samedi 2 avril 2016

La prochaine fois.
Marc LEVY.
Editions Pocket.
259 pages.

Résumé:

Parti à la recherche d'un tableau mystérieux, Jonathan croise la route de Clara. Tous deux sont convaincus de s'être déjà rencontrés. Mais où et quand ? A Londres, il y a plus d'un siècle... Le quatrième roman de Marc Lévy entraîne ses lecteurs de Saint-Pétersbourg à Boston, de Londres à Florence et Paris, dans une histoire où amours et énigmes défient le temps.

Mon avis: 

Lorsque je lis un livre de Marc Levy, je ne sais jamais à quoi m'attendre au préalable. J'ai adoré certains de ses romans tels que Le premier jour, La première nuit, Les enfants de la liberté ou encore Le voleur d'ombres, d'autres au contraire que je n'ai pas aimé comme Sept jours pour une éternité ou Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites. Pourtant ses romans m'interpellent à chaque fois par leur titre que je trouve toujours très beaux, très mélancoliques.
La prochaine fois Ă©tait dans ma Pal depuis juin dernier. Je ne l'avais pas encore lu car sa couverture et son rĂ©sumĂ© ne m'attiraient pas tellement. Curieuse nĂ©anmoins de savoir si j'aurais de nouveau un coup de cĹ“ur, je l'ai commencĂ© finalement il y a trois jours. Malheureusement j'ai eu du mal Ă  me plonger vĂ©ritablement dans l’histoire.

Les trois quarts du livre m'ont semblé très longs et ennuyants. Jonathan et Peter travaillent tous les deux dans le milieu de l'art, respectivement en tant qu'expert en peinture et commissaire priseur, et je dois dire que ce n'est pas un sujet qui me passionne beaucoup.
MĂŞme si un petit cĂ´tĂ© surnaturel et intriguant intervient Ă  un moment dans l'histoire, car Jonathan et Clara une galeriste semblent rĂ©ellement avoir vĂ©cu plusieurs vies,  il arrive un peu trop tardivement Ă  mon goĂ»t. Il y a beaucoup trop de notions, de dĂ©tails sur la peinture, qui ne m'ont pas vraiment captivĂ©.

Pourtant l'intrigue en elle même est intéressante, les bons dans le temps au 19 ème siècle sont assez incroyables et extrêmement bien racontés, on a l'impression de se retrouver en présence de fantômes du passé, de personnages qui ont vécu à des époques lointaines et qui ont ressuscité dans un autre corps pour vivre une nouvelle vie. Mais à mes yeux, l'ensemble a manqué cruellement de crédibilité.
Même si j'ai aimé l'idée que quelque soit l'époque ou les événements, rien ne peut séparer deux personnes qui s'aiment, et que quoi qu'il arrive elles se retrouveront dans une autre vie après la mort, je n'arrivais pas à croire réellement à ce que l'auteur nous racontait.


Le livre m'a plutôt fait penser à un conte, avec une histoire de famille liant présent et passé avec des personnages au caractère bien défini c'est-à-dire avec "les bons et les méchants".
J'ai adoré notamment Peter l'ami de Jonathan que j'ai trouvé plus attachant car il n'hésite pas à mettre sa carrière au second plan pour Jonathan. Le personnage d'Alice dont vous découvrirez le rôle si vous lisez le roman est quant à elle juste incroyable. Elle est vindicative, pleine de colère et de ressentiment envers Jonathan et Clara. J'avais vraiment l'impression de voir une des reines dans les dessins animés Disney, la méchante en quelque sorte qui tire les ficelles de leur vie.

Pour conclure:
Un roman intéressant dans le sens où il nous arrive à tous d'éprouver le sentiment étrange d'avoir déjà vécu quelque chose que l'on est en train de vivre, et j'ai aimé que Marc Lévy invente une histoire à partir de ces perceptions là. L' histoire est au final assez rocambolesque, on voyage de pays en pays, on remonte le temps à travers les flash-back qu'ont les personnages,
Cependant, je me suis ennuyée une bonne partie du roman ce qui ne m'a pas permis d'apprécier totalement cette lecture. Je préfère décidément retrouver l'auteur dans des romans plus terre à terre, c'est là où il me semble le plus touchant.

Ma note: 11/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire