dimanche 2 octobre 2016

Nous irons tous au paradis.
Fannie Flagg.
Editions Le Cherche Midi.
394 pages.

Résumé:

Elner Shimfissle, octogénaire, se fait piquer par une abeille et tombe d'une échelle. Arrivée à l'hôpital, elle est déclarée morte. Les habitants se souviennent de cette femme et s'interrogent sur le sens de la vie.

Mon avis:

Les très jolies couvertures des romans de Fannie Flagg et les nombreux Ă©loges de ses lecteurs, me donnaient depuis un moment dĂ©jĂ  envie de dĂ©couvrir Ă  mon tour cette auteure très populaire. 
Si bien que je me suis procurée tous ses romans sans savoir si sa plume allait me plaire. Mais il y a des livres comme cela dont on sent à l'avance qu'ils vont nous charmer, et tel fut le cas pour son dernier roman tout juste sortit aux Editions Le Cherche Midi, que je remercie d'ailleurs énormément pour cet envoi.

Nous irons tous au paradis est comme un bonbon acidulĂ©. On ne sait pas trop Ă  quoi s'attendre, mais une fois en bouche c'est une explosion de saveurs et d'Ă©motions, ça pĂ©tille, c'est bon et on ne peut pas s'arrĂŞter d'en manger. Cela m'a fait un peu le mĂŞme effet lorsque j'ai commencĂ© ce livre. Je ne suis pas très attirĂ©e par les histoires Ă  caractère paranormal en gĂ©nĂ©ral, je suis plutĂ´t très terre Ă  terre en littĂ©rature, mais ici cela ne m'a pas posĂ© de problèmes, au contraire j'ai adorĂ©. 

Il faut dire que je savais Ă  quoi m'attendre, donc j'ai lu cette histoire sans me poser de questions, sans rĂ©ellement la prendre au sĂ©rieux, me contentant de suivre la vie d'Elner et des habitants de la petite ville d'Elmwoods Springs qui m'ont beaucoup fait rire, et auxquels je me suis beaucoup attachĂ©e. Comme dans toutes les petites villes, tout le monde se connait, se cĂ´toie, et les nouvelles se rependent comme une traĂ®nĂ©e de poudre. Ainsi quand Elner meurt subitement après ĂŞtre tombĂ©e de son figuier et piquĂ©e par des guĂŞpes, c'est tous les habitants qui la pleurent. 

Comment ne pas aimer Elner Shimfissle? C'est une petite mamie très vieille, dont personne ne connait vraiment l'âge, pas mĂŞme elle mĂŞme, mais qui se porte comme un charme. Elle vit avec son chat Sonny, qui est le septième Sonny qu'elle recueille, qui aime rĂ©cupĂ©rer les vieilleries de ses voisins et les exposer dans sa maison, mais surtout qui aime aider son prochain. Il n'y a pas une personne qui ait cĂ´toyĂ© Elner qui n'a pas bĂ©nĂ©ficiĂ© de ses bons conseils. C'est une femme Ă©galement très rigolote et très Ă©trange, qui se pose toujours des questions un peu extravagantes sur le sens de la vie et sur l'après, la mort. C'est d'ailleurs l’expĂ©rience très bizarre qu'elle va faire après ce fameux accident dont elle a Ă©tĂ© victime dans son jardin, et qui va lui coĂ»ter la vie. 

C'est un roman complètement farfelu et absurde, mais qui est Ă  mon sens magnifique de part tous les sujets profonds qu'il aborde, et qui nous pousse Ă  la rĂ©flexion. Au fil des pages et des souvenirs d'Elner et des habitants, l'auteure va nous pousser Ă  nous interroger sur le monde, le comportement humain, le racisme, sur le fait que nous n'arrivons pas Ă  vivre ensemble en paix, sur la malhonnĂŞtetĂ© parfois des gens... Toutes ces vĂ©ritĂ©s et la façon très clairvoyante dont elle analyse la sociĂ©tĂ© d'aujourd'hui m'a plu, car Ă©videmment tout ce qu'elle dit est vrai, et on prend un peu plus conscience des choses en lisant ce livre. 

Pour autant, l'auteure termine toujours ses rĂ©flexions sur une touche d'espoir et nous fait comprendre qu'il faut vivre heureux, sans se compliquer la vie. Vivre un peu au jour le jour et en profiter, car malheureusement comme Elner en a fait l'expĂ©rience, on peut disparaĂ®tre du jour au lendemain, parce que la vie est belle malgrĂ© tout, et qu'elle vaut le coup d’ĂŞtre vĂ©cu. Fannie Flagg a Ă©tĂ© une vraie rĂ©vĂ©lation pour moi, j'ai adorĂ© l'humour qu'elle met dans son Ă©criture, sa façon de raconter un Ă©vĂ©nement comme une anecdote drĂ´le, Ă  l'image des habitants d'Elmwood springs.

Pour conclure:
Un roman bourrĂ© d'humour, des personnages attachants, soudĂ©s les uns aux autres comme les membres d'une famille, une expĂ©rience de mort imminente pour le moins Ă©tonnante, mais qui nous fait rĂ©flĂ©chir sur le sens de la vie et ce qu'il peut y avoir après la mort. Un roman plein de sagesse qui m'a beaucoup fait rire et que j'ai Ă©tĂ© triste de terminer. Ma seule consolation est de savoir que j'ai plein d'autres romans de l'auteure qui m'attendent dans ma bibliothèque, que j'ai dĂ©jĂ  hâte de lire, et qui je l’espère seront aussi bons que celui-ci.

Ma note: 18/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire