dimanche 25 septembre 2016

Douce nuit.
Mary Higgins Clark.
Editions Le livre de Poche.
212 pages.

Résumé:

Brian, sept ans, n'a plus qu'une seule idée, qu'un seul espoir : la médaille de Saint-Christophe, donnée par sa grand-mère, pourrait sauver la vie à son papa, hospitalisé pour une grave maladie... C'est grand-mère qui l'affirme, elle ne peut pas se tromper. Aussi, lorsqu'une inconnue s'enfuit avec le portefeuille tombé du sac de sa mère, où se trouve la médaille, il n'hésite pas à se lancer à ses trousses, abandonnant la féerie du Rockefeller Center illuminé pour la nuit de Noël. Et le cauchemar commence, pour Brian et sa mère.

Mon avis:

Comme j'aime lire de temps en temps des romans policiers, je m'étais donc procurée une dizaine de livres de Mary Higgins Clark en brocante l'été dernier. C'est le genre de livres idéale entre deux lectures plus conséquentes . J'ai décidé de sortir celui-ci de ma pile à lire étant donné qu'il était très court, et qu'il se lirai donc très rapidement.

Effectivemment j'ai lu ce livre en une journĂ©e Ă  peine, car l'intrigue est relativement simple. Ici pas de meurtre dès le dĂ©part, mais un petit garçon de sept ans du nom de Brian, qui malgrĂ© lui va se retrouver sur la route d'un Ă©vadĂ© de prison très dangereux, Jimmy Siddons, qui cherche Ă  quitter le pays. Tout au long du roman on va donc suivre sa fuite en compagnie du jeune garçon qu'il dĂ©tient en otage pour tenir les policiers Ă  distance. On peut peut-ĂŞtre avoir l'impression que le rĂ©cit est monotone mais pas du tout. Jimmy Siddons est mauvais. Il n'a semble-t-il aucune once d'humanitĂ© mĂŞme envers sa sĹ“ur Cally, qu'il n'hĂ©site pas Ă  mĂŞler de force Ă  ses mauvais coups. Pendant toute sa cavalcade on a peur pour Brian, car plus le temps passe plus Jimmy a peur et perd son sang froid. On ne sait pas s'il va le tuer ou s'il va dĂ©cider de l'abandonner sur la route, dans le froid, au milieu de nulle part. J'ai trouvĂ© nĂ©anmoins que certains Ă©vĂ©nements arrivaient trop facilement, comme Ă  chaque fois dans les romans de l'auteure. Il y a des coĂŻncidences un peu trop faciles, qui nous font deviner assez vite malheureusement la suite des pĂ©ripĂ©ties. J'aurais aimĂ© avoir un peu plus de
rebondissements qui nous tiennent en haleine, que Jimmy ait plus de bâtons dans les roues, car notre intĂ©rĂŞt pour ce qu'il se passe est finalement uniquement due Ă  notre peur quant Ă  la possible perte de contrĂ´le de Jimmy face Ă  une telle situation.

J'ai beaucoup aimĂ© le personnage de Cally, la sĹ“ur de Jimmy, qui vit de façon très modeste avec sa petit fille Gigi depuis que son compagnon est mort subitement cinq ans plus tĂ´t, renversĂ© par une voiture. MalgrĂ© son manque d'argent Ă©vident, elle fait tout pour offrir une vie confortable Ă  Gigi, mais malheureusement pour elle son frère l'empĂŞche de vivre sereinement. Je me suis Ă©galement beaucoup attachĂ©e Ă  Brian. C'est un petit garçon très courageux qui n'a pas hĂ©sitĂ© Ă  s'Ă©lancer Ă  la poursuite d'un voleur, pour rĂ©cupĂ©rer la mĂ©daille d'un saint qui Ă©tait dans le portefeuille de sa mère, et qui avait selon sa grand-mère le pouvoir de guĂ©rir son papa. Sa naĂŻvetĂ© d'enfant est attendrissante, et l'intelligence et le grand sang froid dont il fait preuve pour son jeune âge, face Ă  ce ravisseur fou Ă  lier m'a vraiment Ă©tonnĂ©. Enfin, j'ai apprĂ©ciĂ© l'image que donne l'auteure des policiers. Bien qu'il y ait toujours le clichĂ© du flic peu comprĂ©hensif et peu chaleureux, l'un d'entre eux essaiera de voir plus loin que ce que tout le monde semble croire. Certains policiers
mĂŞme, joueront les bons samaritains Ă  la fin, ce qui est plutĂ´t touchant. 

L'ambiance de ce roman est assez glaciale, on ressent une grande tension pendant tout le livre. MalgrĂ© tout, on Ă©prouve Ă©galement une certaine foi, car l'action se dĂ©roule pendant la pĂ©riode des fĂŞtes, au son des chants de noĂ«l dans les rues de New-York, ou dans les cathĂ©drales. Ainsi on ne peut pas croire qu'un tel drame puisse arriver Ă  cette pĂ©riode de l'annĂ©e, et on ne peut qu’espĂ©rer que Brian soit sauvĂ© et qu'il retrouve sa famille Ă  temps pour ouvrir ses cadeaux au pied du sapin. 

Pour conclure:
Un roman qui se lit très vite sur un prisonnier en cavale et un jeune garçon pris en otage en pleine pĂ©riode de NoĂ«l. L'atmosphère glaçante et inquiĂ©tante est bien prĂ©sente, mĂŞme si certains Ă©vĂ©nements arrivent un peu trop facilement, et que la fin n'est pas une rĂ©elle surprise. 

Ma note: 13/20.

2 commentaires:

  1. J'aime bien les Mary Higgins Clark même s'ils ne sont pas tous de la même qualité :)

    RĂ©pondreSupprimer
  2. Oui tu as raison, moi aussi. Je lis cette auteure de temps en temps depuis que je suis au collège.

    RĂ©pondreSupprimer