mercredi 29 juillet 2015

Christine.
Stephen King.
Editions J'ai lu.
378 pages.

Résumé:

Arnie est un lycĂ©en boutonneux de 17 ans qui vit Ă  Libertyville en Pennsylvanie. Il a Ă©tĂ© pendant longtemps le souffre douleur de ses camarades, et n'a pour seul ami Dennis. Il dĂ©couvre un jour en se baladant avec lui, une Plymouth Fury 1958 rouge Ă  vendre (voir photo ci-dessous). ImmĂ©diatement attirĂ© par cette belle voiture de collection, quoi qu'en assez mauvais Ă©tat, il l'achète bien dĂ©cidĂ© Ă  lui rendre sa beautĂ© d'antan. Dennis, lui n'est pas si enthousiaste. Cette voiture dĂ©gage selon lui quelque chose de bizarre, de malveillant, de mĂŞme que son vieux propriĂ©taire, M.LEBAY, qui semble considĂ©rait sa voiture comme une personne, l'appelant Christine. Les jours, puis les mois passent, Arnie, totalement obnubilĂ©, passe le plus clair de son temps dans le garage de Darnell, garagiste malhonnĂŞte, Ă  rĂ©parer Christine, jusqu'Ă  enfin la faire rouler. Pourtant, personne ne se sent Ă  l'aise Ă  bord, surtout pas Leigh, la petite amie d’Arnie. De plus, des Ă©vĂ©nements Ă©tranges se produisent et Arnie semble diffĂ©rent, comme habitĂ© par quelqu'un d'autre. Que s'est t-il passĂ© Ă  DĂ©troit, oĂą est nĂ©e Christine?


Mon avis:

Encore un chef d’Ĺ“uvre du très grand monsieur King, maĂ®tre de l’horreur absolu ! On ne s’ennuie pas dans cette lecture loin de lĂ . L’auteur a cette facilitĂ© Ă  nous intriguer et Ă  nous faire entrapercevoir dès le dĂ©but, l’Ă©pouvantable histoire qu’il va nous raconter. Comme souvent, nous sommes plongĂ©s dans une petite ville perdue au fin fond des Etats-Unis, oĂą tout semble tranquille, en apparence seulement.

On dĂ©couvre ici un jeune adolescent, qui va faire les frais de sa naĂŻvetĂ© et de sa passion pour les vieilles automobiles amĂ©ricaines. L’histoire nous est racontĂ©e du point de vue de Dennis, le narrateur, qui est dès le dĂ©part, mal Ă  l’aise avec cette voiture et Ă  juste titre. En effet, la malchance s’abat petit Ă  petit sur l’entourage d’Arnie. Ce dernier devient de plus en plus solitaire, aigri et physiquement vieilli, alors que Christine elle, semble de plus en plus neuve, comme Ă  l’Ă©poque de sa crĂ©ation. Elle cale souvent sans raison, puis accĂ©lère d’un coup, en poussant des cris stridents.

MĂŞme si on devine un peu Ă  l’avance pourquoi cette voiture semble dĂ©moniaque, on tourne  les pages avec aviditĂ©. On est fascinĂ©, bien que horrifiĂ©, tellement Stephen King a le don de nous dĂ©crire chaque dĂ©tails de façon angoissante. J’avais l’impression de voir un film d’Ă©pouvante, d’entendre les personnages parler, de voir rĂ©ellement les images d’horreur dĂ©crites dans le livre. J’en ai eu la chair de poule plusieurs fois.

Pour conclure:
Je conseille Ă  100% ce roman si vous avez le courage de vous laisser embarquer dans cette histoire effrayante, mais au combien fascinante! Vous ne verrez plus les vieilles voitures de la mĂŞme façon…

Ma note: 20/20. Un coup de cĹ“ur !




4 commentaires:

  1. Tu as très bien su retranscrire l'ambiance du livre Emilie :). Tu as eue l'impression de voir un film, je te conseille le film de John Carpenter "Christine" qui est fidèle au livre :)

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Ha merci justement je me demandais si il y avait un film tiré du roman, je vais essayer de le regarder en streaming si je le trouve.

      Supprimer
    2. Tu vas aimer normalement :) tu me donnera ton impression? en fin si tu veux :)

      Supprimer