mercredi 27 décembre 2017

Le cirque des rĂŞves.
Erin Morgenstern.
Editions Pocket.
576 pages.

Résumé:

"Le cirque arrive sans crier gare. Aucune annonce ne précède sa venue, aucune affiche sur les révèrbères, aucune publicité dans les journaux. Il est simplement là, alors qu'hier il ne l'était pas." Sous les chapiteaux rayés de noir et de blanc, c'est une expérience unique, une fête pour les sens où chaque visiteur peut se perdre avec délice dans un dédale de nuages, flâner dans un luxuriant jardi...n de glace, s'émerveiller et se laisser enivrer... BIENVENUE AU CIRQUE DES RÊVES ! Derrière la fumée et les miroirs, la compétition fait rage. Deux jeunes illusionnistes, Celia et Marco, s'affrontent dans un combat magique pour lequel ils sont entraînés depuis l'enfance. Cependant ils s'aiment, et cette passion pourrait leur être fatale.

Mon avis:

Après avoir suscité de très bonnes critiques de la part des lecteurs, je m'étais empressée d'acheter ce roman dès sa sortie poche il y a deux ans. Finalement ce n'est que cette année que j'ai pris le temps de le sortir de ma bibliothèque, profitant de la période des fêtes de Noël propice à mon sens aux lectures de ce genre.

J'ai commencĂ© ce roman comme très souvent sans savoir vraiment ce dont il allait parler. J'avais lu de nombreux avis sur l'Ă©trangetĂ© de ce livre et je souhaitais donc m'y plonger les yeux fermĂ©s. Le dĂ©but Ă©tait effectivement très prometteur, j'ai dĂ©vorĂ© le premier quart du roman tellement l'univers crĂ©Ă© par l'auteure est diffĂ©rent de tout ce que j'ai pu lire auparavant. C'est dans un milieu magique, presque fĂ©erique que nous sommes plongĂ©s pendant presque 600 pages, oĂą la rĂ©alitĂ© laisse place aux rĂŞves, aux tours inexpliquĂ©s et aux apparitions enchanteresses. Car effectivement ce cirque apparaĂ®t et disparaĂ®t mystĂ©rieusement sans que personne ne s'y attende. Ouvert seulement la nuit, il interpelle par son Ă©trangetĂ©, tout en Ă©merveillant chaque personne qui franchit ses portes. J'ai moi-mĂŞme Ă©tĂ© complètement sĂ©duite par l'ambiance qui se dĂ©gage de ce dĂ©cor surnaturel et merveilleux, par ces chapiteaux gigantesques noirs et blancs, par les spectacles grandioses et par les bonnes odeurs de pommes d'amour et de caramel fondant. D'autant plus que le lecteur est directement impliquĂ© dans cet univers puisque l'auteure s'adresse Ă  nous dans des petits apartĂ©s entre les chapitres comme si nous aussi nous pĂ©nĂ©trions dans le cirque. Malheureusement au fil des pages mon intĂ©rĂŞt s'est peu Ă  peu essoufflĂ©.

L'intrigue n'est finalement je trouve pas assez approfondie, comme si l'auteure avait concentrĂ© son talent sur l'ambiance et l'univers au dĂ©triment de l'histoire en elle-mĂŞme. J'ai tout d'abord trouvĂ© que tout Ă©tait trop lent. Si au dĂ©but cela ne me gĂŞnait pas sĂ©duite comme je l'Ă©tais par toute cette magie, au fur et Ă  mesure que j’avançais dans ma lecture j'Ă©tais de plus en plus frustrĂ©e de la lenteur des Ă©vĂ©nements, et le cĂ´tĂ© magique du roman n'a bientĂ´t plus suffi Ă  combler mon ennui. De plus les Ă©poques et les personnages diffĂ©rents s’enchaĂ®nent sans vĂ©ritables liens ce qui n'aide pas le lecteur Ă  la bonne comprĂ©hension de l'histoire. J'ai mis un certain temps Ă  comprendre qui Ă©tait qui, confondant mĂŞme certains personnages comme l'homme en gris et Chandresh. L'ensemble du roman m'a semblĂ© au final très brouillon, pas assez clair, je n'ai finalement pas vraiment compris le but du duel entre CĂ©lia et Marco, en quoi il consistait rĂ©ellement, qui l'avait crĂ©Ă©, et son enjeu surtout si celui-ci n'aboutissait pas. Je ressors donc de ma lecture très déçue Ă  ce niveau-lĂ , avec l'impression de ne pas avoir compris l'engouement pour ce roman.

Les personnages ne m'ont malheureusement pas du tout parlĂ© non plus. Je ne me suis attachĂ©e Ă  aucun d'entre eux en particulier, surtout pas aux personnages principaux parce qu'ils ne sont Ă  mon sens pas du tout dĂ©veloppĂ©s non plus. On ne les connait finalement très peu, et je trouve qu'ils restent la plupart du temps en retrait. En alternant autant de personnages dans les chapitres je ne me souvenais bien souvent plus oĂą je les avais laissĂ©s dans les quatre ou cinq chapitres prĂ©cĂ©dents. Ceux que j'ai finalement prĂ©fĂ©rĂ© sont des personnages secondaires les jumeaux Poppet et Widget que j'aurais aimĂ© voir davantage d'ailleurs, car ils m'ont semblĂ© presque normaux, plus atteignables. Leur caractère enfantin m'a sĂ©duit et j'ai aimĂ© qu'ils s'aventurent en dehors du cirque en s’attachant au jeune Bailey, un de leur spectateur très assidu. J'ai Ă©galement beaucoup aimĂ© ce personnage simple mais très attachant notamment les quelques passages sur son enfance qui m'ont quand mĂŞme touchĂ©, mais qui Ă©taient du coup aussi je trouve trop peu nombreux.

Pour conclure:
Un roman dont l'univers magique est indĂ©niablement incroyable et très innovateur en littĂ©rature. On ne peut qu'ĂŞtre sĂ©duit par l'univers inventĂ© par Erin Morgenstern. Cependant j'ai Ă©tĂ© déçue par tout le reste, que ce soit par intrigue qui ne m'a pas semblĂ© assez dĂ©veloppĂ©e et claire, ainsi que par les personnages auxquels je n'ai pas rĂ©ussi Ă  m'attacher. Une dĂ©ception.

Ma note: 10/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire