mardi 20 septembre 2016

Bienvenue Ă  Big Stone Gap.
Adriana Trigiani.
Editions Charleston.
315 pages.



Résumé:

1978, Big Stone Gap (Virginie). Le jour oĂą Ave Maria dĂ©couvre qu’elle n’est pas vraiment celle qu’elle croyait ĂŞtre, sa vie prend un tournant inattendu. Cette jolie cĂ©libataire, autoproclamĂ©e vieille fille de la ville du haut de ses presque trente-six ans, voit s’Ă©crouler ses dĂ©fenses soigneusement construites durant toutes ces annĂ©es. Pourtant, entre son travail Ă  la pharmacie et son cercle d’amis, dont le timide Jack MacChesnay et l’irrĂ©sistible Theodore Tipton, sa vie dans ce petit village nichĂ© au cĹ“ur des Montagnes Bleues Ă©tait dĂ©jĂ  bien assez trĂ©pidante! HĂ©ritage, demandes en mariage et rĂ©vĂ©lations se succèdent pour bouleverser sa vision du monde et la place qu’elle y occupe.

Mon avis:

Les Editions Charleston Ă©ditent toujours des romans avec de très belles couvertures et c'est honnĂŞtement la raison principale qui m'a conduite Ă  acheter celui-ci. Le joli quartier Ă  la Desperate Housewife en fond, et ces couleurs Ă©clatantes  m'ont tout de suite sĂ©duit. C'Ă©tait Ă©galement l'occasion pour moi de dĂ©couvrir la plume de Adriana Trigiani que je connaissais de nom pour avoir Ă©crit L'italienne, un best-seller qui me tente Ă©galement Ă©normĂ©ment.

En lisant le rĂ©sumĂ© je m'attendais Ă  une intrigue trĂ©pidante, pleine de rĂ©vĂ©lations et de secrets de famille, mais je dois dire que j'ai Ă©tĂ© assez déçue Ă  ce niveau lĂ . L'auteure passe beaucoup plus de temps Ă  nous expliquer la vie Ă  Big Stone Gap, un petit village perdu au milieu des montagnes, qu'Ă  nous raconter rĂ©ellement l'histoire d'Ave Maria qui vient pourtant d'apprendre un Ă©norme secret que sa mère lui avait cachĂ© pendant des annĂ©es. Cette intrigue est finalement relĂ©guĂ©e un peu au second plan. 

Big Stone Gap est un endroit qui m'a néanmoins charmé par ces maisons et ces boutiques pittoresques en pleine nature, par ses habitants haut en couleur qui se connaissent tous, par ses traditions et ses fêtes tout au long de l'année. J'ai vraiment eu l'impression de faire partie de la population. Toutefois, par moment certains passages comme les spectacles organisés par les habitants étaient à mon sens trop longs et peu intéressants, ce qui avait tendance à nous faire vite oublier la véritable trame de l'histoire qui est: comment Ave Maria va faire face aux confidences de sa mère et surtout ce qu'elles vont engendrer comme conséquences dans sa vie.

C'est une femme que j'ai eu beaucoup de difficultĂ© Ă  cerner. Orpheline et fille unique, Ă  presque 36 ans, elle cĂ©libataire et sans enfants. Les seules personnes de sa famille sont son oncle et sa tante, une vraie harpie qui convoite son hĂ©ritage. Ses passes-temps favoris sont la lecture et  lire les lignes des visages. Si j'ai adorĂ© en tant qu'amoureuse des livres les passages lorsqu'elle se rend dans la bookmobile, une bibliothèque roulante tenue par son amie, j'ai moins aimĂ© sa manie d'analyser systĂ©matiquement le caractère des gens qu'elle rencontre en regardant leurs traits. Cela me semblait Ă  la longue assez rĂ©pĂ©titif et rĂ©barbatif.  

Ave Maria est une personne gentille et gĂ©nĂ©reuse, que tout le monde aime, elle est Ă©galement très impliquĂ©e dans la vie du village.  Mais Ă  force de penser aux autres, elle en a oubliĂ© un peu de vivre sa propre vie. Si elle est très sociable, en revanche, les hommes lui font peur. Alors quand deux hommes pour qui elle a un faible font mine de s'intĂ©resser Ă  elle, elle fuit et refuse de s'engager dans une relation amoureuse. J'ai eu bien du mal Ă  comprendre ses sentiments et Ă  savoir ce qu'elle recherchait exactement. Elle changeait assez vite d'avis les concernant et c'Ă©tait assez dĂ©concertant. J'ai malgrĂ© tout trouvĂ© qu'elle avait parfois beaucoup d'humour et j'ai Ă©tĂ© Ă©mue de voir l'amour qu'elle portait Ă  sa mère. Un amour qu'elle entretient grâce aux souvenirs et aux lettres que lui a laissĂ© cette dernière.

J'ai beaucoup aimĂ© en revanche le personnage de Pearl, qui est une jeune fille Ă  lunettes un peu boulotte, qui vit seule avec sa mère de façon très modeste. Elle est très effacĂ©e, repliĂ©e sur elle mĂŞme Ă  cause notamment des moqueries qu'elle subit de la part des autres jeunes de Big Stone Gap. Ave Maria touchĂ©e par sa gentillesse et son intelligence, va la prendre sous son aile et l'aider Ă  plus s’affirmer et Ă  avoir confiance en elle. J'ai trouvĂ© leur complicitĂ© très belle et Ă©mouvante. 

Pour conclure:
Un charmant petit village perdu au milieu des montagnes, des habitants chaleureux qui habitent en parfaite communion, mais une hĂ©roĂŻne que j'ai eu du mal Ă  comprendre. De plus, la recherche de ses origines est Ă  mon sens trop peu prĂ©sente. J'ai Ă©tĂ© un peu déçue, et je ne sais donc pas si je lirai la suite. 

Ma note: 13/20.

2 commentaires:

  1. Comme toi j'adore la couverture, mais il me semble que ce n'est pas le premier commentaire mitigé que je lis ! Dommage, ça aurait pu être sympa. Bonne lecture à toi :)

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Coucou, oui je sais que Fiona notamment n'avait pas aimé du tout. Pour ma part ce n'est pas une mauvaise lecture mais je m'attendais clairement à mieux! Bises

      Supprimer