mardi 19 juillet 2016

Wild.
Cheryl Strayed.
Editions 10-18
491 pages.

Résumé:

Lorsque, sur un coup de tête, Cheryl Straye enfile son sac à dos, elle n'a aucune idée de ce qui l'attend. Tout ce qu'elle sait, c'est que sa vie est un désastre. Entre une mère trop aimée, brutalement disparue, un divorce douloureux et un lourd passé de junky, Cheryl vacille. Pour tenir debout et affronter les fantômes de son passé, la jeune femme n'a aucune réponse, mais un point de fuite : tout quitter pour une randonnée sur le "Chemin des crêtes du Pacifique". Lancée au coeur d'une nature immense et sauvage, seule sous un sac à dos trop lourd, elle doit avancer pour survivre, sur 1700 kilomètres d'épuisement et d'effort, et réussir à atteindre le bout d'elle-même. Une histoire poignante et humaine, où la marche se fait rédemption.

Mon avis:

J'ai acheté Wild un peu par hasard, attirée par sa jolie couverture qui sentait bon la nature et invitait au voyage. Je me souviens avoir pensé que c'est le genre de lecture dont on peut avoir besoin à un moment donné lorsque l'on a besoin de s'évader. Je suis partie quelques jours en Bretagne pour me reposer et décompresser, j'ai donc emporté ce livre avec moi.

Comme j'ai bien fait! En lisant ce roman j'Ă©tais comme transportĂ©e ailleurs, loin de tout, perdue avec Cheryl au milieu des montagnes, Ă  travers ces grandes Ă©tendues. Cette lecture permet de s'Ă©vader mais de rĂ©flĂ©chir surtout Ă  sa façon de vivre et au monde qui nous entoure. Cheryl Strayed va rencontrer de nombreuses personnes qui sont venues comme elle se ressourcer, trouver des rĂ©ponses Ă  leurs questions, se reconstruire. Dans son cas c'est la mort de sa mère qui l'a poussĂ© Ă  partir Ă  l'autre bout du pays. Sa vie s'Ă©croule le jour oĂą cette dernière est subitement emportĂ©e par un cancer du poumon Ă  seulement 45 ans. AnĂ©antie, dĂ©semparĂ©e et ivre de chagrin, elle perd du jour au lendemain tous ses repères. Car comment vivre sans sa mère? Celle qui nous a mis au monde, nous a tout appris, qui a Ă©tĂ© prĂ©sente dans chaque moments de notre vie? Après des mois et des mois Ă  errer, hagarde, Ă  tester ses limites en faisant n'importe quoi, Cheryl dĂ©cide sur un coup de tĂŞte de partir pour une randonnĂ©e de 1700 kilomètres sur un chemin qui relie le Mexique au Canada qu'elle a dĂ©couvert un jour dans un livre en magasin. Rien ne la retient. Un père absent depuis toujours, un beau-père qui a refait sa vie, deux frères et sĹ“urs dont elles n'a jamais Ă©tĂ© proche, pas d'enfants, seulement un mari dont elle divorce rapidement car elle ne sait plus qui elle est vraiment. Ce voyage sonne comme un nouveau dĂ©part,  le seule moyen pour elle de rĂ©ussir Ă  faire le deuil de sa mère et de s'en sortir psychologiquement.

J'ai énormément aimé Cheryl même si sur de nombreux aspects elle est très différente de moi. C'est une jeune femme fragile mais pourtant incroyablement forte. Son enfance en dents de scie, pendant laquelle elle a connu un père soit violent soit absent, puis la pauvreté quand sa mère a dû les élever seule après avoir quitté cet homme qui les battait, a forgé son caractère. J'ai été touchée par la prise de conscience qu'à Cheryl pendant son périple pendant lequel elle repense à elle. Malgré tous ses défauts, elle s'est toujours sentie proche de sa mère et comprend ainsi qu'elle a toujours fait de son mieux. J'ai été émue de voir qu'elle regrettait de ne pas avoir eu le temps de lui dire certaines choses. Cette remise en question n'aurait jamais été possible peut-être sans "Le chemin des crêtes du Pacifique " qui la plonge durant des mois et des mois dans la solitude avec pour seul compagnons de route les animaux sauvages, et les rares personnes qui ont eu le courage d'entreprendre ce long, pénible et dangereux voyage. J'ai été admirative de son courage malgré sa peur des serpents, des ours, des pumas, la faim, la soif, la fatigue, les blessures corporelles, le froid, la chaleur. Elle continue jour après jour, coûte que coûte. C'est une jeune femme qui n'a pas froid aux yeux, qui est presque inconsciente parfois, mais qui m'étonnait de plus en plus au fil des pages.

J'ai vĂ©cu chaque moments avec elle, me renseignant sur chaque Ă©tapes qu'elle traversait pour mieux m'imprĂ©gner des lieux dans lesquels elle Ă©voluait.  Je suis passĂ©e par plein de sentiments diffĂ©rents en lisant ce roman. J'ai parfois eu peur pour elle lorsque par exemple elle se retrouve Ă  court d'eau au milieu de nulle part, quand elle perd une de ses chaussures qui tombe dans un ravin, ou encore lorsqu'elle se retrouve face Ă  face avec des animaux dangereux. J'ai ris aussi face Ă  son manque de prĂ©paration Ă©vident qui l'a poussĂ© Ă  emporter des choses totalement inutiles Ă  sa survie et surtout lourdes Ă  porter dans son sac Ă  dos. J'ai Ă©galement eu les larmes aux yeux lorsqu'elle nous racontait  les derniers jours de la vie de sa mère, ou lorsqu'elle se remĂ©morait les bons moments passĂ©s avec elle. Certains passages sont vraiment très Ă©mouvants. Cheryl Strayed Ă©crit des phrases magnifiques que j'ai trouvĂ© souvent très justes, qui nous permettaient de comprendre concrètement son Ă©tat d'esprit et celui de sa mère. 

"Chaque matin j'avais l'impression de regarder le ciel depuis le fond d'un puits".

"On n'est pas pauvres rĂ©pĂ©tait sans cesse ma mère. Parce qu'on a  de l'amour Ă  revendre."


" Sa mort avait court-circuité tout ça. Elle m'avait court- circuitée, moi. Elle m'avait frappé en plein vol, au sommet de mon arrogance juvénile. M'avait obligée à vieillir d'un coup et à lui pardonner toutes ses fautes, tout en faisant de moi une éternelle enfant. Ma vie avait commencé et s'était terminée précocement, au moment où nous avions été séparées. Elle était ma mère, mais je n'en avais plus."


Pour conclure:
J'ai été touchée par la volonté de Cheryl Strayed qui après le décès de sa mère se lance le défit de sa vie. Une randonnée gigantesque de plus de 1700 kilomètres avec seulement un gros sac à dos et de solides chaussures de marche. Le chemin du PCT va lui permettre de se reconstruire, de reprendre petit à petit goût à la vie. Ce roman est une source d'inspiration énorme pour tous ceux qui se sentent un peu perdu ou qui sont arrivés à un stade de leur vie où ils ne savent plus qui ils sont. J'ai admiré le courage qu'a eu Cheryl de se lancer seule dans une telle expédition. Moi-même je n'en aurais pas été capable. Une belle et riche aventure humaine que je vous conseille énormément de lire et de vivre pleinement.

Ma note: 20/20. Un coup de cœur!

4 commentaires:

  1. Je l'ai lu ce printemps et j'ai moi aussi beaucoup aimé. Ta chronique résume bien ce que j'en ai pensé.
    Après ma lecture j'ai voulu voir le film pour mettre des images sur les paysages, mais j'ai été assez déçue de cette adaptation ... Le livre est bien mieux.

    RĂ©pondreSupprimer
  2. Oui je ne sais pas si je vais voir le film, ,j'ai peur d'être déçue et qu'il gâche l'image que j'ai eu du livre. En plus je ne vois pas Reese Whiterspoon dans le rôle de Cheryl. Les adaptations cinématographiques sont souvent ratées malheureusement. Merci de ton avis en tout cas. Bise

    RĂ©pondreSupprimer
  3. Merciiiiii !!
    Tu m'as donné très envie de le lire !!! J'ai beaucoup aimé cette Chronique. Allez hop !! Dans ma Wish-List :P

    RĂ©pondreSupprimer
  4. Merci :-). Oh oui je te le conseille, il m'a fait énormément réfléchir et il m'a emporté très loin.

    RĂ©pondreSupprimer