mercredi 26 juillet 2017

Miss cyclone.
Laurence Peyrin.
Editions Calmann-LĂ©vy.
342 pages.
En librairie depuis le 29 mars 2017.

Résumé:

A l'ombre du Cyclone, les célèbres montagnes russes de Coney Island, là où New York se jette dans la mer, Angela et June, deux jeunes filles que tout oppose, se construisent ensemble dans une amitié indéfectible. A l'ombre du Cyclone, les célèbres montagnes russes de Coney Island, là où New York se jette dans la mer, Angela et June, deux jeunes filles que tout oppose, se construisent ensemble dans une amitié indéfectible.

Mon avis:

Ce roman m'a tout de suite attiré en librairie en raison de sa jolie couverture estivale. Lorsque que j'ai vu que le récit se déroulait à Coney Island près de New-York et que son auteure n'était autre que Laurence Peyrin dont j'ai entendu tellement de bien, je me suis dit que je ne pouvais pas passer à côté de ce livre.

Il est vrai que j'ai Ă©tĂ© charmĂ©e par la plume de l'auteure que j'ai trouvĂ© très belle, mais surtout par le lien si fort qui unit Angela, June, Nick et Adam depuis leur 18 ans. Une amitiĂ© qui semble indestructible, qui persiste malgrĂ© les annĂ©es qui passent. Angela et June sont comme les deux doigts de la main, pourtant elles sont très diffĂ©rentes l'une de l'autre. Angela qui est d'origine italienne, est petite et dotĂ©e de formes gĂ©nĂ©reuses tandis que June est grande et Ă©lancĂ©e. L'une habite un petite appartement dans la citĂ© du Mayflower, l'autre a un train de vie plus aisĂ©. Angela semble avoir un avenir tout tracĂ© avec Nick son petit ami de longue date tandis que June n'aspire qu'Ă  batifoler et profiter de la vie. J'ai aimĂ© leur complicitĂ©, les voir si proches malgrĂ© leurs diffĂ©rences. Si Angela envie beaucoup June, il n' y  a pourtant aucune rivalitĂ© entre les deux jeunes filles et on sent bien que chacune sera prĂ©sente pour l'autre en cas de besoin. Pourtant une soirĂ©e d'hiver de 1980 va bouleverser leur existence Ă  jamais. Les mauvaises dĂ©cisions,  les secrets et les non-dits vont faire que certains rĂŞves vont ĂŞtre dĂ©truits, et chacun va voir sa vie prendre un tournant bien diffĂ©rent de celui qu'ils prĂ©voyaient au dĂ©part.

Je dois dire que j'ai Ă©tĂ© surprise de voir que le rĂ©cit se dĂ©roulait sur plusieurs annĂ©es, mais j'ai vite compris pourquoi l'auteure avait fait ce choix. A travers l’histoire d'Angela qui est le personnage central Laurence Peyrin nous pousse Ă  rĂ©flĂ©chir sur les consĂ©quences que peuvent parfois entraĂ®ner nos dĂ©cisions, nos choix lorsque l'on est jeune. Elle nous dĂ©montre q'une simple petite erreur de jugement, un chemin pris trop vite sans vraiment rĂ©flĂ©chir, poussĂ© par les autres peut avoir de lourdes rĂ©percussions sur sa vie d'adulte. Angela est une jeune femme qui m'a beaucoup touchĂ© malgrĂ© les dĂ©cisions qu'elle prend. J'ai bien Ă©videmment Ă©tait frustrĂ©e qu'elle se laisse si facilement influencer et qu'elle n'ose pas s'affirmer davantage, mais j'ai d'un cĂ´tĂ© compris que de part son jeune âge elle s'Ă©tait sentie finalement piĂ©gĂ©e et j'ai encore plus compris son dĂ©sir d'assumer. C'est un personnage qui a finalement plus subit sa vie qu'elle ne l'a vraiment vĂ©cu, pourtant malgrĂ© ses regrets elle assumera sa dĂ©cision jusqu'au bout, et c'est cette force de caractère qui m'a autant Ă©mu. J'ai par contre eu plus de difficultĂ©s  Ă  comprendre Nick qui m' a paru lâche et faux dans ses sentiments, l'auteure y aborde ainsi avec beaucoup de justesse l'infidĂ©litĂ©. June est un peu plus difficile Ă  cerner, malgrĂ© les apparences elle semble le membre du groupe le moins sĂ»re d'elle.  Elle m'a semblĂ© un peu perdue et du fait de son vif tempĂ©rament je n'ai pas Ă©tĂ© surprise de la tournure que prend sa vie. Et que dire d'Adam, si ce n'est qu'Ă©tant dans l'incapacitĂ© Ă  avoir ce qu'il veut choisit la solution de facilitĂ©. Il m'a touchĂ© Ă  sa manière car il a su rester discret toutes ces annĂ©es et mettre ses sentiments de cĂ´tĂ© pour le bien de tout le monde et surtout d'Angela.

Outre un rĂ©cit poignant c'est tout un univers qu'arrive Ă  nous transmettre Laurence Peyrin celui des fĂŞtes foraines, des manèges, des magasins de bonbons et de pommes d'amour qu'abrite la baie de Coney Island. Je suis toujours surprise de trouver un tel lieu si près de New-York oĂą les gens aiment venir s'amuser, se ressourcer au son de la grande roue ou des montagnes russes en respirant une bonne odeur de barbe Ă  papa et de caramel. J'ai Ă©tĂ© charmĂ©e par ce dĂ©cor vintage presque théâtrale qui contraste Ă©normĂ©ment avec le bruit et l'agitation de New-York, d'autant plus que dans la dernière partie du roman, l'auteure revient sur les tragiques attentats du 11 septembre 2001 qui ont fait des milliers de victimes. Nous revivons ce drame terrible et cela est d'autant plus troublant que l'on se trouve comme les personnages sur place. MĂŞme si le roman se termine d'une jolie façon il comporte cependant des moments tragiques et tristes qui ont su me surprendre et m'Ă©mouvoir, et des personnages attachants qui Ă  l'âge adulte remettent toute leur vie en question.

Pour conclure:
Un roman qui parle de regrets, de revanche, qui traite de la famille autant que de l'amitiĂ©, Ă  la fois plein de fraĂ®cheur et de jovialitĂ©, mais aussi dramatique et mĂ©lancolique par certains cotĂ©s. Des personnages percutants et un lieu magique, bref une lecture idĂ©ale pour l'Ă©tĂ©.

Ma note: 18/20.

2 commentaires:

  1. Je n'ai jamais lu Laurence Peyrin, pourtant je l'ai rencontré à St Maur et elle m'a convaincue de la lire ! J'espère pouvoir la découvrir avant la fin de l'été :)

    RĂ©pondreSupprimer
  2. Je suis contente de voir que tu l'as aimé, c'est personnellement l'un de mes coups de coeur du printemps.
    Et l'auteur est adorable !

    RĂ©pondreSupprimer