lundi 11 juillet 2016

Love and the city.
Sophie Kinsella et Lauren Weisberger.
Editions Pocket.
125 pages.

Résumé:

Deux nouvelles inédites sur l'amour et ses petits tracas par deux auteurs stars de la " Chick Lit " (littérature pour poulettes). Changing People (Les gens changent) : Par le plus grand des hasards, Sarah se retrouve à poser du papier peint chez son ancien petit ami, qu'elle a quitté il y a quelques années alors qu'il venait de la demander en mariage. Elle laisse parler son coeur et se retrouve dans une situation... délicate ! The Bamboo Confessions (Les confessions du bambou) : Sur un coup de tête, Katie, New-Yorkaise bon teint, décide de partir au Vietnam, pour un séjour " routard ". Ses parents et son petit ami avocat ont bien du mal à comprendre ses motivations. Ce voyage sera pourtant l'occasion pour Katie de faire le point sur sa vie...

Mon avis:

J'ai eu ce recueil de nouvelles gratuitement pour deux Pocket achetĂ©s il y a dĂ©jĂ  un an de cela. Je ne suis pas amatrice du genre, mais j'aime beaucoup Sophie Kinsella et Lauren Weisberger donc je me suis dit pourquoi pas. 

Changing people de Sophie Kinsella a manquĂ© selon moi d’approfondissement, sur le passĂ© de Sarah notamment. Tout reste vague, on ne sait presque rien de sa vie, on ne sait pas vraiment pourquoi et comment elle a eu son accident, ce que cette information apporte Ă  l'histoire, pourquoi elle a trompĂ© son petit ami David et comment ils se sont sĂ©parĂ©s... On ne sait d'ailleurs presque rien non plus sur sa meilleure amie, sur le dĂ©but de leur amitiĂ©. J'aurais aimĂ© avoir peut-ĂŞtre des petits flash-back qui nous auraient expliquĂ© tout cela, il y a trop de questions selon moi qui restent sans rĂ©ponses.

De plus, la fin m'a paru trop simple, presque inimaginable parce que Sarah et David n'ont pas de conversation sĂ©rieuse concernant leur passĂ© commun, ils ne s'expliquent Ă  aucun moment, donc je n'ai pas trouvĂ© le dĂ©nouement très crĂ©dible. Enfin j'ai Ă©tĂ© déçue de ne pas retrouver la touche d'humour qui est propre Ă  Sophie Kinsella. J'ai trouvĂ© sa nouvelle un peu fade, un peu creuse par rapport Ă  ce qu'elle a l' habitude de faire.

The bamboo confessions de Lauren Weisberger m'a d'avantage plu. L'idĂ©e que l'hĂ©roĂŻne Katie, une vraie citadine, dĂ©cide de partir seule faire un voyage au Vietnam pour rĂ©flĂ©chir, faire le point sur sa vie, sur son couple, se ressourcer, est tout simplement gĂ©niale. Je pense qu'Ă  un moment donnĂ©, dans le monde dans lequel on vit actuellement, on peut vite perdre pied, dĂ©primer, se sentir dĂ©passer, et je trouve que le fait de s'exiler un moment dans un pays pauvre, de prendre du recul, permet de revenir aux choses essentielles, de voir le monde diffĂ©remment, d'ouvrir les yeux sur nos modes de vie, et surtout de se demander en quelque sorte si notre vie nous convient telle qu'elle est. 

Malheureusement cette nouvelle se termine un peu trop abruptement. J'aurais aimĂ© connaĂ®tre un peu plus les pensĂ©es, les rĂ©flexions de Katie, savoir ce qui l'a poussĂ© Ă  prendre cette dĂ©cision au final, peut-ĂŞtre mĂŞme qu'elle ait une explication avec son petit ami restĂ© Ă  New-York, et surtout avoir un petit aperçu de sa vie après son voyage. Quoiqu'il en soit j'ai trouvĂ© que Lauren Weisberger avait Ă©crit une histoire plus concrète, plus crĂ©dible, mieux construite.

Pour finir, j'ai adorĂ© le concept des Ă©ditions bilingues qui sont un bon moyen je pense d'amĂ©liorer son anglais. La mise en page est vraiment pratique, puisque les pages de gauche sont en anglais avec du vocabulaire en bas de page pour nous aider Ă  comprendre les mots un peu compliquĂ©s, et celles de droite en français. Ces deux nouvelles sont vraiment abordables, faciles Ă  comprendre pour des dĂ©butants, surtout la première. Par contre, la traduction française laisse un peu Ă  dĂ©sirer hĂ©las.

Pour conclure:
Deux petites nouvelles bilingues sur les relations amoureuses que je conseille à tout ceux qui veulent commencer à lire en anglais. Elles sont assez abordables, et la mise en page est pratique. Si j'ai aimé la nouvelle de Lauren Weisberger que j'ai trouvé intéressante et dépaysante, je n'ai en revanche pas trouvé très crédible celle de Sophie Kinsella, où je n'ai d'ailleurs pas retrouvé l'humour caractéristique de l'auteure. Quoiqu'il en soit, ces deux petites histoires auraient été bien meilleures selon moi si elles avaient été plus approfondies et abouties, ce que je reproche malheureusement à chaque fois à ce genre littéraire.


Ma note: 10/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire