samedi 9 juillet 2016

The air he breathes.
Brittainy Cherry.
Editions Hugo Roman.
422 pages.

Résumé:

Tristan et Elizabeth sont voisins, ils n'ont rien en commun à part leur passé douloureux. Elle a choisi de continuer à vivre ne serait-ce que pour sa petite fille Emma. Il a choisi de s'extraire du monde. Mais Elizabeth ne l'entend pas de cette façon. Elle sait qu'ils sont tous les deux en miettes et qu'ensemble ils seront plus forts pour affronter leurs fantômes. C'est sans compter avec toutes les embûches que les habitants de leur petite ville vont mettre sur leur route. Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues.

Mon avis:

The air he breathes m'a attiré par sa couverture sublime et par son résumé accrocheur qui nous promettait une histoire triste mais très belle, avec des personnages tourmentés. Merci donc à Hugo Roman pour cette découverte.

Comment ne pas ĂŞtre bouleversĂ© par la tragĂ©die qui a touchĂ© Tristan et Elisabeth, qui ont perdu tous deux les amours de leur vie? Comment ne pas ĂŞtre touchĂ© par ces deux personnages qui depuis ce jour terrible essaient non pas de vivre mais de survivre ? Car comment parler de vie quand notre seul raison d'ĂŞtre a cessĂ© d'exister? Comment ne pas abandonner, et surtout oĂą trouver la force de continuer Ă  avancer jour après jour? 

Les nombreux flash-back qui nous  montrent leur vie d'avant et qui nous expliquent ce qui est arrivĂ© aux proches de Tristan et Elisabeth, nous touchent en plein cĹ“ur et nous permettent de comprendre et  de partager leur dĂ©tresse, leur peine. Tristan est un homme que l'on dit froid, insensible, plein de colère, brisĂ© qui se renferme sur lui mĂŞme depuis la mort de sa femme et de son fils, et dont tout le monde se mĂ©fie. Mais on comprend très vite que ce n'est qu'une façade, qu'en rĂ©alitĂ© il est submergĂ© par la culpabilitĂ©. Elisabeth quant Ă  elle a trouvĂ© la force d'avancer grâce Ă  sa petite fille Emma, dans laquelle elle retrouve un peu de son dĂ©funt mari.

Pourtant, lorsqu'ils se rencontrent par hasard leurs premiers Ă©changes sont explosifs et sont loin d'ĂŞtre idylliques. Tristan se montre très dĂ©sagrĂ©able envers la jeune femme, son comportement et sa façon de s'exprimer m'ont beaucoup fait penser Ă  Hardin de la sĂ©rie After. Mais malgrĂ© la froideur de Tristan, on sent qu'il s'attache de plus en plus Ă  Elisabeth et Ă  sa fille, qu'il a besoin d'elles autant qu'elles ont besoin de lui. 

MĂŞme si l'intrigue est dĂ©jĂ -vu, que j'ai devinĂ© pas mal d’Ă©vĂ©nements  qui Ă  mon sens arrivent parfois un peu trop facilement, j'ai trouvĂ© que le rapprochement qui s'opère petit Ă  petit entre eux deux est vraiment beau. MalgrĂ© toute la tristesse qui se dĂ©gage du texte, c'est un roman oĂą l'on rit aussi, grâce Ă  Faye la meilleure amie d'Elisabeth qui n'a pas sa langue dans sa poche, qui est assez folle, très libĂ©rĂ©e, presque vulgaire parfois, mais qui m'a beaucoup plu. Elle met toujours un point d'honneur Ă  essayer de faire sourire Elisabeth alors qu'elle aussi a ses fĂŞlures et ses propres problèmes. 

De plus, il y a beaucoup de douceur, d’innocence et de poĂ©sie dans les mots de Brittainy Cherry. La façon dont la petite Emma attend avec toujours autant d'impatience un signe de son papa, ou encore l'air que Tristan et Elisabeth s’insufflent en s'embrassant comme une force m'a beaucoup touchĂ©. C'est un livre qu'il faut  lire parce qu'il nous Ă©meut par les thèmes importants qu'il aborde, le deuil, le pardon, la culpabilitĂ©, les prĂ©jugĂ©s, mais heureusement aussi, la lente mais possible reconstruction de soi après une telle Ă©preuve. 

"Aucune âme soeur ne quitte ce monde seule; elle emmène toujours un morceau de son autre moitié."

Pour conclure:
Un roman sans rĂ©el surprise mais avec lequel on passe malgrĂ© tout un agrĂ©able moment grâce Ă  Brittainy Cherry qui sait nous faire ressentir toute la tristesse mais aussi finalement l'envie de vivre des personnages. Une très belle histoire d'amour entre deux ĂŞtres Ă©corchĂ©s qui ne croyaient plus du tout au bonheur. 

Ma note: 15/20. 

3 commentaires:

  1. Émilie ça donne trop envie de le lire comme tu le présentes !!! Surtout que j'adore les romances où les deux personnages ne s'attirent pas au début puis que finalement ils se rapprochent !

    RĂ©pondreSupprimer
  2. Comment te dire... en terme de changement de comportement c'est un peu comme Hardin, il passe du tout au tout mais bon on peut le comprendre il est à moitié mort intérieurement. C'est une jolie histoire idéale pour l'été.

    RĂ©pondreSupprimer
  3. Superbe chronique, j'ai très envie de découvrir ce roman !!

    RĂ©pondreSupprimer