vendredi 25 mars 2016

Cassandra.
Todd Robinson.
Editions Gallmeister.
332 pages.

Résumé:

Boo et Junior ne se sont pas quittĂ©s depuis l’orphelinat. Aujourd’hui adultes, ils sont videurs dans un club de Boston. Avec leurs deux cent quinze kilos de muscles et leurs dix mille dollars de tatouages, ça leur va plutĂ´t bien de jouer les durs. Mais quand on leur demande de rechercher la fille du procureur de Boston qui a disparu, ils vont devoir recourir Ă  autre chose qu’Ă  leurs biceps. Que la gamine fasse une fugue, soit. Il faut bien que jeunesse se passe. Mais quand elle se retrouve sous l’emprise de ses mauvaises frĂ©quentations, c’est une autre histoire.

Mon avis:

J'ai découvert cette année les Editions Gallmeister, que je ne connaissais pas.
Amatrice de romans américains et de thrillers, je n'ai pas pu résister à Cassandra dont le résumé me plaisait beaucoup. Je les remercie donc pour m'avoir permis de découvrir ce livre et cet auteur par la même occasion.

Issus de familles dans lesquelles ils n'ont connu que la violence, l'alcool ou la drogue, Boo et Junior, ont grandi ensemble dans un orphelinat. MalgrĂ© la prĂ©caritĂ© dans laquelle ils se trouvaient, ils ne s'en sont pas trop mal sorti puisqu'ils sont aujourd'hui Ă  la tĂŞte de 4PC, une petite sociĂ©tĂ© de sĂ©curitĂ© dans laquelle ils travaillent tous les deux comme videurs. 
DĂ©cidĂ©s Ă  rester dans le droit chemin, ils ne peuvent pourtant pas rĂ©sister Ă  la mission que leur confie le procureur de Boston, celle de retrouver sa fille Cassandra qui a disparu depuis plusieurs jours, contre une importante somme d'argent. 
Bien vite, ils vont se rendre compte que les fréquentations de cette jeune fille ne sont pas si loin des leurs à l'époque, et que la tâche va s'avérer être plus compliqué que prévu.

Boo et Junior forment un duo attachant. MalgrĂ© leur langage grossier, ces deux bruts au grand cĹ“ur se sont rangĂ©es et essaient de mener une vie respectable, mĂŞme s'ils ne pourront jamais vraiment oublier leur enfance paumĂ©e. Ils sont très proches, peuvent compter l'un sur l'autre, se charrient tout le temps comme deux frères. On comprend pourquoi ils ont des liens si forts au fur et Ă  mesure que l'on avance dans le roman et que l'on en apprend plus sur leur vie respective avant l'orphelinat, notamment sur le traumatisme de Boo qui est aujourd'hui Ă  la recherche d'une mystĂ©rieuse Emily. 
Tout d'abord attirés par l'argent facile, ils s'attachent ensuite de plus en plus à Cassandra, ce qui les rend encore plus sympathique et humain à nos yeux.

Même si Boo et Junior remontent un peu trop facilement et trop rapidement à mon sens la trace de Cassandra, j'ai beaucoup aimé les suivre durant leur enquête qui va les mener jusque dans les quartiers malfamés de Boston, où se côtoient toutes les personnes qui comme eux ont grandi dans un milieu défavorisé, mais qui n'ont pas réussi à s'en sortir, devenant ainsi par la force des choses tueurs à gage ou membres de gangs liés au trafic sexuel ou de drogue. Le cas de Cassandra nous fait prendre conscience que ces milieux là abritent également des gens plus fortunés mais qui sont tout aussi mal dans leur peau, que la déchéance peut toucher tout le monde finalement. J'ai trouvé la mise en avant de l'idée "l'argent ne fait pas le bonheur " très intéressante.

Malgré la violence que renferme le roman, l'auteur y a également mis une touche de féminité et de sensualité à travers le personnage de Kelly, l'assistante du père de Cassandra, qui ne va pas rester insensible au charme de Boo et qui va peut-être enfin réussir à percer sa carapace.
Malheureusement, j'aurais aimé que Todd Robinson insère également dans l'intrigue le personnage d'Emily, qui est à mon grand regret mise de côté alors qu'elle a une place très importante dans le cœur de Boo. J'ai trouvé dommage qu'il nous laisse dans le flou en ce qui la concerne.

Pour conclure:
Un roman dur à ne pas mettre entre toutes les mains, qui plonge le lecteur dans des lieux malfamés, fiefs des drogués, alcooliques, truands et violeurs en tout genre.
Une mission périlleuse, qui s'achève un peu trop facilement à mon goût et des questions qui restent un peu en suspens, mais une belle lecture tout de même qui reste très prenante du début à la fin.

Ma note: 15/20.

2 commentaires:

  1. J'ai énormément apprécié ce livre. Je comprends les quelques réserves que tu as émises mais personnellement rien ne m'a fait tiquer. C'était mon premier livre de cette collection et certainement pas le dernier.

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Oui il y a quelques petites choses que j'aurais aimĂ© savoir notamment concernant Emily mais bon j'ai bien aimĂ© le livre quand mĂŞme! Oui je compte lire aussi d'autres romans de cette maison d’Ă©ditions. La montagne en sucre m'intĂ©resse beaucoup (il n'est pas dans la mĂŞme collection par contre, c'est complètement diffĂ©rent). :-)

      Supprimer