samedi 21 mai 2016

La loi du silence.
Anita Terpstra.
Editions Denoël.
354 pages.

Résumé:

Alma Meester, son mari Linc et leurs enfants Iris et Sander semblent ĂŞtre une famille heureuse. Tout bascule lorsque Sander, âgĂ© de onze ans, disparaĂ®t avec un petit camarade lors d’une colonie de vacances. Le corps de ce dernier est retrouvĂ©, mais Sander, lui, semble s’ĂŞtre Ă©vaporĂ© dans la nature. 
Cinq ans plus tard, un jeune homme se signale Ă  un poste de police en Allemagne. Il affirme ĂŞtre Sander, le garçon disparu des annĂ©es plus tĂ´t. Fous de joie, Alma et Linc peuvent Ă  nouveau serrer leur fils dans leurs bras. Pourtant les retrouvailles sont loin d’ĂŞtre parfaites, et la famille commence Ă  douter. Sander est-il vraiment celui qu’il prĂ©tend ĂŞtre? Lui qui a toujours Ă©tĂ© un garçon Ă©trange, au comportement parfois malsain, n’est plus tout Ă  fait le mĂŞme… Pour le savoir, ils devront se replonger dans un passĂ© qu’ils prĂ©fĂ©reraient oublier. Qu’est-il rĂ©ellement arrivĂ© pendant la colonie de vacances?

Mon avis:

J'ai entendu parler de ce livre par Maureen, de la chaîne Bazaar de la littérature, qui disait qu'elle l'avait adoré et qu'elle le conseillait. Au vue du résumé j'ai encore plus été intriguée. Je remercie les Editions Denoël pour avoir accepté de me l'envoyer.

Ce roman est une véritable claque. C'est un drame familial qui nous bouleverse dès le début parce que dès les premières pages on assiste impuissant aux recherches dans la forêt d'Alma la mère, le jour même de la disparition de son fils. Tous les jours que se soit à la télévision, dans les journaux, on entend parler de disparitions inexpliquées d'enfants, mais très peu sont retrouvés, surtout des années après. Le jeune Sander lui réapparaît six ans plus tard, ce qui rend l'intrigue intéressante puisque l'on a envie de savoir ce qui lui est arrivé, où il était, ce qu'on lui a fait... Plein de questions nous viennent à l'esprit également sur l'après, sur sa réintégration au sein de sa famille. Comment réapprendre à vivre normalement ? Comment se comporter avec un fils qui est devenu un étranger et qui refuse de se livrer, qui préfère oublier ? Mais comment vivre sans savoir ce que son enfant a subi? Comment faire le deuil de six années perdues?

Alors mĂŞme qu'il a subi un vĂ©ritable traumatisme, Sander semble vouloir vivre comme si rien ne s'Ă©tait passĂ©, on sent pourtant qu'il y a quelque chose qui cloche dans son comportement. J'ai Ă©tĂ© mal Ă  l'aise plusieurs fois en sa compagnie au fur et Ă  mesure des jours qui passent depuis son retour, mais aussi lors des flash back sur sa vie au seing de sa famille avant le drame. 
C'est un jeune homme assez mystĂ©rieux, rĂ©servĂ©, forcĂ©ment devenu mĂ©fiant, il est donc difficile de cerner son caractère ou de l'apprĂ©cier, car il ne se livre pas, il se renferme sur lui mĂŞme. 
D'autant plus qu'il semble avoir profondément changé. Alors même qu'ils savent que c'est lui, sa famille ne le reconnaît pas tellement dans sa façon de se comporter, surtout sa sœur Iris qui n'était pas très proche de lui.

 J'ai beaucoup plus aimĂ© les personnages secondaires Ă  savoir Alma et Iris. J'ai apprĂ©ciĂ© ces deux femmes qui ont dĂ» se reconstruire petit Ă  petit et vivre avec la douleur d'avoir perdu un fils et un frère. J'ai Ă©tĂ© touchĂ©e par la force d'Alma qui n'a jamais baissĂ© les bras et qui a toujours espĂ©rĂ© son retour, mais aussi par la culpabilitĂ© qu'elle ne peut s’empĂŞcher de ressentir, celle de ne pas avoir su protĂ©ger son fils.
Iris quant à elle est devenue une jeune femme forte de caractère, qui ne se laisse pas faire, notamment à cause d'une tache de naissance qui lui mange une partie du visage. Elle a donc dû s'endurcir pour faire face aux moqueries et aux violences des autres. Elle a grandit un peu dans la peur de se qui pourrait lui arriver à l'école mais pas uniquement là...ce que je ne vous dévoilerai pas.

Quoi qu'il en soit l'auteure a le don de crĂ©er une ambiance sombre, assez Ă©nigmatique mais surtout de plus en plus malsaine et inquiĂ©tante. Cette tension permanente et omniprĂ©sente nous pousse Ă  vouloir savoir ce qu'il s'est vĂ©ritablement passĂ© cette nuit lĂ . On soupçonne des secrets dissimulĂ©s, des mensonges inavouĂ©s, un certain malaise autour des membres de cette famille. 
La révélation finale m'a laissé abasourdi. Je ne m'attendais pas à ça. Pendant ma lecture je suis passée par toutes sortes d'émotions, la peur, la tristesse, la joie, le doute, la colère, l'incompréhension, la peine. C'est un livre qui vous marque, qu'on garde encore à l'esprit un bon moment après l'avoir fini, d'autant plus que le fait d'apprendre qu'il est inspiré de faits réels choque et laisse sans voix.

Pour conclure:
Un roman sombre et envoĂ»tant sur la mystĂ©rieuse rĂ©apparition d'un fils qui avait disparu pendant plusieurs annĂ©es et qui ne semble plus tout Ă  fait le mĂŞme. Une famille pleine de secrets, de non-dits dont les membres ont semble-t-il des choses Ă  cacher. Anita Terpstra en s'inspirant de faits rĂ©els a su nous livrer un roman qui nous tient en haleine et dont la fin est tragiquement surprenante. 

Ma note: 20/20 un coup de cœur!

6 commentaires:

  1. Un thriller qui a tout pour me plaire. Je note! Merci ☺

    RĂ©pondreSupprimer
  2. J'avais moi-aussi vu l'avis de Maureen et j'avais eu envie de me l'acheter.
    Je l'avais coché pour la masse critique Babelio mais raté.
    Donc là, de voir ton avis, n'étant pas thriller car je flippe après pendant des jours (c'est que je suis sensible) j'ai bien envie de tester.
    Je le note. Merci pour ta chronique :)
    Bisous

    RĂ©pondreSupprimer
  3. Mais il faut tellement que tu lises ce livre!!!

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Je me le suis commandé hihi
      Il ne fallait pas me tenter '-)

      Supprimer
  4. Cool! J'ai hâte de voir ce que tu vas en penser!!

    RĂ©pondreSupprimer