mercredi 4 octobre 2017

Jimfish.
Christopher Hope.
Editions Piranha.
208 pages.

Résumé:

Lorsque Jimfish fait son apparition dans un petit port d’Afrique du Sud, les autoritĂ©s ont bien du mal Ă  lui assigner une place dans la sociĂ©tĂ© en fonction de sa couleur, comme c’est encore la règle en 1984. Pour les uns, il est aussi blanc qu’une toile vierge, pour les autres, sa peau est rose clair ou couleur miel, voire bleue. Ce qui est sĂ»r c’est qu’il n’est pas du « bon » blanc aux yeux du chef de la police qui en profite pour le traiter comme son esclave. Contraint Ă  l’exil après avoir fautĂ© avec la fille de ce dernier, Jimfish est entraĂ®nĂ© dans un très long voyage Ă  travers le monde.

Mon avis:

J'avais repéré cette parution chez les éditions Piranha dès sa sortie en mars du fait de sa très jolie couverture mais aussi de son résumé sur le thème de l'esclavage et du racisme, un thème que j'affectionne particulièrement. Je me le suis donc procurée dès que j'en ai eu l'occasion.

Ce roman m'a finalement beaucoup déçu car son contenu ne correspond pas du tout Ă  ce que je pensais trouver Ă  l'intĂ©rieur. Il est très court mais il ne se lit pas si rapidement que cela Ă  cause notamment de la complexitĂ© des sujets traitĂ©s. Deux cent pages reprĂ©sentent en rĂ©alitĂ© une dizaine d'annĂ©es dans le roman allant de 1984 Ă  1994 pendant lesquelles Jimfish traverse de nombreux pays qui connaissent pour la plupart des Ă©vĂ©nements tragiques. Cependant le rĂ©cit est trop concis pour que les transitions entre ces diffĂ©rentes Ă©tapes soient vraiment claires et j'ai eu souvent l'impression que l'auteur passait d'un pays Ă  l'autre, d'un Ă©vĂ©nement Ă  un autre sans liens avec le prĂ©cĂ©dent. Le rĂ©cit m'a paru au final très dĂ©cousu mais surtout très difficile Ă  suivre, j'ai relu deux fois deux nombreux passages pour bien comprendre oĂą l'auteur voulait nous emmener exactement, d'autant plus que le contenu est très politique et très cĂ©rĂ©bral. Je me suis donc assez vite ennuyĂ©e non pas parce que l'histoire  n'Ă©tait pas passionnante mais parce qu'elle demandait un rĂ©el effort de concentration qui allait ainsi au dĂ©triment du plaisir de lire.

Le personnage principal ne m'a pas permis d'apprĂ©cier d'avantage ce roman car il est clairement dĂ©crit comme très naĂŻf et ignorant. Jimfish est un esclave d'Afrique du Sud donc Ă©videmment on peut comprendre qu'il n'a pas reçu d'Ă©ducation et qu'il ne peut donc pas savoir ce qu'il se passe dans le monde, notamment en ce qui concerne le sort rĂ©servĂ© aux opprimĂ©s, les gens comme lui finalement, diffĂ©rents et victimes du racisme, mais j'ai trouvĂ© que l'auteur avait peut-ĂŞtre un peu trop forcĂ© le trait sur certains points. En rĂ©alitĂ© j'ai eu l'impression de lire un texte qui "condamne le racisme et l'apartheid" mais qui au final ne donne pas une belle image des gens qui l'ont vĂ©cu. MalgrĂ© tout j'ai trouvĂ© que ce jeune homme est touchant Ă  sa manière et j'ai beaucoup aimĂ© la mĂ©taphore utilisĂ©e par Christopher Hope dans laquelle Jimfish se compare Ă  un poisson très rare et diffĂ©rent qui essaie de survivre et de trouver sa place, comme lui-mĂŞme finalement.

C'est un livre que j'ai eu des difficultés à apprécier mais qui est malgré tout très riche en enseignements. On se rend compte que l'auteur a dû réaliser un travail de recherches assez conséquent pour pouvoir nous reporter ici les grands événements majeurs de l'Histoire des années 80-90 comme la fin de l'Union Soviétique, la catastrophe de Tchernobyl, la chute du mur de Berlin, la libération de Mandela... J'ai appris énormément de choses grâce à ce roman et surtout je me suis rendue compte de certains faits assez aberrants notamment l'embrigadement des enfants ou encore le sort réservé aux hommes considérés comme différents qui servaient de main d'oeuvre pour des travaux dangereux ou qui servaient tout simplement de monnaie d'échange. C'est un récit assez satirique mais pour autant l'auteur ne nous donne à aucun moment son point de vue sur la question, il nous laisse le soin de nous faire notre propre opinion et en cela j'ai trouvé ce roman très intéressant.

Pour conclure:
Un roman qui nous apprend Ă©normĂ©ment sur les Ă©vĂ©nements des annĂ©es 80-90 qui ont marquĂ© l'Histoire, mais qui est loin d'ĂŞtre Ă©vidant Ă  lire malgrĂ© qu'il soit très court. Si j'ai Ă©tĂ© déçue du caractère trop politique et très complexe du rĂ©cit qui m'a en plus paru très dĂ©cousu, j'ai Ă©tĂ© touchĂ©e par le personnage de Jimfish qui recherche le bon cĂ´tĂ© d'un monde atroce. 

Ma note: 10/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire