samedi 24 septembre 2016

La belle italienne.
Lucinda Riley.
Editions Charleston.
510 pages.

Résumé:

Rosanna Menici n'est qu'une petite fille lorsqu'elle rencontre Roberto Rossini, l'homme qui va changer sa vie. Dans les annĂ©es qui suivent, leurs destins vont ĂŞtre liĂ©s par leur extraordinaire talent de chanteur d’opĂ©ra et par leur amour obsessionnel l’un pour l’autre, un amour qui affectera leurs vies et celles de leurs proches. Mais, comme Rosanna le dĂ©couvrira progressivement, leur union est hantĂ©e par des Ă©vĂ©nements passĂ©s… Le parcours de Rosanna nous emporte des ruelles de Naples au monde prestigieux des plus grandes salles d’opĂ©ra. La belle Italienne est une magnifique histoire d’amour, de trahison et de dĂ©couverte de soi. 

Mon avis:

Etant donnĂ© les nombreux Ă©loges concernant Lucinda Riley, j'avais Ă  mon tour depuis un moment dĂ©jĂ , envie de dĂ©couvrir cette auteure Ă  priori de talent. Je remercie donc les Editions Charleston d'avoir acceptĂ© de m'envoyer son dernier roman, qui est en rĂ©alitĂ© l'un des premiers qu'elle a Ă©crit lorsqu'elle Ă©tait plus jeune, Ă  l'Ă©poque sous le titre Aria, et signĂ© de son ancien nom de plume Lucinda Edmonds. Dans une note au tout dĂ©but du livre, elle nous implore alors de prendre en compte son manque d'expĂ©rience, et d'ĂŞtre indulgent lors de la lecture de ce roman.

Pour ma part, dès les premières pages je suis rentrĂ©e complètement dans l'histoire, et mon intĂ©rĂŞt n'a cessĂ© de grandir au fil des pages. Le roman en comporte un peu plus de 500, mais l'intrigue est tellement rocambolesque, qu'on ne voit pas vraiment les pages dĂ©filer. Dans le premier chapitre on lit une lettre Ă©crite par une femme Rosanna Ă  un son fils Nico, dans laquelle elle lui explique qu'elle va lui raconter l'histoire de sa vie, et sa première rencontre avec son grand amour, un homme qui a bouleversĂ© toute sa vie. On va donc ĂŞtre plongĂ© des annĂ©es en arrière, et on va revivre avec elle son passĂ© et en mĂŞme temps suivre ses confidences dans sa lettre, dont des morceaux sont Ă©grainĂ©s tout au long du livre.

Ayant moi mĂŞme une famille italienne, je me suis beaucoup attachĂ©e aux membres de cette famille, dans laquelle j'ai Ă©videmment reconnu la mienne Ă  bien des aspects. On est tout de suite imprĂ©gnĂ© de l'ambiance de l'Italie avec la mama et les nombreux petits noms italiens que se donnent les personnages. Les Menici est une famille très soudĂ©e, très croyante, très attachĂ©e aux respects des traditions et des valeurs familiales.  On le voit très bien d'ailleurs dans la relation qu'ont Rosanna, son frère Lucas et sa sĹ“ur Carlotta avec leurs parents qui tiennent une petite pizzeria. Ils ne sont pas très riches, mais ils s'en sortent car les enfants aident beaucoup et malheureusement du coup mettent un peu leur propre vie entre parenthèses pour soutenir leur famille. Cependant Rosanna qui a une voix incroyable, rĂ©ussit grâce Ă  l'aide de son frère, Ă  quitter l'Italie pour se lancer dans une carrière de chanteuse d'opĂ©ra. 

J'ai Ă©normĂ©ment aimĂ© la plupart des personnages de ce roman. Rosanna est une jeune femme très attachante, pleine de rĂŞves et d'ambitions. Bien qu'elle adore son pays et sa famille, elle n'a pas envie de passer sa vie Ă  travailler avec ses parents et elle va tout faire pour y parvenir. J'ai tout autant aimĂ© Lucas, qui est le frère que l'on rĂŞve toute d'avoir,  Il est très proche de Rosanna et il fait tout pour la protĂ©ger et pour l'aider dans la voie qu'elle a choisit. Sa gentillesse envers les autres m'a beaucoup Ă©mu, car lui aussi a mis sa vie entre parenthèses pour aider les autres. Carlotta quant Ă  elle est la beautĂ© de la famille qui Ă©tait amenĂ©e Ă  ĂŞtre l'Ă©pouse de quelqu'un et mère de famille. Malheureusement le destin en a dĂ©cidĂ© autrement, et elle ne va pas vraiment vivre la vie qu'elle aurait aimĂ© avoir. J'ai eu Ă©normĂ©ment d'empathie pour elle Ă©galement, car c'est une des personnes qui a le plus souffert je pense dans toute cette histoire. 

Rosanna est alors propulsĂ©e dans le monde impitoyable de l'opĂ©ra, de la cĂ©lĂ©britĂ©,  des jalousies, des très nombreux dĂ©placements professionnels qui ne permettent Ă©videmment pas d'avoir une vie personnelle stable. J'avoue que les passages dans la première partie du roman sur l'Ă©volution de sa carrière et ses spectacles de chant m'ennuyaient un peu. Heureusement par la suite, elle rencontre le cĂ©lèbre tĂ©nor Roberto Rossini, ce qui va relancer l'intrigue. C'est en rĂ©alitĂ© un homme qu'elle connait bien, car il est le fils des amis de ses parents dont elle avait fait la connaissance des annĂ©es plus tĂ´t Ă©tant petite en Italie, et dont elle Ă©tait tombĂ©e secrètement
amoureuse. 

Commence alors entre eux une liaison qui va se transformer en vĂ©ritable passion destructrice. J'ai tout d'abord dĂ©testĂ© cet homme coureur de jupons, Ă©goĂŻste, qui ne fait que trahir et mentir aux femmes. Rosanna va beaucoup changer Ă  son contacte, ce qui m'a souvent Ă©nervĂ©. A cause de son influence, elle qui a toujours Ă©tĂ© intelligente et raisonnable, se laisse facilement berner. Elle devient naĂŻve, dĂ©pendante de lui. Pourtant dans la deuxième moitiĂ© du roman j'ai mieux compris Roberto et surtout l'amour qu'ils se portaient l'un Ă  l'autre. Un amour tellement fusionnel qui les dĂ©truisait plus qu'il ne les rendait heureux.

C'est un merveilleux roman sur les secrets de famille, sur les amours interdits. Une passion qui tourne parfois plus Ă  la tragĂ©die, avec des personnages forts, charismatiques et ambitieux, sous fond d'opĂ©ra italien. J'ai Ă©tĂ© conquise par Lucinda Riley, qui nous montre dans ce rĂ©cit que l'amour ne s'explique pas toujours, qu'il peut rendre aveugle, et qu'il nous pousse parfois Ă  prendre des dĂ©cisions irrationnelles sans que l'on puisse s'en rendre compte.

Pour conclure:
Un roman magnifique sur le destin tragique d'une petite italienne qui rĂŞvait de devenir chanteuse d'opĂ©ra. MĂŞme si certains passages dans la première moitiĂ© du roman m'ont semblĂ© ennuyeux, et que je n'ai pas toujours compris les choix de Rosanna, j'ai adorĂ© ce livre aux couleurs de l'Italie, qui renferme des secrets de famille, des drames, des amours interdits terriblement beaux mais parfois nĂ©fastes. 

Ma note: 18/20.

4 commentaires:

  1. Je ne savais pas si j'avais envie de le lire, j'ai vu des avis assez mitigé, mais ton avis m'a convaincu, j'espère pouvoir me le procurer bientôt.

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Coucou, moi j'ai beaucoup aimé ce roman, si tu aimes les secrets de famille, les drames, les histoires d'amour destructrices et que les personnages un peu sombres et égoïstes ne gênent pas ta lecture je te le conseille. J'espère qu'il te plaira tout autant. bisous

      Supprimer