jeudi 5 novembre 2015


Cellulaire.
Stephen KING.
Editions Le Livre de Poche.
534 pages.

Résumé:

Clayton Riddell, dit Clay, est un auteur de bandes dessinées en voyage d'affaires à Boston. Un soir, il est témoin d'une scène de démence totale, quand dans la rue les gens utilisant des téléphones portables deviennent des êtres assoiffés de sang, se jetant sur tout êtres vivants se trouvant sur leur passage. 
Dans sa fuite, il rencontre deux autres survivants, Tom Mccourt et Alice Maxwell, une adolescente de 15 ans, dont la mère a été tuée sous ses yeux.
Tous les trois vont donc tenter de comprendre ce qu'il se passe et échapper à ces êtres humains devenus des zombies. D'autant plus que Clay est bien décidé à retrouver la trace de son ex femme Sharon et de son fils Johnny,qu'il espère toujours vivants.

Mon avis:

Comme vous le savez peut-être, j'ai acheté cet été en vide grenier, énormément de livres de Stephen KING, qui est un de mes auteurs favoris. J'ai décidé d'en lire un par mois pour diminuer ma Pal de cet auteur, sans pour autant ne parler que de lui sur le blog. 
Ce mois-ci j'ai lu Cellulaire, qui honnêtement ne m'attirait pas du tout par sa couverture que je trouve assez moche, mais par contre le résumé... il ne pouvait pas être plus mystérieux et pour le coup super attirant.

On va suivre tout au long du roman trois personnages principaux, Clay, Tom et Alice, qui ont réussi à échapper à une scène de cauchemar. 
En effet, dès le premier chapitre, l'action commence. Au cours d'une soirée tranquille, les habitants de Boston qui se baladaient dans la rue, se sont soudainement comportés en aliénés, se jetant les uns sur les autres férocement. Nos trois survivants se rendent compte en y réfléchissant, que les habitants devenus déchaînés ont tous quelque chose en commun, ils étaient en train de téléphoner avec leur portable. Clay pense donc que cette folie proviendrait des ondes émises par les téléphones. 

Pour se sauver , ils vont donc décider de tenter le tout pour le tout et de quitter la ville une nuit, dans l'espoir de trouver de l'aide, de comprendre ce qu'il se passe réellement, de trouver d'autres survivants et surtout de retrouver l'ex femme et le fils de Clay, dont il n'a pas de nouvelles depuis le drame.
J'ai trouvé que le trio fonctionnait à merveille. Clay et Tom s'entendent très bien dès le début, comme de vieux copains et protègent Alice qui n'a que 15 ans et qui se retrouve sans famille. Ils sont très solidaires entre eux et se soutiennent les uns les autres, comme quand par exemple l'un d'entre eux n'a pas le moral et croit qu'ils sont perdus.

J'ai adoré l'ambiance de ce roman d'horreur. Le monde est complètement devenu fou, les gens sont devenus de véritables animaux, s'entre-tuant et on a vraiment peur tout du long pour les personnages, qui doivent se cacher et dormir durant la journée dans des maisons abandonnées. On a constamment peur qu'ils soient découvert  par ces zombies, qui semblent au fil des pages, devenir de plus en plus intelligents.

Une chose toutefois m'a manqué, c'est le manque d'actions entre les vivants et les morts-vivants, Clay, Tom et Alice ne se déplacent que la nuit pendant une bonne partie du livre et du coup on n'a pas ces confrontations qu'on attend finalement d'un roman d'horreur, même si il y a quand même des passages assez dégoûtants, notamment quand les zombies se pourchassent entre eux au début du roman.

Pour conclure:
Un livre bourré de suspens et assez angoissant. Au final, l'auteur nous explique clairement mais avec un peu trop de détails ce qui a provoqué la transformation de la population, explication qui je pense aurait mérité d'être un peu moins longue et complexe. J'ai toutefois été déçue et frustrée de la fin, qui est une fin ouverte, où chacun peut se faire sa propre conclusion.  J'ai trouvé dommage que Stephen KING nous laisse avec des doutes et des interrogations sur ce qui va se passer par la suite.

Ma note: 13/20.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire