samedi 16 avril 2016

Et nous nous reverrons...
Mary Higgins Clark.
Editions Albin Michel.
433 pages.

Résumé:

Accusée du meurtre de Gary, son époux, un médecin réputé de Manhattan, Molly a passé six ans en prison. Et voilà que lorsqu'elle en sort, bénéficiant d'une remise de peine, la jeune femme avec laquelle Gary avait une liaison est assassinée à son tour... De nouveau suspecte, Molly doit prouver son innocence. Elle n'a que deux alliées : ses amies d'enfance, Fran et Jenna. Mais quel rÎle joue cette derniÚre, devenue l'épouse d'un homme d'affaires sans scrupules ? Et qui a voulu accuser Molly ?

Mon avis:

Je continue comme d'habitude de choisir assez souvent entre deux lectures des livres qui attendent d'ĂȘtre lu depuis des mois et des mois dans ma Pal. J'ai donc choisi cette fois-ci Et nous nous reverrons... de Mary Higgins Clark, qui est une auteure dont j'apprĂ©cie les romans policiers, mĂȘme si j'ai quelque fois eu des dĂ©convenues. 

Dans celui-ci nous allons suivre, Fran une jeune reporter télé qui est sur le point de couvrir la sortie de prison de Molly Lasch, qui vient de passer six années derriÚre les barreaux pour le meurtre de son mari Gary Lasch. Pourtant, la jeune femme ne se rappelle de rien et n'a avoué ce crime que dans l'unique but que sa peine soit allégée. Tout le monde semble croire à la folie meurtriÚre subite qui l'a poussé à assassiner de sang froid son époux. Tous, sauf Fran, son amie d'enfance qui commence à douter de la culpabilité de Molly. Elle va ainsi tout faire pour prouver son innocence et découvrir ce qu'il s'est réellement passé cette nuit là six ans plus tÎt.

MĂȘme si j'ai beaucoup aimĂ© l'intrigue de dĂ©part, je me suis souvent ennuyĂ©e car j'ai trouvĂ© que malheureusement l'enquĂȘte menĂ©e par Fran s'Ă©tirait en longueurs, qu'elle n’Ă©tait pas assez rapide et dynamique. Peut-ĂȘtre parce que j'avais devinĂ© assez tĂŽt en rĂ©alitĂ© qui Ă©tait le ou les coupables, sans pour autant avoir devinĂ© qui avait tuĂ© le docteur Lasch. 
En effet, Mary Higgins Clark nous présente certains personnages comme assez sombres et machiavéliques, donc on a vite la puce à l'oreille et effectivement au fil des pages on commence petit à petit à soupçonner certaines personnes de l'entourage de Molly et Gary.
J'aurais d'ailleurs aimé aussi avoir plus de détails sur ce qu'ils manigançaient secrÚtement et illégalement, car l'auteure nous laisse imaginer des choses horribles, des actes affreux tout au long du livre. Finalement, je trouve qu'à la fin elle passe trÚs vite dessus, en quelques pages elle nous explique ce que cache en réalité le meurtre de Gary Lasch, mais à mon grand regret sans vraiment rentrer dans les détails.

De mĂȘme, je ne me suis malheureusement pas attachĂ©e au personnage principal.
Molly ne m'a pas paru attachante, alors qu'elle vient quand mĂȘme de perdre  six annĂ©es de sa vie en prison pour un crime qu'elle n'a Ă  priori pas commis. Tous ses amis lui tournent le dos et la considĂšrent comme une criminelle. Elle n'ose ainsi plus sortir de chez elle, se sent du coup de nouveau enfermĂ©e, ce qui a pour effet d’altĂ©rer son moral et la pousse Ă  avoir des idĂ©es suicidaires. Car Ă  quoi ĂȘtre libre et rester en vie si c'est pour vivre comme cela?
C'est une femme que j'ai vraiment trouvĂ© abattue bien-sĂ»r, mais surtout dĂ©faitiste et dĂ©primante. J'aurais aimĂ© qu'elle se reprenne peut-ĂȘtre un peu plus en main, qu'elle se batte pour prouver son innocence, mĂȘme si je comprends bien Ă©videmment que ce qu'elle a subit est injuste, humiliant et traumatisant.

Le roman met ainsi en avant un sujet important, parfois d'actualitĂ©, l'accusation Ă  tort d’innocents. Les erreurs que la justice peut commettre, des juges qui bĂąclent les procĂšs, qui se contentent de quelques indices minuscules et qui du coup  inculpent les mauvaises personnes. Malheureusement des cas similaires sont relatĂ©s assez rĂ©guliĂšrement dans le monde rĂ©el Ă  la tĂ©lĂ©vision, ce qui a rendu ainsi l'intrigue moins romancĂ©e, le tout plus concret, et c'est vraiment cela que je retiendrai du roman. 

Pour conclure:
Un roman policier qui ne fait pas parti des meilleurs de Mary Higgins Clark selon moi, La clinique du docteur H sur le mĂȘme genre est nettement plus convaincant. Le personnage de Molly n'a pas su me toucher, je l'ai trouvĂ© trop passive, l'enquĂȘte traĂźne un peu en longueur et le dĂ©nouement est assez Ă©vident et expĂ©ditif malheureusement. NĂ©anmoins j'ai aimĂ© que l'auteure crĂ©er une intrigue sur le sujet des innocents accusĂ©s injustement, ce qui a rendu le roman un peu plus intĂ©ressant.

Ma note: 11/20.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire