vendredi 30 septembre 2016

La fille de Brooklyn.
Guillaume Musso.
Editions XO.
464 pages.

Résumé:

Je me souviens très bien de cet instant. Nous Ă©tions face Ă  la mer. L’horizon scintillait. C’est lĂ  qu’Anna m’a demandĂ© : « Si j’avais commis le pire, m’aimerais-tu malgrĂ© tout ? » Vous auriez rĂ©pondu quoi, vous ? Anna Ă©tait la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sĂ»r que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire. Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillĂ© dans son sac d’une main fĂ©brile, et m’a tendu une photo. – C’est moi qui ai fait ça. Abasourdi, j’ai contemplĂ© son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours. Sous le choc, je me suis levĂ© et je suis parti sans un mot. Lorsque je suis revenu, il Ă©tait trop tard : Anna avait disparu. Et depuis, je la cherche.

Mon avis:

Je suis Guillaume Musso depuis le dĂ©but, j'ai lu pratiquement tous ses romans mise Ă  part L'instant prĂ©sent qui est encore dans ma pile Ă  lire, et je dois dire que j'apprĂ©cie de plus en plus ses Ă©crits. Je trouve qu'il a un rĂ©el talent pour les thrillers. Ayant une vĂ©ritable fascination pour les Etats-Unis et plus particulièrement pour la ville de New-York, j'Ă©tais bien Ă©videmment pressĂ©e de lire La fille de Brooklyn. Je remercie donc mon conjoint pour me l'avoir offert pour mon anniversaire en juin.

Encore une fois l'auteur signe un très bon thriller qui suscite notre intĂ©rĂŞt dès le premier chapitre, puisque l'on dĂ©couvre qu'Anna, la future femme de RaphaĂ«l cache un très lourd secret, et qu'après avoir dĂ©cidĂ© de tout lui avouer, elle disparaĂ®t subitement. Au fil des pages on va donc suivre les investigations que va mener RaphaĂ«l qui est bien dĂ©cidĂ© Ă  tout entreprendre pour la retrouver, aidĂ© de son ami Marc Carabec, ancien flic Ă  la retraite. Comme Ă  son habitude Musso nous entraĂ®ne dans une histoire lugubre, ombreuse, avec des personnages au lourd passĂ©. RaphaĂ«l et Marc vont ĂŞtre entraĂ®nĂ©s malgrĂ© eux dans une enquĂŞte complexe, avec des rebondissements sur plusieurs annĂ©es qui s'entrecroisent  et qui finalement petit Ă  petit s'imbriquent les uns dans les autres, jusqu'Ă  nous permettre de comprendre rĂ©ellement qui est vĂ©ritablement Anna. Il y a Ă©normĂ©ment de personnages, Ă©normĂ©ment de faits passĂ©s dont il faut se souvenir tout au long du livre, c'est donc assez dense et compliquĂ© Ă  suivre. Je pense qu'il ne faut pas effectuer de grandes poses Ă  la lecture de ce roman, sinon on peut vite ĂŞtre perdu. Il y a des passages comme d’habitude magnifiques, très poignants, des morts très violentes mais aussi très Ă©mouvantes, qui m'ont mis les larmes aux yeux. J'ai adorĂ© Ă©galement tous les passages concernant Ă©videmment New-York et plus particulièrement ici Brooklyn. On voit que Guillaume Musso adore cette ville, qu'il y a vĂ©cut, qu'il la connait par cĹ“ur, et il arrive très bien Ă  nous en dĂ©crire toute la beautĂ©.

Les personnages sont très marquants, très caractĂ©riels. J'ai adorĂ© RaphaĂ«l, qui est un homme qui a eu le cĹ“ur brisĂ© par son ancienne compagne qui l'a abandonnĂ© avec son petit garçon ThĂ©o. Depuis ce jour il l'Ă©levait seul, jusqu'Ă  sa rencontre avec Anna six mois plus tĂ´t. C'est un homme courageux, qui a su se relever de ses blessures, qui est très proche de son fils, c'est un papa poule et un homme très comprĂ©hensif finalement, car malgrĂ© ce qu'Anna lui a rĂ©vĂ©lĂ©, il cherche Ă  la comprendre et ne la laisse pas tomber. C'est Ă©galement un Ă©crivain Ă  succès, et il m'a beaucoup fait penser Ă  Guillaume Musso. Je pense qu'il a mis inconsciemment ou non beaucoup de lui dans ce personnage. Lorsque RaphaĂ«l nous parle de ses habitudes d'Ă©crivain, de ses rĂ©actions face Ă  ses fans, on ne peut que s'imaginer que c'est l'auteur qui parle. Marc quant Ă  lui est un peu plus mystĂ©rieux, un peu plus bourru, mais avec un grand cĹ“ur. C'est un gros nounours. Il parait dur et impressionnant, mais en rĂ©alitĂ© c'est un cĹ“ur tendre, surtout vis Ă  vis du petit ThĂ©o dont il s'occupe très souvent, et leur complicitĂ© est Ă©vidente.

J'ai lu ce roman en trois jours, malgrĂ© ses presque 500 pages parce qu'il est tout bonnement impossible de le lâcher avant de savoir le fin mot de l'histoire. On ne voit pas les pages dĂ©filer, le rythme est soutenu, les rebondissements s'enchaĂ®nent. C'est simple, on lit ce livre comme on regarde un film d'action de Tarentino. On passe par toutes sortes d'Ă©motions, de l'angoisse Ă  l'horreur, en passant par les larmes. Habituellement l'auteur nous rĂ©serve toujours un rebondissement Ă©norme dans les dernières pages, qui nous laisse sans voix. C'est encore une fois le cas ici, sauf que cela n'a pas vraiment fonctionnĂ© sur moi, car j'avais un peu devinĂ© la fin. On apprend une rĂ©vĂ©lation tonitruante sur un des personnages, que j'avais plus au moins cernĂ© depuis un bon moment, donc je n'est pas Ă©tĂ© surprise comme j'aurais dĂ» l'ĂŞtre, mais c'est peut-ĂŞtre aussi parce que je commence Ă  bien connaitre Guillaume Musso, et ses intentions, celles de retourner le lecteur et de l'impressionner jusqu'au bout.

Pour conclure:
Un thriller encore une fois addictif, bourré de suspens, d'action, de rebondissements qui s'entrecroisent sur plusieurs années, avec de nombreux personnages tous plus mystérieux les uns que les autres. Tout ceci dans une ambiance sombre, glauque, mais non dénuée d'émotions. Même si j'avais en partie découvert la fin, on ne peut évidemment pas lâcher ce roman avant de découvrir qui est cette fameuse fille de Brooklyn. A lire!

Ma note: 17/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire