dimanche 31 décembre 2017

Le joueur de Baccara.
Alexandra Echkenazi.
Editions Belfond.
300 pages.
En librairie depuis le 9 novembre 2017.

Résumé:

Cannes, janvier 1952. Scène de course-poursuite. Impact. Un homme Ă  l’accent slave et au regard d’acier braque son arme sur la tempe d’un journaliste anglais qui le traque depuis des annĂ©es et porte le nom de Ian Fleming. Londres, dix ans plus tĂ´t. Ian Fleming, jeune hĂ©ritier sans vocation, est embauchĂ© au service de renseignements de la Navy. Il tient lĂ  l’occasion de devenir un vrai hĂ©ros et de briller aux yeux de la belle Ann O’Neill. Mais en fait de missions excitantes, Ian est assignĂ© derrière un bureau Ă  des tâches administratives. L’humiliation est d’autant plus cuisante qu’Ann semble ĂŞtre convoitĂ©e par un Ă©nigmatique ressortissant yougoslave… aussi beau et sĂ»r de lui que Ian est gauche et hĂ©sitant, et se prĂ©sentant comme un riche homme d’affaires. Est-il vraiment ce qu’il prĂ©tend ĂŞtre ? Quelle est la vĂ©ritable raison de sa prĂ©sence dans la capitale anglaise en plein Blitzkrieg ? L’imagination de Ian s’emballe et il se lance dans une enquĂŞte sans relâche sur cet homme mystĂ©rieux. Une enquĂŞte qui tourne Ă  l’obsession et risque de compromettre la plus vaste opĂ©ration d’espionnage britannique de la Seconde Guerre mondiale… De Londres Ă  New York en passant par Lisbonne, Belgrade, Dubrovnik, la JamaĂŻque et la France, Le Joueur de baccara est le roman vrai de la naissance de James Bond, ou la rencontre entre un futur Ă©crivain, Ian Fleming, crĂ©ateur du personnage de 007, et son modèle, Dusko Popov, considĂ©rĂ© comme l’un des plus grands espions de tous les temps.

Mon avis:

J'ai eu la surprise de recevoir il y a deux mois le deuxième roman de Alexandra Echkenazi par les Editions Belfond. J'avais adoré le premier roman de cette auteure Le journal de Mary qui raconte l'histoire d'amour secrète de JFK et de Mary jeune artiste peintre féministe et pacifiste, assassinée peu de temps après lui. Je n'avais pourtant pas demandé Le joueur de Baccara à cause de son sujet qui ne m'intéressait pas du tout. N'étant pas une fan de romans d'action et encore moins de l'agent 007 j'étais persuadée qu'il n'était pas pour moi. Quelle erreur! Je remercie donc les Editions Belfond pour l'envoi de ce titre qui m'a poussé à le découvrir, car sans eux je serais certainement passée à côté de ce roman passionnant.

Ma plus grosse erreur de jugement a Ă©tĂ© sans doute d'oublier que ce roman se dĂ©roule pendant la seconde guerre mondiale, une pĂ©riode de l'Histoire que j'aime beaucoup retrouver en littĂ©rature. En me focalisant sur l'aspect espionnage et encore plus sur le personnage de James Bond, j'avais omis l'idĂ©e que ce roman pourrait me plaire en raison de son immersion au cĹ“ur de ce qui a Ă©tĂ© l'un des conflit le plus marquant du XXème siècle. Je trouve d’ailleurs que la couverture ainsi que le rĂ©sumĂ© du livre sont trompeurs parce que l'on ne soupçonne pas du tout ce qu'il renferme. Les personnes comme moi qui ne sont pas de grands adeptes de l'agent 007 ou encore des romans d'action, mais qui au contraire aiment beaucoup lire sur la seconde guerre mondiale risquent de passer Ă  cĂ´tĂ© ce qui est bien dommage. 

Encore une fois Alexandra Echkenazi nous plonge en plein cĹ“ur d'une Ă©poque, ici entre 1936 et 1952 en retraçant les grandes lignes de la seconde guerre mondiale, mais d'une manière diffĂ©rente de tous les romans que j'ai pu lire Ă  ce sujet. Ici ce sont les hautes sphères de l'espionnage allemand mais aussi de ceux des alliĂ©s que l'auteure a choisi de dĂ©velopper. Le lecteur va suivre l'envers du dĂ©cor, de la naissance du conflit entre les diffĂ©rents pays du monde, en passant par les interrogatoires très cruels menĂ©s par les allemands, les missions top secrètes, les assauts surprises comme le dĂ©barquement en Normandie ou encore l'attaque de Pearl Harbor... On y dĂ©couvre les nombreuses mains derrière ce conflit, les fausses alliances pour obtenir des informations capitales pour bloquer l'ennemi, les correspondances cachĂ©es, les objets trafiquĂ©s pour tuer ou sauver sa peau, c'est tout simplement passionnant.

C'est un peu malgrĂ© eux que Ian Flemming auteur ratĂ© et Dusko Popov yougoslave se retrouvent Ă  prendre part au conflit, Ian comme espion anglais et Dusko comme espion allemand. Ce sont deux personnages Ă  l'opposĂ© l'un de l'autre bien qu'ils soient chargĂ©s de la mĂŞme mission, car ils ont deux caractères bien diffĂ©rents. Ian est un homme peu sĂ»r de lui, assez passif, assez craintif, qui rechigne Ă  s'engager dans une relation, alors que Dusko est l'homme que tout le monde remarque lorsqu'il entre dans une pièce, sĂ©duisant, ayant l’intĂ©rĂŞt constant des femmes, courageux et dotĂ© d'un très grand sang froid. Beaucoup l'admire et le jalouse comme cela va ĂŞtre le cas de Ian qui va peu Ă  peu ĂŞtre obnubilĂ© par cet homme qu'il n'a de cesse de croiser lors de ses missions. 

J'ai beaucoup aimĂ© ces deux personnages avec peut-ĂŞtre une lĂ©gère prĂ©fĂ©rence pour Dusko car il n'est pas le personnage qu'il semble ĂŞtre. Je l'ai trouvĂ© au fond très humain, sa relation avec son meilleur ami m'a d'ailleurs beaucoup touchĂ©. Je suis de toute façon  toujours très admirative de ces hommes qui ont fait parti de la rĂ©sistance et qui risquaient constamment leur vie pour obtenir des informations pour servir leur camp. J'ai peut-ĂŞtre Ă©tĂ© un peu déçue que les femmes prennent autant de place dans l'histoire. Si Ian admire Dusko pour ses talents d'espion c'est aussi sa jalousie qui le pousse Ă  le surveiller, car Ann la maĂ®tresse de Ian ne semble pas insensible au charme de Dusko. Leurs relations sentimentales m'ont moins intĂ©ressĂ©, et j'ai trouvĂ© que cette rivalitĂ© amoureuse n'Ă©tait pas forcĂ©ment nĂ©cessaire Ă  l'intrigue historique qui se suffisait Ă  elle-mĂŞme. 

Finalement je ressors de cette lecture heureuse d'en avoir appris d'avantage sur la personne qui a inspirĂ© la crĂ©ation de James Bond, et qui va ainsi me faire apprĂ©cier davantage ce personnage mythique. Encore une fois Alexandra Echkenazi mĂŞle habilement faits rĂ©els et fiction avec brio. J'ai Ă©tĂ© ravie de lire un rĂ©cit sur la seconde guerre mondiale d'un point de vue diffĂ©rent c'est-Ă -dire autre que la persĂ©cution des juifs par exemple, en approfondissant plus le cĂ´tĂ© conflit entre les pays. Une auteure que je conseille donc Ă©normĂ©ment si vous ĂŞtes fĂ©ru de faits historiques marquants combinĂ©s ingĂ©nieusement  Ă  de la fiction.

Pour conclure:
Un roman passionnant qui traite avant tout de la seconde guerre mondiale en plongeant le lecteur en plein cĹ“ur de l’espionnage. Si vous n'ĂŞtes pas fan de James Bond ou de romans d'action n'ayez pas peur, c’est le cĂ´tĂ© historique qui prime. Les personnages sont captivants, les pages se tournent Ă  une vitesse folle, l'aspect historique est très bien traitĂ©, j'ai adorĂ©! 

Ma note: 17/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire