lundi 30 mai 2016

Ma vie en suspens.
Susannah Cahalan.
Editions Denoël.
375 pages.

Résumé:

Susannah Cahalan, vingt-quatre ans, se rĂ©veille entravĂ©e sur un lit d’hĂ´pital. Incapable de bouger ou de parler, elle n’a aucun souvenir de la raison pour laquelle elle est lĂ . Celle qui, quelques semaines plus tĂ´t, Ă©tait une jeune fille en bonne santĂ©, vivant sa première relation sĂ©rieuse et promise Ă  une brillante carrière de journaliste, se retrouve dĂ©sormais cataloguĂ©e comme psychotique violente, abrutie de mĂ©dicaments. Que s’est-il passĂ©? Ma vie en suspens est l’histoire incroyable mais vraie d’une plongĂ©e inexplicable dans la folie. Susannah Cahalan raconte sans fard et sans concession cette descente aux enfers et son combat pour reprendre le dessus, retrouver son identitĂ©. Adoptant le point de vue de la journaliste, elle dresse la chronique de sa maladie : les crises de violence alternant avec un Ă©tat de catatonie, les examens coĂ»teux ne donnant aucun rĂ©sultat, l’Ă©ventualitĂ© d’un internement Ă  vie et enfin, après un mois de calvaire, l’arrivĂ©e d’un nouveau mĂ©decin dont le diagnostic lui sauvera la vie.

Mon avis:

En lisant la phrase d'accroche sur la couverture ''Ils me croyaient folle, un médecin m'a sauvée" j'ai eu immédiatement envie de connaître l'histoire terrible de Susannah Cahalan, qui fût atteinte du jour au lendemain en 2009 d'une maladie extrêmement rare. Je remercie beaucoup les Editions Denoël pour m'avoir permis de découvrir ce témoignage.

Il est toujours difficile de juger une histoire vraie, surtout quand elle est aussi incroyable que celle-ci. Comment penser que d'un seul coup une jeune femme tout Ă  fait ''normale'' puisse perdre la raison, devenir paranoĂŻaque, avoir des hallucinations aussi bien visuelles qu'auditives, avoir des crises d'Ă©pilepsie, de larmes ou de rires sans raison apparentes? C'est pourtant ce qui arrive Ă  cette jeune new-yorkaise de 24 ans journaliste au New-York Post. On assiste impuissant Ă  sa soudaine et rapide dĂ©gĂ©nĂ©rescence mentale, Ă  ses pensĂ©es toutes plus invraisemblables les unes que les autres, Ă  ses peurs insensĂ©es, Ă  la disparition de tout ce qui fait d'elle une personne saine d'esprit. Comment alors faire face aux regards des autres? Comment expliquer ce qui nous arrive quand on ne le sait pas nous mĂŞme? 

Elle nous raconte dans ce tĂ©moignage incroyable le dĂ©veloppement de sa maladie, ses innombrables visites chez des mĂ©decins, psychologues, puis spĂ©cialistes du cerveau qui ne savent pas ce qu'elle a et qui la traitent soit d’alcoolique ou de folle.
On se rend compte à la lecture de ce récit que de nombreux progrès et découvertes en médecine sont encore à faire, que le fonctionnement du cerveau est encore un mystère pour l'être humain, que l'on a vite fait ainsi malheureusement de cataloguer les personnes dans le cas de Susannah comme séniles, et d'établir un faux diagnostique.

On ne peut qu'admirer cette jeune femme qui a vécu un enfer pendant des mois et des mois, enfermée dans un hôpital, abrutie de médicaments, traitée parfois comme un cobaye ou un animal de foire, alternant entres phases de lucidité et crises de folie, mais qui a eu le courage de tout nous raconter dans les moindres détails. Ce qui m'a le plus touché je pense est de voir sa peur et son désespoir, car elle prenait conscience parfois de ce qu'elle faisait surtout au début, de ses réactions et de ses comportements incohérents et non adaptés aux situations dans lesquelles elle se trouvait. D'avoir le sentiment tout simplement d'être prisonnière de son propre corps sans ne rien pouvoir faire et sans savoir si elle pourra redevenir la personne qu'elle a été avant.

J'ai Ă©normĂ©ment Ă©tĂ© touchĂ©e Ă©galement par le soutient de son environnent familial, de ses parents et de son petit ami Stephen surtout qui ne l'a pas laissĂ© tomber et qui a gardĂ© espoir jusqu'au bout. MĂŞme dans les moments les plus difficiles de la maladie, il faisait face aux regards des autres et Ă  la honte qu'il Ă©prouvait parfois quant Ă  ses accès de folie en public. Il est restĂ© prĂ©sent et l'a aidĂ© comme il pouvait jusqu'au bout, alors qu'il ne reconnaissait plus vraiment celle qu'il aimait. 

J'ai malgré tout eu à de nombreuses reprises envie de sauter des paragraphes durant ma lecture, notamment ceux concernant les expériences, les recherches et les explications psychiques, ce qui se passait dans sa tête en quelque sorte et qui provoquait ses crises. J'avais parfois l'impression de lire une encyclopédie médicale, certaines explications sont longues et fastidieuses à la lecture surtout si on n'est pas du métier. Même si je suis admirative de toutes les connaissances qu'elle a accumulées sur le sujet pour écrire son livre et raconter son histoire, j'avoue avoir été moins attentive à ces passages.

Pour conclure:
Le tĂ©moignage inouĂŻ d'une jeune femme qui d'un coup d'un seul a sombrĂ© dans la folie. Des mots bouleversants Ă©crits avec aujourd'hui une grande luciditĂ©, ce qui parait insensĂ© au vue de ce qu'elle a vĂ©cu. Une longue traversĂ©e du dĂ©sert dont elle ne doit son salut que grâce au soutient et Ă  l'obstination de ses proches, mais surtout Ă  la dĂ©termination d'un mĂ©decin. Susannah Cahalan qui aujourd'hui semble guĂ©rie, mĂŞme si les risques de rechutes sont possibles, se bat pour que sa maladie soit plus reconnue et pour que les personnes qui souffrent des mĂŞmes troubles qu'elle, soient diagnostiquĂ©es et aidĂ©es comme elle a eu la chance de l'ĂŞtre. 

Ma note: 14/20.

5 commentaires:

  1. Voilà bien longtemps que je n'ai pas lu de témoignages. Celui ci aurait pu me tenter de part son sujet mais je reste sur la réserve. Si le thème me plait, la forme me tente moins.

    RĂ©pondreSupprimer
  2. Oui pour ma part à certains moments j'étais vraiment dedans (la première moitié du roman quand elle commence à avoir un comportement un peu bizarre) d'autres où je décrochais un peu (dans la deuxième moitié qui comporte beaucoup de thermes médicaux, même si c'est intéressant pour bien comprendre son trouble). J'ai regardé une interview d'elle sur youtube et du coup je ne regrette pas d'avoir lu son roman quand même, c'est fou ce qui lui est arrivé.

    RĂ©pondreSupprimer
  3. Coucou,
    Un témoignage qui est tentant car on veut savoir au final, de quoi souffre cette personne. Et puis, avec tout ce qu'elle a enduré, c'est plus fort que nous, ça attire.
    Mais le côté trop médical m'effraie, c'est le genre de choses dans un livre, si ce n'est pas correctement dosé, peut soit me faire arrêter ma lecture soit me faire peur.
    Et lĂ  je pense que j'aurai plus peur pour elle qu'autre chose.
    Je suis divisée, l'envie de savoir ce qu'elle a me titille et en même m'effraie.
    En tout cas, merci, grâce à toi, je ne sais pas si je l'ajoute à ma liste ou pas hihi
    Merci pour ton avis.
    Bises

    RĂ©pondreSupprimer
  4. J'adore les témoignages et ce genre de sujet aussi alors je ne peux que le noter pour le découvrir ! J'espère l'acquérir bientôt parce que là ça m'intrigue pas mal. Merci beaucoup pour ta chronique qui va entraîner surement une sacrée découverte ^^

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Oui il est intéressant et assez fou mais attention tout de même certains passages d'explications médicales sont assez longs et difficiles à comprendre, on a parfois envie d'abandonner le livre. bises

      Supprimer