vendredi 12 août 2016

22/11/63.
Stephen King.
Editions Le Livre de Poche.
1035 pages.

Résumé:

Jake Epping est un enseignant d’anglais Ă  Lisbon Falls, dans le Maine, qui se fait un revenu complĂ©mentaire en enseignant aux adultes dans le programme GED. Il reçoit un essai de l’un des Ă©tudiants : une histoire macabre, dĂ©chirante, au sujet d’une nuit il y a 50 ans quand le père d’Harry Dunning est arrivĂ© Ă  la maison, a tuĂ© sa mère, sa soeur et son frère avec un marteau. Harry s’en est sortit avec une jambe mal en point, comme le prouve sa dĂ©marche actuelle. Un peu plus tard, Al, l’ami de Jake, lui raconte un secret : sa boutique est un portail vers 1958. Il enrole Jake dans une folle mission afin d’empĂŞcher le meurtre de John Kennedy. Ainsi commence sa nouvelle vie en tant que Jakes George Amberson, son nouveau monde d’Elvis et JFK, un monde de grosses voitures amĂ©ricaines, d’un solitaire en difficultĂ© nommĂ© Lee Harvey Oswald et d’une bibliothĂ©caire prĂ©nommĂ©e Sadie Dunhill, qui devient l’amour de Jake et qui transgresse les règles normales du temps.

Mon avis:

Il y a environ un an j'ai remportĂ© 22/11/63 lors d'un concours organisĂ© par Manon de la chaĂ®ne Quiet Manon que je remercie d'ailleurs beaucoup. Fan inconditionnelle de Stephen King et encore plus de l'AmĂ©rique des annĂ©es 1920 Ă  1960, je ne pouvais Ă©videmment pas passer Ă  cĂ´tĂ© de ce roman. Il est vrai qu'il est restĂ© un bon moment dans ma bibliothèque mais je dois avouer que le nombre de pages me faisait un peu peur. Je pense d'ailleurs que je n'ai jamais lu de livre aussi Ă©norme, mais finalement il se lit assez facilement car l'histoire l'est tout autant.

Encore une fois Stephen King s'est surpassĂ© en imaginant un monde oĂą il serait possible de retourner dans le passĂ©. C'est l'expĂ©rience Ă©trange et complètement folle que va faire Jake lorsqu'il descend dans Le terrier du Lapin, qui va le transporter dans l'AmĂ©rique de 1958, Ă  l'air des Plymouth Fury, du twist, d'Elvis Presley et des Everly Brothers. Une Ă©poque oĂą la vie est moins cher, oĂą les façons de parler, de se coiffer et de s'habiller sont diffĂ©rentes, oĂą internet et les tĂ©lĂ©phones portables n'existent pas encore et oĂą les gens sont plus libres, moins mĂ©fiants, et plus pudiques. Quelle sensation de dĂ©paysement l'on ressent alors, c'est magique. Moi qui ai toujours beaucoup aimĂ© cette pĂ©riode, j'ai adorĂ© pouvoir y vivre le temps de quelques pages.

Le petit clin d'oeil Ă  Alice aux pays des merveilles l'oeuvre de Lewis Caroll est bien pensĂ© et n'a fait que renforcer notre impression d'ĂŞtre plongĂ© dans un univers parallèle fantastique Ă©trange et un peu effrayant. Comme lui on est fascinĂ© par la vie Ă  cette Ă©poque, par les rĂ©actions parfois Ă©tonnantes des gens, comme leur ignorance face aux dangers du tabac, leur peur d'ĂŞtre Ă  tout moment tuĂ©s par la bombe atomique, le racisme très fort envers les noirs qui avaient par exemple leurs propres toilettes Ă  part dans la nature. Tout n'est donc malheureusement pas aussi tranquille et idyllique que l'on pourrait le croire et Jake va petit Ă  petit s'en rendre compte, notamment en traversant la ville de Derry qui semble habitĂ©e par une prĂ©sence malveillante. J'ai aimĂ© retrouver deux des personnages de "ça" un des romans les plus connus de l'auteur et ĂŞtre renvoyĂ© dans les friches mortes de cette ville maudite. 

Et comment ne pas aimer Jake? Un homme d'une grande humanitĂ©, dotĂ© d'un cĹ“ur en or, d' un courage incroyable, d'une gĂ©nĂ©rositĂ© et d'une gentillesse sans limite. Mais c'est surtout sa curiositĂ© qui va le pousser Ă  accepter cette mission. Car comment ne pas ĂŞtre tentĂ© d'empĂŞcher des Ă©vĂ©nements tragiques d'arriver surtout lorsque l'on vient du futur? Da sauver des innocents? MĂŞme si lors de son voyage dans le temps, Jake va rencontrer des personnes incroyables que j'ai Ă©tĂ© triste de quitter telles que Deke, Mike, Billie ou encore Sadie qui va prendre une place très importante dans son cĹ“ur et avec laquelle il va adorer danser au rythme de In the modd..., j'ai trouvĂ© que certaines parties du roman Ă©taient longues notamment lorsqu'il attendait ce fameux 22 novembre 1963. De plus, je n'ai pas compris le vĂ©ritable rĂ´le de carton jaune que l'on rencontre Ă  de nombreuses reprises au cours du roman et qui nous donne des frissons dans le dos. Certaines explications de l'auteur sur les diffĂ©rentes phases temporelles m'ont paru difficiles Ă  comprendre.

Finalement, outre un merveilleux voyage dans le temps, c'est aussi un roman qui nous fait rĂ©flĂ©chir sur le sens des Ă©vĂ©nements qui font l'Histoire. Est-ce que l'on peut modifier le passĂ© en changeant une seule petit chose? Est-ce que nos actes n'ont pas alors Ă  chaque fois des consĂ©quences sur le futur? 

Pour conclure:
Un roman fascinant qui plonge le lecteur dans l'AmĂ©rique des annĂ©es 60 de manière assez surprenante. MĂŞme si j'ai eu Ă  dĂ©plorer quelques longueurs, j'ai adorĂ© suivre Jake Ă  travers ce voyage dans le temps incroyable et terriblement prenant.


Ma note: 16/20.

4 commentaires:

  1. Ahhh j'envie toutes ces chroniques super positives parce que je n'ai jamais réussi à aller au delà de 150 pages avec ce livre :( je n'accroche pas du tout à l'univers, rien que pour le passage à Derry j'aurai voulu que ça marche^^. Très belle chronique en tout cas ca se sent que tu as beaucoup aimé ta lecture ^^

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Coucou, merci pour ton gentil commentaire. Effectivement si le livre ne te passionne pas difficile de lire 1000 pages. Stephen King est mon auteur préféré, même si parfois il y a des longueurs, il a un style tellement particulier que je me laisse emporter malgré tout. Peut-être que ce n'était pas celui qu'il te fallait. Tu en as lu d'autres de lui?

      Supprimer
  2. J'adore celui-ci. Et je suis pressé de pouvoir regarder l'adaptation en mini-série. Je me suis vraiment laissé emporter par le livre. J'ai été passionné !

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Ha je ne savais pas qu'il y avait une adaptation en mini série, pourtant j'ai vu pas mal de films inspirés de ses romans ainsi que Under the dome la série inspirée de Dôme. Merci de l'info. ;-)

      Supprimer