lundi 30 janvier 2017

Les gens heureux lisent et boivent du café.
Agnès Martin-Lugand.
Editions Pocket.
187 pages.

Résumé:

« Ils Ă©taient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment oĂą le camion les avait percutĂ©s. Je m’Ă©tais dit qu’ils Ă©taient morts en riant. Je m’Ă©tais dit que j’aurais voulu ĂŞtre avec eux. »

Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, Ă  l’exception de son cĹ“ur, qui continue de battre. ObstinĂ©ment. Douloureusement. Inutilement. ÉgarĂ©e dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-ĂŞtre en foulant la terre d’Irlande, oĂą elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel.

Mon avis:

J'avais depuis longtemps envie de découvrir la plume d'Agnès Martin-Lugand, notamment avec ce roman dont j'ai entendu énormément de bien depuis sa parution. Cependant je repoussais toujours le moment de le sortir de ma bibliothèque de peur de ne pas être dans de très bonnes conditions pour le lire au vue de son sujet difficile. Finalement même si le moral n'est pas au beau fixe ces derniers temps, Les gens heureux lisent et boivent du café... fait l'effet d'une thérapie.

Car mĂŞme si c'est un roman triste qui aborde le sujet très difficile du deuil c'est Ă©galement un roman rempli d'espoir qui m'a beaucoup Ă©mu. Il semble inimaginable de pouvoir s'en sortir lorsque l'on a perdu comme Diane son mari et sa fille dans un accident de la route, et que l'on se retrouve seule du jour au lendemain. Comment avoir envie de se lever chaque matin et de continuer Ă  vivre, alors que tout nous rappelle les ĂŞtres que l'on a perdu? Comment aller travailler, sourire, alors que la moindre chose nous paraĂ®t insurmontable, et que l'on prĂ©fĂ©rerait mourir Ă  son tour pour ne plus Ă©prouver cette douleur, ce manque?

Diane est une femme qui m'a évidemment beaucoup touché et que j'ai eu envie de soutenir à chaque étapes de son deuil. Déni, colère, dépression, depuis leur mort Diane survit plus qu'elle ne vit, elle ne travaille plus dans son café littéraire, reste enfermée chez elle au milieu des affaires de son mari et de sa fille dont elle n'a pas encore eu le courage de se séparer. Heureusement elle peut compter sur son meilleur ami Félix, que j'ai adoré pour son humour et pour l'énorme soutien qu'il lui apporte au quotidien. Même si comme lui on a envie de secouer Diane pour qu'elle reprenne enfin sa vie en main, on ne peut au final que comprendre le vide qu'elle ressent.

Felix est l'ami grâce auquel elle n'a pas totalement sombrĂ©, c'est aussi lui qui va lui servir d'Ă©lectrochoc et qui va lui permettre sans le savoir d'avancer. J'ai totalement compris le choix de Diane de tout quitter, de partir loin de tous ses souvenirs, et loin de FĂ©lix qui commence Ă  l'Ă©touffer, mĂŞme si elle le sait son but est de l'aider. Cependant j'ai Ă©tĂ© un peu déçue par la suite du roman et par sa rencontre avec Edward. Le fait qu'elle tombe amoureuse d'un homme en Irlande m'a semblĂ© un peu clichĂ© et pas vraiment crĂ©dible au vue de l'Ă©tat psychologique dans lequel elle est. MalgrĂ© tout j'ai Ă©tĂ© ravie de constater que finalement l'auteure prend la direction opposĂ©e Ă  laquelle tout le monde s'attendait, ce qui m'a semblĂ© Ă  mon sens plus logique. 

Enfin, la plume d'Agnès Martin-Lugand m'a conquise, elle a un style d'écriture très simple, avec des phrases courtes mais qui vont à l'essentiel. Elle arrive en quelque mots à nous faire comprendre les sentiments des personnages et à nous toucher, une facilité dû certainement à ses talents de psychologue, son premier métier. Sans aucun doute je lirai la suite avec plaisir ainsi que les autres écrits de cette auteure.

Pour conclure:
Un petit roman très court mais très complet sur le difficile travail de deuil et la reconstruction de soi. MĂŞme si j'ai Ă©tĂ© déçue par la tournure qu'a pris l'histoire par la suite, j'ai nĂ©anmoins beaucoup aimĂ© la fin choisi par l'auteure. Une jolie plume et un joli message d'espoir, qu'apprĂ©cieront en prime tous les amoureux des livres.

Ma note: 17/20.

5 commentaires:

  1. J'ai tellement entendu du bien de ce roman et pourtant je ne m'étais jamais vraiment penchée sur son résumé. En tous cas, ta chronique m'a donné envie de le découvrir ainsi que son auteure qui a déjà fait ses preuves à de nombreuses reprises dans le monde de la littérature.

    RĂ©pondreSupprimer
  2. J'ai très envie de le lire depuis longtemps :)

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Lance toi il est pas mal du tout et en plus c'est rapide Ă  lire! :-)

      Supprimer
  3. J'avais beaucoup aimé aussi, j'avais été déçue par la suite mais c'est une duologie qui est vraiment agréable à lire :)

    RĂ©pondreSupprimer