samedi 12 novembre 2016

Vengeance haute couture.
Rosalie Ham. 
Editions MosaĂŻc.
313 Pages.

Résumé:

Après vingt ans d'absence, la ravissante Tilly rentre dans sa ville natale de Dungatar pour s'occuper de sa vieille mère malade. Mais sa réapparition provoque un malaise chez tous les habitants allant de la suspicion à la cruauté. Progressivement, c'est par ses talents de couturière qu'elle se fera accepter.

Mon avis:

J'achète très peu de livres grand format neufs en raison de leur prix Ă©levĂ©, mais Vengeance Haute Couture a rejoint ma bibliothèque pratiquement dès sa sortie, car tout m'attirait dans ce roman, de sa couverture magnifique Ă  l’effigie du film avec Kate Winslet, en passant par son titre et son rĂ©sumĂ© accrocheurs, qui laissaient prĂ©sager la vengeance terrible d'une jeune femme de retour au pays.

Pourtant, je dois dire que j'ai Ă©tĂ© assez déçue de cette lecture, car la vengeance que l'on attend tous tombe dans les toutes dernières pages du rĂ©cit. Tout au long du livre on se demande oĂą l'auteure veut en venir, et on a l'impression qu'elle s'Ă©loigne de plus en plus du sujet qui nous intĂ©resse rĂ©ellement, Ă  savoir la raison pour laquelle Tilly est revenue dans sa petite ville natale, et surtout pourquoi est-elle habitĂ©e d'une telle colère Ă  l'encontre de tous les habitants?  

Si je suis rentrĂ©e tout de suite dans l'histoire, je me suis par contre ennuyĂ©e assez souvent pendant ma lecture. Une grande partie du roman est consacrĂ©e Ă  nous prĂ©senter les habitants de Dungatar, et Ă  nous parler de leur vie. Je me suis parfois perdue parmi tous ces diffĂ©rents personnages au caractère bien affirmĂ©, assez loufoques et plein de stĂ©rĂ©otypes. On a la mère folle Ă  lier, le policier effĂ©minĂ©, la vieille fille mĂ©gère et commère, le mari volage, la postière sans scrupules qui lit le courrier... Rumeurs et jalousies sont le lot quotidien de cette petite bourgade. J'ai souvent pouffĂ© de rire pendant ma lecture, mais cela n'a pas suffit Ă  captiver mon intĂ©rĂŞt tout au long du livre. 

En effet, le temps semble long car on a pas vraiment l'impression que Tilly veuille vraiment se venger en fin de compte. On a plutĂ´t l’impression qu'elle a quelque chose Ă  se faire pardonner, et qu'elle cherche Ă  s'attirer la sympathie des gens du quartier. Certains passages m'ont parus longs et peu utiles, comme les descriptions de toutes les tenues que confectionne Tilly, ou encore la mise en scène de la pièce de théâtre Macbeth par les habitants du village. 

Au final Tilly est peu prĂ©sente dans le roman. Elle semble très distante, très froide et on a du mal a vĂ©ritablement la comprendre, car on ne sait pratiquement rien de sa vie pendant une bonne partie du rĂ©cit. Sous ses airs de calme apparent et d'âme charitable elle semble cependant très mystĂ©rieuse. On comprend Ă  la fin ce qui s'est rĂ©ellement passĂ©, mais encore une fois ces rĂ©vĂ©lations arrivent trop tard Ă  mon sens. J'aurais aimĂ© que l'auteure s'attarde d'avantage sur son histoire, sur sa personnalitĂ© et sur ses intentions. Je m'attendais vraiment Ă  voir plus de colère, de plans machiavĂ©liques, plus d’actions vengeresses de la part de Tilly, et sur ce point j'ai Ă©tĂ© déçue.

Heureusement la fin a selon moi relevĂ© le niveau gĂ©nĂ©ral du livre. Elle m'a Ă©tonnĂ© car je n'avais pas envisagĂ© cette possibilitĂ©. Je dois avouer que j'ai ressenti une certaine satisfaction pour la jeune femme, qui finalement on le comprend enfin, avait cette rancĹ“ur et cette volontĂ© de vengeance depuis le dĂ©but. 

Pour conclure:
Une lecture en demi-teinte pour un roman dans lequel j'avais fondé beaucoup d'espoirs. Le personnage principal est peu présent au profit des habitants de ce petit village tous aussi loufoques les uns que les autres, et la vengeance attendue peine à arriver, si bien que mon intérêt s'est parfois étiolé. Cependant la fin tient toutes ses promesses et nous donne entière satisfaction.

Ma note: 14/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire