dimanche 30 avril 2017

Petites surprises sur le chemin du bonheur.
Monica Wood.
Editions Kero.
395 pages.
En librairie depuis le 12 avril 2017.

Résumé:

Réticente au départ, Ona Vitkus, 104 ans, a fini par apprécier les visites à son domicile d'un jeune scout serviable. Lorsque ce dernier disparaît, son père Quinn lui succède. L'homme, meurtri par sa défaillance parentale, embarque la vieille femme dans un périple aux conséquences surprenantes pour l'un comme pour l'autre.

Mon avis:

Lorsque les Editions Kero m'ont proposé de recevoir ce roman j'ai tout de suite accepté charmée par sa couverture toute douce qui laissait présager un roman feel-good comme je les aime. Je les remercie donc beaucoup pour l'envoi de ce titre.

Il s'agit d'un roman qui retrace la vie d'Ona Vitkus, une très vieille dame de 104 ans, qui peut paraĂ®tre assez dĂ©stabilisant dans la manière dont il est construit. En effet Monica Wood va alterner tout du long les moments prĂ©sents entre Ona et Quinn le père du jeune scoot disparu qui effectuait de petits travaux bĂ©nĂ©volement chez elle, les moments passĂ©s entre le petit garçon et elle pendant lesquels il l'interviewait sur sa longue vie pour un devoir d'Ă©cole et oĂą il lui lisait des passages du livre Guinness World Records. Ce sont ces passages qui m'ont le plus dĂ©boussolĂ© car il s’agit d'une interview Ă  une voix, oĂą nous n'avons Ă  aucuns moments les questions du garçon mais uniquement les rĂ©ponses d'Ona. Ce qui m'a Ă©galement frappĂ© dans le rĂ©cit c'est que l'on a l'impression que cet enfant n'existe pas vraiment, il n'est jamais nommĂ© autrement que "le garçon" comme un souvenir lointain, ce qui ne m'a pas permis de m'attacher vraiment Ă  ce personnage. MĂŞme si on se rend compte que son enthousiasme enfantin rĂ©chauffe le cĹ“ur de cette vielle dame un peu aigrie, je n'ai pas ressenti les Ă©motions vis Ă  vis de leur relation et de la complicitĂ© qu'ils entretiennent auxquelles je m'attendais, et en ce sens j'ai Ă©tĂ© un peu déçue. 

Finalement ce sont les moments entre son père et Ona qui m'ont le plus touchĂ©. A notre grande surprise ils vont entretenir une très forte amitiĂ©, alors mĂŞme que c'est un homme qui n'est pas très douĂ© avec les autres, notamment envers sa famille et surtout son fils qu'il n'a jamais vraiment compris et avec lequel il n'a jamais su comment s'y prendre. Musicien dans l'âme, très souvent absent, il a passĂ© sa courte vie de père Ă  essayer de lui faire aimer sa passion mais sans succès, son fils prĂ©fĂ©rant les oiseaux. J'ai beaucoup aimĂ© l'image mĂŞme du père qui en faisant son deuil, essaie Ă©galement de se racheter, d'honorer la mĂ©moire de son fils  en continuant ce que ce dernier avait commencĂ© de son vivant. MĂŞme si son fils n'est plus lĂ  il continue Ă  vivre Ă  travers son père, qui petit Ă  petit change au contact de cette vielle dame qu'il apprend vite Ă  aimer. Ce sont finalement la solitude et les regrets qui vont vĂ©ritablement les rapprocher, car malgrĂ© leurs diffĂ©rences d'âge ce sont deux personnages qui se ressemblent plus qu'il n'y paraĂ®t. 

Malheureusement malgrĂ© cette belle leçon de vie, les jolis messages d'espoir et d'entre-aide suggĂ©rĂ©s, il y a Ă©normĂ©ment de passages qui m'ont paru longs, rĂ©pĂ©titifs, brouillon ou encore mal expliquĂ©s. Si j'ai aimĂ© les extraits du Guiness World Records qui m'ont appris pas mal de choses et la volontĂ© d'Ona de marquer son passage sur Terre, j'ai en revanche dĂ©testĂ© les passages concernant la vie de Quinn et le milieu dans lequel il Ă©volue. Je ne les ai pas trouvĂ© intĂ©ressants et utiles pour l'histoire. Au contraire certains Ă©vĂ©nements de la vie d'Ona Ă  mon sens Ă©taient intĂ©ressants mais pas suffisamment aboutis. Sa rencontre avec Laurentas son fils qu'elle n' a pas revu depuis de nombreuses annĂ©es m'a laissait un peu sur ma fin car finalement elle n'aboutit Ă  rien. En rĂ©alitĂ© c'est un roman qui avait beaucoup de potentiel, qui avait matière Ă  rĂ©flexion notamment sur le temps qui passe, sur la nĂ©cessitĂ© de rĂ©parer nos erreurs et notre dĂ©sir de laisser une trace avant de mourir, sur les petits moments de bonheur qui arrivent sans que l'on s'y attende, sur la complicitĂ© et l'amour qui peut naĂ®tre entre des ĂŞtres très diffĂ©rents, mais qui Ă  mon sens est mal construit et qui m'a malheureusement du coup parfois ennuyĂ©. 

Pour conclure: 
Un roman construit de manière originale mais un peu trop dĂ©sordonnĂ© pour me faire totalement apprĂ©cier les jolies messages d'amour, d'amitiĂ©, d'espoir et de pardon que Monica Wood voulait nous faire passer. Dommage.

Ma note: 12/20.

2 commentaires:

  1. Oh dommage.. Je l'ai reçu via NetGalley et je compte le lire prochainement, ça me faisait bien envie mais j'ai un peu peur du coup :/

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Oui malheureusement je m'attendais à mieux, l'autrice m'a un peu perdu dans sa façon de raconter son histoire. Malgré tout il y a de jolis messages... J'espère qu'il te plaira plus qu'à moi. Bisous

      Supprimer