samedi 25 mars 2017

Quand on s'y attend le moins.
Chiara Moscardelli.
Editions Belfond.
313 pages.
En librairie depuis le 16 février 2017.

Résumé:

Penelope a trente-six ans, quelques kilos en trop, une vie amoureuse dĂ©sespĂ©rĂ©ment inexistante, un job pas très Ă©panouissant d'attachĂ©e de presse pour Pimpax – LA multinationale de la serviette hygiĂ©nique –, et elle est de surcroĂ®t affligĂ©e d'une maladresse quasi lĂ©gendaire. Comment se sortir de l'impasse ? En s'en remettant au dicton de sa grand-mère : « C'est quand on s'y attend le moins que l'amour vous tombe dessus. » Ou, en l'occurrence, qu'on le percute Ă  vĂ©lo. Car le jour oĂą elle renverse le tĂ©nĂ©breux Alberto, lui brisant la jambe au passage, Penelope en est certaine : ils sont faits l'un pour l'autre. Et lorsqu'elle le recroise dans les locaux de Pimpax, le doute n'est plus permis. Mais quelque chose cloche : le bellâtre se fait appeler Riccardo et semble avoir tout oubliĂ© de sa tendre assaillante. Pourquoi tant de mystères ?N'Ă©coutant que son courage, notre Penelope se lance dans une folle enquĂŞte Ă  la poursuite du prince charmant fuyant et, pourquoi pas, du grand amour...

Mon avis:

Je n'avais encore jamais lu de littĂ©rature italienne, jusqu'Ă  cette parution qui m'a tout de suite attirĂ© par sa couverture très girly et par son rĂ©sumĂ© assez drĂ´le. Je remercie donc beaucoup les Editions Belfond pour l'envoi de ce titre.

Ce roman digne du Journal de Bridget Jones, dont l'hĂ©roĂŻne un peu loufoque et maladroite, Ă  l'humour un peu potache, Ă  la vie amoureuse complètement dĂ©serte, et Ă  la carrière professionnelle pas franchement folichonne, avait vraiment tout pour me plaire. Pourtant, si le dĂ©but semblait prometteur je l'ai trouvĂ© moins drĂ´le que ce Ă  quoi je m'attendais. Si effectivement PĂ©nĂ©lope enchaĂ®ne bourdes sur bourdes, et se retrouve assez frĂ©quemment dans des situations embarrassantes et improbables qui m'ont effectivement souvent fait rire, j'ai dĂ©plorĂ© certains clichĂ©s comme le meilleur ami gay, et quelques points m'ont un peu ennuyĂ©. 

J'ai ainsi trouvĂ© très peu crĂ©dible le fait qu'elle rencontre du jour au lendemain, un homme dont elle tombe Ă©perdument amoureuse dès le premier regard, et qui comme par un curieux hasard possède le mĂŞme nom que son idĂ©al masculin. De plus, je n'ai pas trouvĂ© la lecture très fluide car PĂ©nĂ©lope partait souvent je trouve dans tous les sens, dans des dĂ©lires assez bizarres, et j'Ă©tais souvent perdu dans les dialogues entre la jeune femme et ses amis ou ses collègues de travail. Je relisais deux fois certaines phrases pour ĂŞtre sĂ»re de savoir qui parlait. Je ne sais pas si c'Ă©tait moi qui dĂ©crochais peu Ă  peu de ma lecture et qui manquais du coup de concentration, ou si cela venait d'un manque de clartĂ© dans l'Ă©criture, mais ce n'Ă©tais pas en tout cas très agrĂ©able. 

"Je rĂŞvais de l'amour, celui avec un A majuscule, mais je n'avais rencontrĂ© que des hommes Ă  la recherche de sexe, avec un s minuscule."

En ce qui concerne notre personnage principale, je l'ai aimĂ© autant qu'elle m'a Ă©nervĂ©. Si je trouvais son manque de confiance, ses gaffes et ses maladresses souvent drĂ´les et attendrissantes, au contraire ses mauvaises habitudes, comme sa fâcheuse tendance Ă  penser Ă  haute voix, ou Ă  dire oui Ă  toutes les exigences de Riccardo m'ont par contre vite agacĂ©. Ses rĂ©actions, ses dĂ©cisions irrĂ©flĂ©chies, prises sur un coup de tĂŞte, sa naĂŻvetĂ©, ou encore ses rĂŞves de midinette n'Ă©taient je trouve parfois pas franchement en accord avec son âge, et la faisaient le plus souvent passer pour une femme prĂ©visible, peu sĂ»re d'elle et facilement influençable et manipulable.

" Un jour, quelqu'un m'avait dit que l'itinĂ©raire de la vie Ă©quivaut Ă  l'escalade d'une montagne. On passe l'essentiel de son temps Ă  mettre un pied devant l'autre, on tombe parfois, on se perd, on risque souvent de revenir en arrière. Puis, soudain, on rĂ©ussit Ă  trouver la bonne route et arrivĂ© lĂ , on respire profondĂ©ment on lève les yeux et on se rend compte de tout le chemin parcouru."

Cependant, le roman prend assez vite une tournure moins lĂ©gère, plus mystĂ©rieuse et ce pour mon plus grand plaisir, car je ne m'attendais pas du tout Ă  cela. J'ai Ă©tĂ© assez surprise de la rĂ©vĂ©lation finale qui finalement nous rend le personnage masculin sympathique, alors que pendant tout le roman je ne l'avais pas en très haute estime. Il nous fait prendre conscience Ă©galement que PĂ©nĂ©lope malgrĂ© les apparences est moins bĂŞte et parano que ce qu'elle semblait ĂŞtre. Quoi qu'il en soit c'est un roman assez cocasse, idĂ©al pour les filles en mal d'amour qui ont le sens de l'humour. Chaque lectrice peut se reconnaĂ®tre en PĂ©nĂ©lope, qui bien que parfois Ă©nervante est nĂ©anmoins très attachante. 

Pour conclure:
Chiara Moscardelli avec sa plume simple et moderne, nous offre un roman drĂ´le et pĂ©tillant sur les tribulations d'une trentenaire en mal d'amour. Si certains points m'ont ennuyĂ© ou m'ont semblĂ© clichĂ©, les gaffes de PĂ©nĂ©lope m'ont souvent fait rire, et j'ai Ă©tĂ© surprise de la tournure que prend l'intrigue. Un roman feel-good divertissant, qui malgrĂ© quelques petits dĂ©fauts m'a fait passer un bon moment. 

Ma note: 14/20. 

4 commentaires:

  1. Je pense avoir un peu trop lu de livre de ce genre pour l'apprécié à sa juste valeur. Le dernier que j'ai lu et que j'ai beaucoup aimé : Younger de Pamela Redmond.

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Je l'ai lu il y environ deux ans et j'avais bien aimé aussi, mais je n'ai pas vu la série par contre.

      Supprimer
  2. J'aime bien les feel-good alors pourquoi pas.

    RĂ©pondreSupprimer
  3. C'est un roman que je me suis achetée récemment et il me faisait très envie pour le printemps ! :)

    RĂ©pondreSupprimer