lundi 27 juillet 2015


Soleil brisé.
M.O WALSH.
Editions Michel Lafon.
299 pages.

Résumé:

Eté 1989, Bâton-Rouge en Louisiane. Une petite ville paisible en apparence, sauf que, cet été la, un soir, en rentrant chez elle, Lindy, 15 ans se fait agresser. Elle ne reconnaît pas son violeur et l’enquête piétine, puis est abandonnée. Alors pourquoi, le narrateur, son jeune voisin de quatorze ans, qui a toujours eu un faible pour elle, nous raconte, trente ans plus-tard cette histoire, avec semble t-il un sentiment de culpabilité?

Mon avis:

Je tiens à remercier tout d'abord les Editions Michel Lafon, qui ont eu la gentillesse de m'envoyer ce roman qui m'attirait depuis sa sortie, de part sa jolie couverture et son résumé très accrocheur. Je vais essayer de vous donner mon avis sans vous spoiler quoi que ce soit.

Dès le premier chapitre on est mis dans l'ambiance. Le narrateur (dont je n'ai pas le souvenir que l'auteur nous donne son prénom), nous raconte qu'une de ses camardes d'école, Lindy, sa voisine qui plus est, a été victime d'un viol par un homme, qu'elle ne semble pas avoir reconnu. Il nous apprend que quatre personnes ont été suspectées dans cette sombre affaire, dont lui et il décide de nous expliquer pourquoi. On est donc tout de suite intrigué par ces quelques phrases: "Maintenant il faut que je vous dise que j'étais l'un des suspects. Ecoutez-moi jusqu'au bout. Laissez-moi m'expliquer."

Je m'attendais ainsi à être plongé dans les souvenirs de cet adolescent, lors de l’enquête des policiers, afin de savoir pourquoi personne n'a été arrêté et pourquoi le narrateur ressent-il le besoin de se confier. J'ai été finalement un peu déçue, car on ne sait rien à proprement parler de l’enquête. Tout au long du roman, ce jeune garçon va nous présenter son quotidien, ses copains, son amour secret pour Lindy, ses voisins, certains plus sympathiques que d'autres..., et nous montrer son point de vue sur les accusés. On ne sait qu'à la toute fin qui est l'auteur de ce viol, mais sans affirmations et preuves, comme un sous-entendu. Pourtant M.O WALSH a su nous tenir en haleine au fil des pages. J'ai suspecté tout le monde sans m'attendre réellement au véritable coupable. Pratiquement chaque chapitres se terminent sur une question ou sur un fait étrange, qui nous fait réfléchir et nous donne envie de savoir la suite.

Je m'attendais également à ressentir de la compassion pour Lindy, mais je trouve que sa peine et sa douleur ne sont pas trop montrées dans le livre. Du coup on a un peu l'impression que son agression ne l'a pas touché plus que ça, car elle reprend vite sa vie en main, même si on devine qu'elle est malheureuse, car elle noie son chagrin dans l'alcool lors de soirées organisées par les jeunes de son lycée. Heureusement, elle peut compter sur son voisin, donc le narrateur, qui lui voue une grande admiration. Pour autant, il ne m'a pas réellement inspiré confiance, car à certains moments, il ne se met pas en valeur et souvent, lors de ses actes et pensées, on pense qu'il n’est pas innocent dans ce crime.

Pour conclure:
Je conseille ce roman malgré une petite déception, car c'est bien écrit, les chapitres sont courts et leur fin souvent mystérieuse, nous oblige à continuer à tourner les pages pour connaître le fin mot de l'histoire. Même si le thème de ce roman est un sujet difficile, il est abordé ici de façon discrète, avec pudeur, sans trop rentrer dans les détails et peut donc être lu sans appréhension.

 Ma note : 13/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire