jeudi 9 juillet 2015




Des vies en mieux.
Anna GAVALDA.
Editions J'ai Lu.
442 pages.

Résumé:

C'est un roman qui comporte trois histoires indépendantes avec trois personnages principaux qui sont: Billie, Mathilde et Yann.
Tout d'abord il y a Billie, 13 ans qui vit dans une caravane avec son père et sa belle mère. Chez les Morilles c'est pas rose tous les jours. Son père a pour habitude de la rouer de coups, tandis que sa belle-mère ne l'aime pas. Billie, jeune fille un peu paumée et en manque d'amour, n'est pas très bonne à l'école et n'a pas d'amis. Elle est souvent moquée par ses camarades de classe. Elle se lie d'amitié avec Frank intellectuel timide qui a du mal comme Billie à créer des liens avec les autres élèves. Entre un père au chômage et une mère sous antidépresseurs il passe beaucoup de temps chez sa grand-mère.
Ensemble ils vont devoir jouer une pièce de théâtre d'Alfred MUSSET: Pierre et Camille. Et là pour eux tout va changer.
Puis il y a Mathilde, 24 ans, étudiante en histoire de l'art et blogueuse pour le compte de son beau-frère, elle est rêveuse et un peu tête en l'air. Elle habite avec deux sœurs Julie et Pauline dans un appartement défraîchi. Un jour Mathilde perd son sac dans un café. Un inconnu le lui ramène et à partir de là sa vie ausisi va changer.
Et enfin Yann 26 ans, démonstrateur de robots coréens qui vit avec Mélanie sa copine dans un immeuble. Un jour il propose son aide à un voisin de palier qui l'invite à dîner pour le remercier.
Il réalise soudain qu'il faut qu'il change de vie.

Mon avis:

Je dois avouer que je n'ai pas du tout aimé ce roman. Je pensais que les trois histoires allaient se regrouper mais j'ai réalisé que c’était trois nouvelles indépendantes les unes des autres. Je n'apprécie pas tellement les nouvelles en temps normal, et le roman ne m'a donc pas réconcilié avec ce genre.

Il n'y a pas une histoire que j'ai préféré à une autre. Je les ai trouvé sans intérêt, il ne se passe pas grand chose. On a l'impression que l'auteure a un certain nombre de pages à écrire et qu'elle bâcle la fin.

La deuxième aurait pu me plaire davantage.Je me suis dit elle a perdu son sac chouette il va y avoir des péripéties, comment elle va faire... pas du tout! L'auteur nous embarque complètement ailleurs.
Je ne parle pas de la troisième qui pour moi est la pire, on s’ennuie pendant ce dîner, et pour ma part en tout cas, on ne comprend pas du tout la décision final de Yann.

Finalement la première pour moi est la meilleur, on s'attache aux personnages qui ont du mal à traverser l'adolescence et qui ne sont pas tellement épaulés par leur famille respective. Ce sont deux gamins qui ne peuvent compter que sur l'un et l'autre. C'est une histoire touchante où l'on comprend qu'avoir un ami, une personne à qui parler suffit au bonheur même si on a grandit du mauvais côté de la barrière.

Ces histoires sont parfois difficile à suivre car dans la première on ne comprend pas à qui parle la narratrice et dans la deuxième il y a des événements que je n'ai pas compris malgré avoir relu certains passages plusieurs fois. Pour autant il y a des passages très drôles dans les trois récits qui m'ont quand même fait sourire.

Le style d'écriture de l'auteur qui est assez particulier ne m'a pas permis d'apprécier ma lecture. Je trouve que les phrases sont saccadées dans la première histoire, c'est parfois brut de décoffrage avec un langage assez familier.

Je continuerai à lire du GAVALDA malgré tout car on m'a dit que ce n’était pas son meilleur roman. Je persévérai. car il ne faut pas finir sur une mauvaise impression.

Ma note 6/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire