samedi 5 mars 2016

Le tour du monde en 80 jours.
Jules Verne.
Editions Hemma.
156 pages.

Résumé:

Phileas Fogg, gentleman anglais, parie avec les membres de son club qu'il fera le tour de la terre en 80 jours. Et, aussitôt, le voilà parti, accompagné de son domestique Jean, un Parisien, dit Passepartout. Il devra être revenu à Londres, pour gagner, le samedi 21 décembre 1872 à 20 heures 45 minutes ! Soupçonné d'être l'audacieux voleur de la Banque d'Angleterre, Phileas Fogg va être filé tout au long de ses pérégrinations par le détective Fix qui ne peut cependant pas l'arrêter, le mandat d'amener arrivant toujours trop tard... Les pays traversés, les multiples aventures, les stratagèmes employés pour contourner les nombreux obstacles, l'activité débordante de Phileas Fogg pour lutter contre le temps en ne se départant jamais de son flegme tout britannique, les personnalités de Passepartout et de l'obstiné Fix, font du Tour du monde en 80 jours un merveilleux roman, l'un des meilleurs de Jules Verne, dont le succès considérable ne s'est jamais démenti depuis sa parution, en 1873.

Mon avis: 

Cela fait un moment que je veux découvrir la plume de Jules Verne, j'ai donc sauté sur l'occasion lorsque j'ai trouvé cette petite Edition d'à peine 150 pages pour 2 euros dans un vide grenier l'été dernier. Nous avons décidé avec Emilie de la chaîne Milyx Lecture d'effectuer une lecture commune, puisqu'elle aussi c'était procurée ce livre mais en version originale, qui fait environ 250 pages. J'ai donc été surprise et un peu déçue de constater que le roman que j'avais en ma possession avait été condensé, puisqu'il s'agit en réalité d'une Edition Jeunesse.

Cependant, les pĂ©ripĂ©ties majeures du livre ont quand mĂŞme Ă©tĂ© conservĂ©es. Nous allons suivre le gentleman Phileas Fogg dans son projet fou de partir faire le tour du monde en 80 jours. Un soir en effet, avec ses partenaires de jeux du RĂ©form- Club il fait le pari insensĂ© de rĂ©ussir cet exploit. En cas d'Ă©chec, il devra leur verser la somme de vingt mille livres. Il quitte donc Londres pour partir Ă  l'aventure avec son fidèle serviteur Passepartout., utilisant pour se faire de nombreux moyens de transports comme le bateau, la locomotive, le traĂ®neau, l'Ă©lĂ©phant, le yacht...

Cependant, son voyage ne va pas se passer exactement comme il l'aurait souhaité, puisque de nombreux obstacles vont se mettre sur sa route: tempêtes, troupeaux de bêtes bloquant les routes qu'ils empruntent, attaques d'indiens.... Mais, Fogg va surtout faire l'objet d'une traque sans relâche de la part des autorités anglaises qui le prennent pour le voleur qui a dérobé à la banque d'Angleterre une importante somme d'argent. Le détective Fix va donc être chargé de le suivre à la trace durant tout son périple, pour tenter de le faire arrêter.

Je dois dire que cette chasse Ă  l'Homme intĂ©grĂ©e dans le rĂ©cit m'a surprise, car je ne m'attendais pas Ă  suivre ce genre de pĂ©ripĂ©ties, qui finalement prend beaucoup de place dans l'intrigue. Jules Verne ne met malheureusement  pas assez en Ă©vidence le cĂ´tĂ© dĂ©couverte des pays qu'ils traversent. Nous n'avons pas assez je trouve de descriptions des lieux, des odeurs, des habitants et des coutumes, des diffĂ©rents pays Ă©trangers. MĂŞme si les tentatives de Fix apportent Ă©normĂ©ment d'action dans le rĂ©cit et Ă©vitent ainsi la monotonie, ces descriptions lĂ  m'ont manquĂ© pour me sentir totalement dĂ©paysĂ©, comme je me l'Ă©tais imaginĂ©. L'auteur dĂ©crit Ă©galement Ă©normĂ©ment les traversĂ©es en bateaux qui se rĂ©vèlent souvent Ă©prouvantes et dangereuses, j'ai trouvĂ© cela dommage et parfois inintĂ©ressant. 

Pour autant, Phileas Frogg ne se dĂ©courage jamais face aux retardements dont ils sont victimes. C'est un homme distinguĂ©, calme, peu bavard, fidèle, dotĂ© surtout d'un grand sang froid. J'ai eu quelques difficultĂ©s Ă  m'attacher Ă  ce personnage que je trouvais assez froid, mais au fil des pages il m'a de plus en plus plu, puisqu'il vient au secours plusieurs fois de Passepartout, qui se met toujours malgrĂ© lui dans des situations impossibles. Il sauve aussi d'une mort certaine, une jeune femme qui va du coup effectuer le voyage avec eux. Nous nous rendons compte que finalement c'est un brave homme, qui malgrĂ© sa fortune n'hĂ©site pas Ă  aider les plus misĂ©reux. Son argent d'ailleurs va Ă  de nombreuses reprises lui permettre de rĂ©cupĂ©rer le retard accumulĂ© au fil du voyage. Il va l'aider Ă  obtenir plus d'une fois ce qu'il veut, et j'ai bien aimĂ© cette petit morale de l’histoire, Ă  savoir que l'argent paye tout, que l'on peut arriver Ă  ses fins si on achète les gens. Ce qui est malheureusement vrai, mĂŞme encore  aujourd'hui.

Par contre, j'ai beaucoup apprĂ©ciĂ© le personnage de Passepartout dès le dĂ©part. Maladroit, naĂŻf mais extrĂŞmement gentil et dĂ©vouĂ© Ă  son maĂ®tre, il se fait facilement avoir et se retrouve souvent dans des situations compromettantes. Mon seul regret concernant les personnages, est que l'auteur ne met pas assez en Ă©vidence Aouda, la jeune femme qui les accompagne. Elle reste souvent en retrait, ne parle pas trop, mĂŞme si elle va avoir une place importante aux yeux de Phileas Fogg Ă  la fin de l’histoire. J'aurais aimĂ© en savoir plus sur elle, sur ce qu'elle a vĂ©cu avant sa rencontre avec nos deux compagnons, d'autant plus que nous savons qu'elle a Ă©tĂ© mariĂ©e de force Ă  un vieil homme, et que par consĂ©quent sa vie n'a pas Ă©tĂ© facile. 

Pour conclure:
Un roman d'aventures dans lequel Ă  mon grand regret tout va trop vite. Les Ă©tapes s'enchaĂ®nent sans que nous ayons vraiment le temps de visiter chaque pays traversĂ©s. L'intrigue autour du voleur recherchĂ© prend Ă©normĂ©ment de place, trop peut-ĂŞtre, puisque par moments, on oublierait presque le but du voyage en lui mĂŞme. MalgrĂ© tout, nous ne nous ennuyons pas une seule seconde car les rebondissements sont nombreux, et la fin quoique logique, est assez bien trouvĂ©e. Je vous conseille donc ce petit roman illustrĂ© très bien Ă©crit et bien rĂ©sumĂ©, si comme moi vous voulez dĂ©couvrir ce classique de la littĂ©rature, sans pour autant vous lancer dans la version complète et originale. 

Ma note: 13/20.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire