jeudi 24 novembre 2016

Les larmes de Cassidy.
Amy Wane Loth.
Editions Charleston.
462 pages.

Résumé:

Paris, 1935. Matthew Alban-Wilson est un jeune et brillant docteur et exerce dans un hĂ´pital parisien. Il s'intĂ©resse tout particulièrement Ă  une patiente dans le coma, arrivĂ©e sept ans plus tĂ´t. Lorsque celle qu'il a prĂ©nommĂ©e Blanche se rĂ©veille miraculeusement, le docteur ne peut rĂ©frĂ©ner sa curiositĂ©. InspirĂ© par les travaux de sa mère, Ă©crivaine, et de sa grand-mère, psychiatre, Matthew demande Ă  Blanche de lui raconter son histoire. La jeune femme est en rĂ©alitĂ© Cassidy McMurray, une aristocrate irlandaise. De Clifden Ă  Paris en passant par l'Inde, les mots de Cassidy et la plume de Matthew retracent l'histoire d'une fille de l'Eire, l'histoire d'une femme du XXe siècle. Retrouvera-telle sa vie d'avant ?

Mon avis:

Amatrice de romans historiques, dramatiques, sous fond de secrets de famille, et encore plus quand l'histoire se déroule au début du XXème siècle, Les larmes de Cassidy avec sa sublime couverture, ne pouvait évidemment que m'attirer. Je remercie donc les Editions Charleston de me l'avoir envoyé.

C'est un roman qui nous captive dès les premières pages, car nous faisons la connaissance d'une jeune femme, Cassidy, qui se rĂ©veille subitement d'un coma long de six ans, après avoir Ă©tĂ© renversĂ©e par une voiture. Qui-est-t-elle? Que faisait-elle toute seule Ă  errer en pleine rue complètement dĂ©sorientĂ©e? C'est ce qu'elle va tenter de se rappeler au fil des jours avec l'aide du mĂ©decin Matthew Alban-Wilson qui n'a jamais cessĂ© de veiller sur elle pendant sa longue convalescence. Nous allons ainsi remonter le fil de sa vie depuis sa naissance, au fur et Ă  mesure que sa mĂ©moire lui revient. C'est un rĂ©cit de vie bouleversant, car on dĂ©couvre que Cassidy a connu de vĂ©ritables drames, cĂ´toyant tour Ă  tour, abandons, trahisons et la mort. 

Cependant, mon avis sur ce roman a Ă©tĂ© assez fluctuant. Certains passages m'ont plu, d'autres beaucoup moins pour diverses raisons. J'ai d'abord Ă©tĂ© parfois perdue au milieu des nombreux, trop nombreux personnages, et cela mĂŞme si l'auteure a eu la dĂ©licatesse de fournir un arbre gĂ©nĂ©alogique au dĂ©but du roman, car la famille de Cassidy est très grande, d'autant plus que nous ne suivons pas uniquement sa famille proche, mais Ă©galement par intermittence les familles de ses amis, de ses prĂ©tendants, des employĂ©s parfois aussi... en l’occurrence de tous ceux qu'elle rencontre tout au long du roman. 

De plus, certains passages m'ont semblĂ© très longs, et Ă  mon sens ils n'Ă©taient pas vraiment indispensables Ă  l'intrigue. Je repense notamment Ă  ceux en Inde qui pour ma part ne m'ont pas du tout intĂ©ressĂ©, car ce sont ceux sur la vie de Cassidy qui selon moi Ă©taient les plus importants et qui Ă©taient le centre mĂŞme du roman. Trop de longueurs, trop de dĂ©tails qui m'ont plus lassĂ© qu'intĂ©ressĂ©. Je pense qu'il aurait Ă©tĂ© bon de rĂ©sumer certains faits, d'aller directement Ă  l'essentiel afin de capter tout du long l’intĂ©rĂŞt du lecteur.

Pour autant, certains événements important de l'Histoire abordés dans le récit ont au contraire retenus mon attention à savoir la naissance du mouvement des suffragettes, le Klux klux klan, ou encore les deux guerres mondiales, mais malheureusement ils ont été trop survolés à mon goût, alors que Cassidy et les siens ont pourtant été touchés par ce qui se passe dans le monde durant toutes ces années. L'auteure se concentre plus sur les histoires d'amour de chacun, et j'ai trouvé cela un peu dommage.

MalgrĂ© tout, j'ai adorĂ© le personnage de Cassidy qui est une femme forte, courageuse, très novatrice, très progressiste pour son temps. Elle refuse de n'ĂŞtre qu'une femme au foyer, ne s'occupant que de son Ă©poux et de ses enfants. Elle est Ă©prise de libertĂ©, rĂŞve d’accomplir de grandes choses, de faire prospĂ©rer l'entreprise de son père, mĂŞme si Ă©videmment comme toute les jeunes femmes de son âge, elle rĂŞve aussi du grand amour. Et c'est justement dans sa vie amoureuse qu'elle va connaitre le plus de drames, car elle va rencontrer des hommes très charismatiques qui vont lui en faire voir de toutes les couleurs. Pour autant, elle n'a jamais baissĂ© les bras et a toujours su se relever, faisant d'elle une vraie hĂ©roĂŻne Ă  part entière.

Quoi qu'il en soit, Amy Wane Loth a une plume très travaillée, très soutenue parfois, on sent que chaque mot a été réfléchit, choisit avec soin, désireuse sans doute de respecter la façon de parler de l'époque. On sent que l'auteure maîtrise bien son sujet, dans les descriptions qu'elle fait que se soit au niveau des vêtements, des lieux... le lecteur a véritablement l'impression d'être plongé au cœur du début du XX ème siècle.

Pour conclure:
Un roman qui charmera surement les amateurs de drames familiaux et d'histoires d'amour impossibles. Des personnages forts et marquants à l'image de la douce Cassidy, une plume magnifique, même si je déplore le manque de développement de certains faits historiques, et trop de longueurs, qui m'ont fait par moment perdre le fil du récit et l'envie de continuer ce livre.

Ma note: 14/20.

1 commentaire:

  1. Je passe mon tour pour celui-ci ... Mais la couverture est magnifique comme toujours. Bonne lecture :)

    RĂ©pondreSupprimer