jeudi 9 juillet 2015


Rue du bonheur. 
Anna Fredriksson.
Editions Denoël.
422 pages.

Résumé:

Johanna vit seule avec ses deux filles Agnès et Sara dans un petit trois pièces. Elle a du mal Ă  joindre les deux bouts, et pour ne rien arranger, sa cadette Sara, est victime de harcèlement au collège. Son ex mari Calle, dentiste a refait sa vie Ă  Stockholm avec Fanny et ne voit ses filles qu'un weekend toutes les trois semaines. Alors que leur relation n’est pas au beau fixe et qu'il refuse de l'aider plus que nĂ©cessaire, la roue tourne pour Johanna. Elle dĂ©couvre un jour qu'elle a gagnĂ© Ă  la loterie 20 millions de couronnes. Elle dĂ©cide alors de reprendre sa vie en main, afin d'offrir Ă  ses filles un meilleur avenir.

Mon avis:

Je remercie Ă©normĂ©ment les Editions DENOĂ‹L qui m’ont fait la surprise de m’envoyer un roman, que j’ai d’ailleurs beaucoup aimĂ©. J'ai lu ce livre en Ă  peine deux jours. Le rĂ©sumĂ© sur la quatrième de couverture m’avait dĂ©jĂ  beaucoup plu et je savais que j’allais passer une très bonne lecture. En effet, j’apprĂ©cie beaucoup les histoires « rĂ©alistes », dans lesquelles on peut facilement se mettre Ă  la place des personnages.

Le livre est divisĂ© en 4 parties : Johanna, Calle, Fanny, puis Johanna Calle et Fanny. La première est basĂ©e sur Johanna. Elle permet de planter le dĂ©cor et de comprendre la situation dans laquelle elle est. On sait très peu de choses sur sa sĂ©paration avec Calle car le rĂ©cit est plus centrĂ© sur la vie quotidienne de cette famille dĂ©stabilisĂ©e par le dĂ©part du père.

Je me suis tout de suite attachĂ©e Ă  cette jeune mère de famille qui Ă©lève du mieux qu’elle peut ses enfants depuis le dĂ©part de son ex mari. Bien que la vie ne soit pas toujours facile, elle aime son environnement. Elle fait passer ses filles avant tout et fait en sorte qu’elles ne manquent de rien. Pour cela elle peut compter sur ses amies qui lui apportent un rĂ©el soutient. J’ai eu l’impression d’ĂŞtre dans une bulle, un cocon qu’a tissĂ© Johanna. Elle a du s’endurcir un peu pour gĂ©rer seule le quotidien, mais elle essaie de garder sa famille unie. Calle n’est pas dĂ©crit de façon très objective, on pense que c’est lui qui a abandonnĂ© sa femme et ses enfants et de ce fait, je n’avais pas une vision très positive Ă  son sujet au dĂ©but.

Au fil de la lecture on en apprend plus sur lui, notamment dans la deuxième partie, en dĂ©couvrant sa vie Ă  Stockholm et sa relation avec Fanny qui n’est pas aussi idyllique que le pense Johanna. L’auteure lève le voile peu Ă  peu sur les raisons de leur sĂ©paration, ce qui va changer un peu notre regard sur lui et va mettre le doute sur le rĂ´le qu’a jouĂ© Johanna dans leur rupture. Il va aussi se rapprocher de plus en plus de ses filles et prendre enfin en main son rĂ´le de père.

J’ai aimĂ© me balader et dĂ©couvrir Stockholm que nous dĂ©crit très bien l’auteur, car ce n’est pas un lieu que j’ai retrouvĂ© dans beaucoup de romans que j’ai lu, mĂŞme si l’atmosphère de la ville est un peu Ă  l’image de l’atmosphère qui règne souvent entre les personnages: triste et froide. De plus, la couverture du roman très jolie et colorĂ©e, nous montre les maisons typiques de la Suède et nous plonge tout de suite dans le dĂ©cor.

La lecture est fluide, les chapitres courts. Anna Fredriksson nous raconte avec dĂ©licatesse et sincĂ©ritĂ© les consĂ©quences des divorces, qui sont malheureusement très courants de nos jours. Elle nous montre Ă©galement que l’image parfaite d’un couple est parfois illusoire, que cela demande de rĂ©els efforts et qu’il faut avant tout se parler et s’ouvrir Ă  l’autre pour qu’une vie Ă  deux fonctionne. MalgrĂ© tout, elle arrive Ă  nous faire sentir l’effort que fait chacun afin de retrouver cette joie qu’ils connaissaient quand ils habitaient rue du bonheur. On est tantĂ´t du cĂ´tĂ© de Johanna, tantĂ´t du cĂ´tĂ© de Calle et Fanny. Elle joue un peu avec les sentiments que l’on ressent vis-Ă -vis des personnages en nous dĂ©voilant la vĂ©ritable facette de chacun.

Au final on s’aperçoit qu’ils Ă©prouvent les mĂŞmes craintes et difficultĂ©s. Ils sont tous dans la mĂŞme situation et vont devoir faire avec, comme le montre d’ailleurs la dernière partie qui met en avant les trois personnages principaux comme si Ă  la fin ils formaient une seule et mĂŞme famille.

Pour conclure:
J’ai passĂ© un agrĂ©able moment avec ce roman qui nous rĂ©serve pas mal de surprises. Il est tendre et touchant mais aussi triste et parfois dur, ce qui caractĂ©rise bien les sentiments contraires que peuvent Ă©prouvĂ©es les familles recomposĂ©es qui doivent retrouver un certain Ă©quilibre. Je le conseille Ă  tous ceux qui ne l’ont pas encore dĂ©couvert.

Ma note : 16/20.

12 commentaires:

  1. ah super tu as réussi à créer un blog !!!

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Oui! Mais c'est laborieux! Je t'ai envoyé un message sur Facebook.

      Supprimer
    2. Oui je viens de voir ça !! C'est déjà un bon début :). Tu peux aussi ajouter des images pour égailler l'ensemble (surtout des couvertures de livres)

      Supprimer
  2. Merci pour cette découverte! Ce roman me tente bien :)

    RĂ©pondreSupprimer
  3. Coucou Émilie :) je ne connaissais pas ce roman, merci pour la découverte, c'est le genre de livres qui pourrait vraiment me plaire ! Et puis Stockholm je ne connais pas bien, alors autant lire un livre qui se passe dans cette ville :P

    RĂ©pondreSupprimer
  4. Coucou, oui je me rappelle avoir bien aimé. Moi non plus je ne connais pas bien cette ville (d'ailleurs je ne connais pas beaucoup de romans qui en parlent) donc rien que pour ça j'étais ravi. Après je ne peux pas trop te parler du contenu car je ne m'en souviens plus tellement. biz

    RĂ©pondreSupprimer
  5. Je ne connaissais pas du tout mais ça peut etre sympa donc pourquoi pas, en tout cas ton avis donne envie de découvrir ce petit monde

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Oui j'avais beaucoup aimé ce roman, je vous le conseille :-)

      Supprimer
  6. Merci pour cette belle découverte !! :)

    RĂ©pondreSupprimer
  7. Je ne le connaissais pas du tout, mais il a l'air vraiment bien, c'est un livre qui pourrait me plaire. Rien que la couverture d'ailleurs j'adore !

    RĂ©pondreSupprimer
  8. Oui je me souviens que j'avais beaucoup aimé! Je te le conseille.

    RĂ©pondreSupprimer