente de la violer. Heureusement elle est secourue par un jeune homme de 26 ans, Luc, qui assiste à toute la scène. Choqué, son père qui ne veut pas prévenir la police décide de l'engager pour assurer la protection de sa fille. D'abord retissant, Luc accepte et emménage dans la dépendance de l'immense propriété des Reynier. Mais Luc découvre bien vite qu'il a mis les pieds dans une famille déchirée, pleine de non dits et de secrets. Le père surtout semble avoir quelque chose à cacher, car au vue des menaces qu'il reçoit, c'est peut-être en réalité lui, que l'agresseur habité par un puissant désir de vengeance, veut tuer.

J'ai adoré les personnages de ce roman auxquels je me suis beaucoup attachée. Notamment Luc, dans le rôle du garde du corps protecteur, qui vient sans cesse au secours de la jeune fille. Très professionnel, gentil, serviable, il n'a pas réellement conscience de sa beauté. Pourtant, malgré ses nombreuses qualités, Luc a également de graves problèmes. Il a souvent des réactions bizarres, a des sortes de crises qui le font atrocement souffrir et a des visions que nous ne comprenons pas.

J'ai également beaucoup apprécié Maud, qui est une jeune fille triste, sans repaires, touchée par un sentiment de culpabilité qui la ronge depuis l' enfance. Elle dû grandir sans mère, mais aussi un peu sans son père, qui a toujours été accaparé par son travail et qui ne faisait pas toujours attention à elle. Elle a ainsi malheureusement connu une période difficile à l'adolescence dont elle s'est sortie miraculeusement, mais non sans mal. Et c'est cela qui la rend terriblement attachante.
A la fois douce et rĂ©voltĂ©e, elle tombe vite amoureuse de Luc, en qui elle accorde toute sa confiance et en qui elle voit en quelque sorte son sauveur. 

J'ai dĂ©testĂ© par contre le père, Armand Reynier, que j'ai trouvĂ© Ă©goĂŻste, calculateur, froid, imbu de lui mĂŞme et faible puisqu'il ne semble pas vouloir endosser et assumer les crimes qu'il a commis dans le passĂ©. 
De plus, la relation qu'il entretient avec Maud est incompréhensible. Les sentiments qu'il éprouve pour elle sont un peu malsains, car il pense à elle, et l'aime comme une femme, plutôt que comme sa fille. Je dois dire que son attitude m'a dérangé, voir m'a mise mal à l'aise.
Le point fort de ce roman est sans nul doute les personnages. La vie ne leur a malheureusement pas fait de cadeaux, et ils ont des caractères tellement forts qu'ils éclipsent presque totalement l'intrigue principale, qui est quand même de démasquer ce mystérieux agresseur et trouver pourquoi il en veut autant à cette famille.

L'ensemble des pĂ©ripĂ©ties du roman, mise Ă  part les toutes dernières pages, se dĂ©roule soit dans la propriĂ©tĂ© d'Armand Reynier, soit quelque fois dans les rues de Nice, mais Ă  aucun moment je me suis ennuyĂ©e. Les Ă©vĂ©nements s’enchaĂ®nent Ă  une telle rapiditĂ©, que je tournais les pages sans m'en rendre compte. Certains passages sont assez violents, sanglants mĂŞme, d'autres au contraire sont très doux, notamment ceux entre Luc et Maud, qui semblent de plus en plus se rapprocher et s'attacher l'un Ă  l'autre.

Finalement, à la lecture des toutes dernières pages j'ai été complètement sidérée quant à la tournure que prend l'histoire. Nous assistons médusés à un revirement de situation auquel on ne s'attend pas, et je félicite l'auteure qui a réussi avec brio à nous berner.
La quatrième de couverture qui n'est autre que le premier chapitre ne semble pas avoir de rapport avec l'histoire des Reynier, et pourtant nous comprenons le lien à la fin du roman. J'ai lu ce livre en moins de deux jours alors qu'il fait plus de 500 pages, tellement j'ai été captivée jusqu'au bout.
Je vais m'intĂ©resser d'un peu plus près c'est sĂ»r aux autres Ĺ“uvres de l'auteure, car j'ai adorĂ© sa plume et l'univers qu'elle a crĂ©Ă© dans ce roman. 

Pour conclure:
Un thriller Ă©poustouflant dans lequel les actes malveillants d'un père va mettre en danger et dissĂ©miner toute sa famille. Des personnages forts au passĂ© sombre, qui nous font presque oublier l’intrigue principale et que l'on ne veut pas quitter. Une fin inattendue qui laisse sans voix. Une belle rĂ©ussite.

Ma note: 20/20. Un coup de cœur!

6 commentaires:

  1. Bonne lecture alors, j'espère que tu aimeras autant que moi :-)

    RĂ©pondreSupprimer
  2. Le dernier Giebel ne me tentait pas plus que ça. La couverture sûrement que je ne trouve pas belle du tout.
    En lisant le résumé et ta chronique, je suis conquise. Je le veux!

    RĂ©pondreSupprimer
  3. Moi non plus la couverture je ne la trouve pas terrible, enfin c'est la couleur surtout, mais le contenu est généralissime!!!

    RĂ©pondreSupprimer
  4. J'ai fouillé dans tes chroniques et j'ai retrouvé celle-ci dont tu m'avais parlé en commentaire ! Waouh ça a l'air top ce roman, je n'en avais pas entendu parler ! Tu as lu d'autres romans de l'auteure depuis ou tu comptes en lire ? Bonnes lectures !

    RĂ©pondreSupprimer
  5. Non je n'ai pas lu encore d'autres romans de l'auteure mais je compte en lire ça c'est sûr!!! D'autant que Margaud de la chaîne Les histoires de Margaud a fait un jour une vidéo sur ses romans et qu'elle m'a donné envie d'en découvrir certains. Je te conseille d'aller la voir (par contre elle est assez ancienne).

    RĂ©pondreSupprimer