jeudi 10 mars 2016

Six femmes.
Tina Seskis.
Editions Le Cherche Midi.
400 pages.

Résumé:

Ça avait toujours Ă©tĂ© « nous six ».
Elles sont six femmes, se sont connues Ă  l’universitĂ© et se rĂ©unissent une fois par an pour un dĂ®ner, plus par habitude que par rĂ©elle amitiĂ©. En effet, après vingt-cinq ans, leurs parcours les ont sĂ©parĂ©es et il leur reste finalement aujourd’hui moins de complicitĂ© Ă  partager que de choses Ă  se reprocher. Toutes ont connu des drames. Certaines d’entre elles en ont trahi d’autres, les rancĹ“urs et regrets se sont accumulĂ©s, et les secrets aussi. Cette annĂ©e, les six ont organisĂ© un pique-nique au bord du Serpentine, le lac de Hyde Park. Après plusieurs verres de vin, la tension monte peu Ă  peu et les langues se dĂ©lient, libĂ©rant leur poison, sans se douter qu’un terrible Ă©vĂ©nement va soudain faire tourner la soirĂ©e au cauchemar. La vie des anciennes amies ne sera plus jamais la mĂŞme…

Mon avis:

Amatrice de Thrillers, j'avais repĂ©rĂ© sur le site des Editions Le Cherche Midi le dernier roman de Tina Seskis, Six femmes, dont la couverture sombre et mystĂ©rieuse m'attirait fortement. Je dois dire que le travail Ă©ditorial qu'ont rĂ©alisĂ© les Ă©diteurs est magnifique. Quand j'ai lu ensuite la quatrième de couverture, il Ă©tait clair qu'il fallait absolument que je lise ce livre. Merci donc aux Editions Le Cherche Midi pour cet envoi. 

Comme son titre l'indique c'est un roman dans lequel nous allons suivre six femmes, amies depuis l'universitĂ©. Il y a la douce Camilla, l'Ă©pouse modèle, la parfaite maĂ®tresse de maison,  la fragile Sisi qui depuis la mort de son mari a bien du mal Ă  faire face et Ă  Ă©lever seule ses enfants, Siobhan, qui est plutĂ´t l'oreille attentive, la bonne copine, mais nĂ©anmoins un peu bougonne, Natacha la working-girl sportive, Juliette la maman dĂ©passĂ©e, une femme dĂ©laissĂ©e par son mari, engluĂ©e dans le quotidien monotone d''une vie de famille qui ne lui convient plus, et enfin RenĂ©e, la punk qui n'hĂ©site pas Ă  dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas, mĂŞme si son manque de tact lui est souvent reprochĂ©. Ces six quadragĂ©naires ont pris l'habitude de se retrouver une fois par an autour d'un dĂ®ner dans le but de ne pas s'oublier, d'entretenir leur amitiĂ©. 

Pourtant, on se rend vite compte que le lien qui les unit n'est pas aussi fort que ce que l'on aurait pu penser. Chacune considère ces retrouvailles comme une corvĂ©e, puisque malheureusement au fil des annĂ©es leurs relations se sont dĂ©gradĂ©es. Au cours du pique nique organisĂ© cette fois dans un parc de Londres, l'ambiance est pesante, voir glaciale. Les reproches fusent, les rancĹ“urs refont surface, et bientĂ´t les disputes Ă©clatent. 
Grâce aux nombreux flash-backs que nous livre l'auteure, on comprend les raisons qui ont poussé petit à petit les six femmes à se fâcher les unes avec les autres.
La première moitiĂ© du roman est un peu longue, car elle plante surtout le dĂ©cor et les personnages. On apprend Ă  cerner leur caractère, Ă  connaitre leur mode de vie, leur entourage familiale et leur passĂ© avec tout ce qu'il comporte de secrets et de fautes inavouĂ©es mais surtout inavouables. 

Cependant, la deuxième partie est nettement plus rythmĂ©e, plus addictive, puisque lors de ce dĂ®ner une malencontreuse parole prononcĂ©e par l'une des femmes va ni plus ni moins mettre le feu au poudre et va faire complètement Ă©clater le groupe qui menaçait depuis quelques temps dĂ©jĂ  d'exploser. Un Ă©vĂ©nement tragique va ainsi malheureusement se produire, ce qui donne un nouvel Ă©lan au roman. Les rĂ©vĂ©lations ensuite s'enchaĂ®nent, on va en apprendre encore plus sur elles et sur ce qu'elles ont fait durant toutes les annĂ©es qu'elles ont passĂ© ensemble. On se rend bien vite compte qu'elles ont chacune quelque chose Ă  se reprocher et dont elles devraient avoir honte. 

Je me suis sentie pour ma part plus proche de Camilla, Siobhan ou encore de Sisi, que je trouve les seules finalement à être loyales et honnêtes, qui ont le moins de choses à se faire pardonner aussi peut-être. Mon ressentiment envers les trois autres s'est encore plus aggravé lorsque j'ai vu leurs réactions face au drame qui se déroule cette nuit là dans le parc. Je n'ai pas compris et surtout pas cautionné leur attitude que j'ai trouvé vraiment abominable, révélatrice finalement de cette fausse amitié, qui n'est plus qu'un leurre.

Le point fort de ce roman est sans aucun doute l'ambiance lourde et mystĂ©rieuse qui s'en dĂ©gage. La colère, la haine mĂŞme, les remords et la honte qu'Ă©prouvent les personnages sont tellement forts qu'une extrĂŞme tension ressort de ce livre. On sent qu'il s'est passĂ© quelque chose de terrible entre ces femmes qui a fait littĂ©ralement voler en Ă©clats leur amitiĂ©, et on en dĂ©vore que plus vite le livre. 
De plus, c'est un livre que j'ai aimé pour les sujets profonds qu'il aborde, comme la maladie, le viol, l'abandon ou encore l'adultère. Il nous montre en quelque sorte toute la complexité des rapports humains et ce qu'elle peut engendrer.

Pour conclure:
Un roman qui n'a pas Ă©tĂ© un coup de cĹ“ur Ă  cause notamment du dĂ©but qui m'a semblĂ© un peu long, mais que j'ai quand mĂŞme Ă©normĂ©ment aimĂ©. Rien n'est laissĂ© au hasard, les personnages sont bien approfondis, le suspens au rendez-vous, la surprise aussi souvent. Six femmes est un roman sombre sur le pardon, la remise en question, sur l'amitiĂ© surtout, supposĂ©e insubmersible, mais qui peut pourtant ĂŞtre brisĂ©e si facilement pour de nombreuses raisons, et que malheureusement on ne peut jamais vraiment oublier. 

Ma note: 16/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire