mardi 15 mars 2016

Les derniers jours de Rabbit Hayes.
Anna McPartlin.
Editions Le Cherche Midi.
454 pages.

Résumé: 

Quand Mia, surnommée affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre. Tous ses proches sont présents à ses côtés pour la soutenir. Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant, Davey et Grace, son frère et sa sÅ“ur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille, Juliet, sa fille de 12 ans qu’elle élève seule, et enfin Marjorie, sa meilleure amie et confidente. Au fur et à mesure que les jours passent et que l’espoir de la sauver s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont continuer sans celle qui leur apporte tant. Car, si Rabbit a elle-même perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage.

Mon avis: 

Il y a bien longtemps que je voulais lire ce livre. Sa couverture printanière et colorée ainsi que son thème m'ont tout de suite attiré. Le cancer est une maladie qui touche malheureusement tout le monde et il est important à mon sens d'en parler. J'y ai été moi même confrontée plus d'une fois, car il a touché un membre de ma famille et une petite fille que je connaissais il y a de cela plusieurs années. Lorsque j'ai vu que les coups de cœur s'enchaînaient depuis sa sortie, je n'ai pas hésité à me le procurer. Je remercie d'ailleurs beaucoup Solène et les Editions Le Cherche Midi pour cet envoi.

Rabbit est condamnée, elle le sait. Après une rémission de courte durée, son cancer du sein est revenu. Il a touché cette fois plusieurs organes vitaux. Il ne lui reste plus que neuf jours à vivre. Ces neufs jours, elle va les passer dans une maison de repos, entourée de médecins et d'infirmières, mais le plus important de tout, de sa famille. Ses parents Jack et Molly, sa soeur aînée Grace, son frère Davey, ses amis d'enfance et Juliet sa fille sont tous là pour elle.
Chacun supporte la tragique nouvelle à sa manière. D'un côté il y a les parents plongés dans le déni car ils ont peur de perdre leur fille et tentent tout pour la sauver. D'autres sont résignés et ont accepté le sort inéluctable qui va les priver à tout jamais de celle qu'ils ont toujours aimé. Puis il y a Juliet, 12 ans dans l'ignorance, car on ne l'a pas mise au courant de la gravité de l'état de sa mère. Même si elle la voit changer de jour en jour elle ne se doute pas, ou inconsciemment en tout cas, qu'elle n'en a plus pour très longtemps. Car comment annoncer à sa fille que l'on va mourir? Comment lui annoncer qu'elle va être orpheline dans peu de temps? 

Alors Rabbit essaie de faire bonne figure pour eux mais surtout pour Juliet, qu'elle ne veut pas inquiéter. Je me suis énormément attachée à Rabbit, que j'ai trouvé incroyablement forte dans son combat pour la maladie, qui continuait à faire des blagues et à rire comme si de rien n'était. Malgré la douleur et le chagrin qui la consument, elle reste courageuse et souriante. Je l'ai trouvé vraiment admirable, car selon moi cela paraît inconcevable. Comment ne pas sombrer dans la dépression quand on sait que notre vie va s'arrêter du jour au lendemain ? 

Durant ces derniers jours , elle profite ainsi de sa famille et se rappelle les bons moments de sa vie, sa jeunesse qu'elle a passé entourée de sa meilleure amie Marjorie et des amis de son frère Davey, comme Johnny dont elle était amoureuse. Un jeune homme gentil et doux, qui l'a toujours protégé et défendu comme une sœur, jusqu'à ce que lui aussi tombe amoureux d'elle quelques années plus tard. Malheureusement, le bonheur a là aussi été de courte durée puisque la vie les a également séparé.

Malgré toute sa bonne volonté, certains jours sont plus durs que d'autres, notamment lorsqu'elle doit parler de ses dernières volontés ou qu'elle se rend compte qu' elle va louper plein de moments importants dans la vie de sa fille, comme ses premières règles, son premier petit ami, sa remise de diplôme, son mariage, le jour où elle sera maman à son tour... Inéluctablement, il va falloir qu'elle prenne une décision la concernant. Où ira t-elle quand elle sera parti? Qui prendra soin d'elle? Qui répondra à ses questions ou la consolera quand elle n'aura pas le moral? 

Heureusement, elle peut compter sur ses proches qui l'aiment plus que tout. J'ai adoré cette famille un peu folle et chaotique, aux personnages marquants, mais terriblement attachante. Les Hayes sont unis dans la joie comme dans la peine. Les parents Jack et Molly débordent d'amour pour leurs enfants et feraient n'importe quoi pour eux, comme tous les parents. Molly la mère qui est un personnage haut en couleurs, excentrique, qui n'a pas sa langue dans sa poche et qui ne se laisse pas faire, m'a beaucoup fait rire. 

Et c’est ce que j'ai aimé dans ce livre. Il est triste, mais il nous fait aussi rire à sa façon. Il nous montre que même dans la maladie, même quand il n'y a plus d'espoir, on peut compter sur le soutient des gens que l'on aime, et qu'il est important de se rappeler tous les bons moments que l'on a vécu. C'est un livre rempli d'humour et de tendresse, qui m'a profondément bouleversé et qui restera chère à mon cÅ“ur.

Pour conclure:
Un roman magnifique et bouleversant sur la maladie et le difficile travail de deuil. Une histoire remplie d'amour, de rires et de pleures qui nous fait prendre conscience que malheureusement tout peut s’arrêter du jour au lendemain, et qu'il faut ainsi profiter de la vie tout simplement tant qu'il en est encore temps. Un livre que je vous conseille de tout cÅ“ur, et qui je pense vous marquera autant que moi.

Ma note: 20/20: Un coup de cœur!

4 commentaires:

  1. Je te rejoins totalement... Ce roman est magnifique. J'ai d'ailleurs publié mon avis aujourd’hui. Les mots n'ont pas été faciles à poser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je l'ai lu à l'instant. C'est vrai qu'il est très beau et tellement puissant. On ne peut pas rester insensible à cette histoire.

      Supprimer
  2. C'est vrai que ce roman marque.
    Je l'ai lu en plusieurs fois et c'est très triste à des moments et parfois on rit.
    Je n'ai pas eu de coup de coeur à cause de quelques longueurs et trop de retours dans le passé à mon goût mais c'est un bon livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je le conseille à tout le monde, je suis heureuse de l'avoir reçu en partenariat, quelle belle découverte. D'autant plus que j'ai beaucoup de proches qui sont malheureusement morts du cancer alors ce livre ne pouvait que me toucher.

      Supprimer