samedi 18 février 2017

Un petit livre oublié sur un banc.
Jim & Mig.
Editions Bamboo.
52 pages.

Résumé:

Certains livres peuvent changer une vie... Camélia est assise sur un banc public. À côté d’elle, un livre est posé, comme abandonné. Elle l’ouvre et y découvre une dédicace invitant à le prendre, le lire et le déposer en retour sur un banc pour un prochain lecteur. Amusée, Camélia l’emporte. En le feuilletant chez elle, elle s’aperçoit que certaines lettres sont entourées et forment un message, une invitation à communiquer. Touchée et piquée de curiosité dans son quotidien banal et ennuyeux, elle aussi entoure des lettres, qui forment des mots, presque un voeu et repose l’objet sur un banc dans l’attente d’une réponse... S’engage dès lors une correspondance «Ã  livre ouvert» avec un mystérieux inconnu...

Mon avis:

J'ai découvert cette bande dessinée par hasard en librairie et elle m'a tout de suite tapé dans l’Å“il. Une histoire qui parle de bouquin ne pouvait que plaire à l'amoureuse des livres que je suis. 

Le concept d'abandonner un livre que l'on a aimé pour le faire découvrir à d'autres se fait de plus en plus, et j'aime beaucoup l'idée. C'est l'expérience un peu particulière que va faire Camélia qui trouve un jour un roman sur un banc public. Sauf que celui-ci contient un message, et à l'intérieure plusieurs mots sont entourés. Je suis rentrée assez facilement dans cette histoire car bien évidemment le mystère entretenu autour du propriétaire de ce livre est total, on se prête au jeu comme Camélia et on a envie de savoir qui se cache derrière ce messager assez romantique d'ailleurs.

Malheureusement j'ai été moins  charmée par la suite en raison des personnages qui ne m'ont pas beaucoup plu. Camélia est une jeune femme assez rêveuse, calme, posée, elle ne semble pas avoir beaucoup d'amis, et passe son temps la tête dans les livres. Elle vit avec son compagnon, mais elle semble beaucoup s'ennuyer car son couple est englué dans la routine.  Si au début je l'ai trouvé attachante car je pouvais comprendre sa lassitude et son besoin d'attention, au fil des pages elle m'agaçait et me paraissait même parfois un peu bête. Son enquête tourne rapidement Ã  l’obsession, ce qui l'a fait un peu passer pour une folle à certains moments.

Que dire des personnages secondaires si ce n'est que son ami n'est pas vraiment très charismatique. Il semble ne pas s’apercevoir que Camélia est triste, il ne fait aucun effort pour s'intéresser à ce qu'elle fait, ce qu'elle ressent, il n'est pas du tout dans l'optique romantique, et on a vraiment envie de lui ouvrir les yeux sur son couple et sur son comportement. La collègue de Camélia elle, qui est un des autres personnages récurrents de cette histoire, m'a paru très antipathique, vulgaire au possible et on a vraiment l'impression qu'elle considère Camélia comme une copine de remplacement.

Cependant j'ai beaucoup aimé le coup de crayon du dessinateur que je trouve moderne. Les couleurs utilisées qui sont assez vives, attirent le regard et font à mon sens tout le charme de cet ouvrage. La conclusion de ce premier tome nous donne envie bien évidemment de connaitre la suite, car finalement Camélia tourne un peu en rond, et on ne sait toujours pas qui est son mystérieux correspondant. 

Pour conclure:
Un premier tome qui fait l'éloge du livre, mais qui ne m'a pas charmé autant que je l'espérais. Si le mystère autour du propriétaire de ce roman abandonné est assez prenant et apporte même une touche de romantisme à l'histoire, je n'ai pas tellement aimé les personnages. Cependant le graphisme est attirant, et la fin donne envie de découvrir la suite dans le second et dernier tome.

Ma note: 13/20.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire