vendredi 1 juillet 2016

Jeux de glaces.
Agatha Christie.
Editions Le Masque.
218 pages.

Résumé:

Le sort de Carrie-Louise inspire de vagues inquiétudes à son entourage. A sa sœur Ruth, d'abord, et à son fils. Et aussi à son troisième mari, Lewis Serrocold. En effet, Carrie-Louise a une fille et en a adopté une autre, et a été mariée trois fois avec des hommes eux-mêmes divorcés  ce qui fait toute une tribu de beaux-fils, de belles-filles et de petits-enfants... Tout ce beau monde vit dans un institut pour jeunes délinquants. Une maison de fous, dit l'infirmière qui soigne Carrie-Louise avec dévouement. Car Carrie-Louise souffre d'une étrange maladie qui présente quelques analogies avec un empoisonnement à l'arsenic. Le drame finira par éclater. Mais la victime n'est pas celle qu'on pense...

Mon avis:

Je me suis fixée comme idée de me procurer tous les romans d'Agatha Christie car j'aime beaucoup cette auteure et l'atmosphère qui se dégage de ses livres. J'ai trouvé celui-ci en vide grenier l'année dernière pour 50 centimes, mais malheureusement je l'ai moyennement aimé.

Tout d'abord parce que le crime en lui même tarde à venir. Il ne survient qu'au milieu du roman. Agatha Christie prend le temps de nous présenter tous les personnages de cette demeure transformée en centre psychiatrique pour jeunes délinquants en réinsertion. Entre la très grande famille de la maîtresse de maison qui a été mariée trois fois et qui a donc de nombreux descendants et les patients que l'on dit fous pour la plupart, difficiles de ne pas s'embrouiller. Même si je conçois que pour nous faire sentir que quelque chose allait arriver, il était primordiale de connaitre le passé tumultueux de cette famille dont les membres ne s'entendent pas tous entre eux, ainsi que le profil de certains jeunes qui paraissent dangereux, je trouvais que l'intrigue mettait du temps à venir. 

En revanche le personnage retrouvé assassiné n'est pas la personne à laquelle on s'attendait. Et j'ai trouvé que l'effet de surprise était réussi. L'intrigue prend ainsi une autre direction. Chaque personnages semble avoir un motif pour la tuer mais en même temps personne n'est accusable. Le roman devient alors un peu plus haletant. Malheureusement j'ai déploré que la détective Miss Marple ne prenne pas plus part à l'enquête. Je trouve qu'elle reste en surface à observer les comportements et les allées et venues des pensionnaires. Ce sont en réalité deux inspecteurs qui se chargent de l'affaire. J'ai trouvé cela dommage, car j'aurais aimé résoudre petit à petit l’énigme avec elle, comme on a l'habitude de le faire avec Hercule Poirot.

Pour finir, j'ai été déçue de constater que tout se termine finalement sans que l'on soit vraiment persuadé de qui est le coupable, puisqu'il n'y a pas d'aveux de sa part. J'ai trouvé que la conclusion était plutôt supposée et bâclée, que c'était trop facile alors qu'on nous avait laissé croire que le meurtrier avait été très malin. Je m'attendais à un stratagème complexe, assez ahurissant de sa part, mais finalement la vérité sautait aux yeux et ne m'a pas surprise plus que cela.

Pour conclure:
Un policier haletant où l'on retrouve bien entendu les personnages charismatiques et les lieux propices aux mystères qui font le charme des romans d'Agatha Christie, mais qui ne m'a pas tellement convaincu. L'intrigue a été un peu longue à se mettre en place, Miss Marple n'est presque pas présente dans l'enquête et la conclusion m'a paru un peu facile et plus supposée que vraiment prouvée. Une petite déception donc.

Ma note: 11/20.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire