lundi 13 novembre 2017

Les coeurs brisés ont la main verte.
Abbi Waxman.
Editions Belfond.
360 pages.
En librairie depuis le 5 octobre 2017.

Résumé:

Californienne de trente-quatre ans, mère de deux adorables chipies et illustratrice pour une super maison d'édition, Lili semble mener une vie rayonnante. Pourtant, derrière son sourire et son grand sens de l'autodérision, la jeune femme peine à se remettre du décès accidentel de son mari, trois ans plus tôt. Depuis, et au grand dam de Rachel, sa sœur cadette qui s'évertue à placer de sémillants célibataires sur son chemin, le cœur de Lili est en stand by. Mais un vent nouveau s'apprête à souffler. Chargée d'illustrer une encyclopédie de botanique, la jeune femme se voit imposer des cours de jardinage, le samedi matin, au beau milieu d'un parc de L.-A. L'heure est venue pour la jeune femme de troquer pyjama et télé contre une paire de bottes et du compost ! Mais comment tisser des liens avec des inconnus ? Lili est-elle vraiment prête à quitter sa zone de confort ? Amour, amitié et rempotage ! En compagnie de ses deux filles, de Rachel et d'autres âmes esseulées, Lili va vite découvrir les vertus du jardinage pour délier les langues et réparer les cœurs...

Mon avis:

En ce moment les romans légers me font le plus grand bien alors dès que j'ai l'occasion d'en lire un je suis ravie. J'avais hâte de voir la date du book club des Editions Belfond approcher pour pouvoir me plonger dans celui-ci qui a reçu de très bons éloges de leur part. Je les remercie donc encore une fois pour l'envoi de ce titre.

Les cĹ“urs brisĂ©s ont la main verte est le premier roman de Abbi Waxman et c'est une vraie lecture doudou qui m'a fait passer un bon moment. J'ai lu un livre un peu similaire il n'y a pas si longtemps oĂą comme Lili l'hĂ©roĂŻne se retrouve seule avec son enfant après le dĂ©part de son mari. Les auteurs se dirigent souvent je trouve vers "le clichĂ©" des livres vĂ©ritables remèdes contre les coups de blues et les moments difficiles, ce que j'aime car c'est vrai la plupart du temps, mais lĂ  j'ai trouvĂ© originale le principe de mettre le jardinage au cĹ“ur de l'histoire. Moi qui ne suis pas une très grande cultivatrice, je me suis surprise Ă  m'y intĂ©resser, j'ai notamment appris des choses grâce aux cours dispensĂ©s par le sĂ©duisant Edward et grâce aux conseils malins donnĂ©s avec beaucoup d'humour tout au long du livre entre les chapitres pour faire pousser certains lĂ©gumes ou fruits, qui on le suppose sont des bribes de l'encyclopĂ©die illustrĂ©e par Lili. 

J'avoue avoir eu au dĂ©but des doutes sur le dynamisme de l'ensemble, j'avais un peu peur que le rĂ©cit soit plat et lent mais Ă  ma grande surprise je n'ai pas vu les pages dĂ©filer, ce qui est du en grande partie au fait qu'il y a beaucoup de dialogue parce qu'on rencontre beaucoup de personnages. Il y a tout d'abord Lili et sa famille que l'on apprend Ă  aimer au fur et Ă  mesure que l'on avance dans le rĂ©cit. J'ai adorĂ© le personnage de Lili qui m'a Ă©normĂ©ment Ă©mu notamment lorsque'elle parle de l'accident de son mari qui lui a coĂ»tĂ© la vie, puis les jours et les mois de calvaire qui ont suivi pour tenter de s'en remettre. On apprend effectivement qu'elle a complètement perdu l'esprit, elle a fait une dĂ©pression et n'a pas pu s'occuper de ses enfants pendant longtemps, et j'ai trouvĂ© son histoire très forte, très touchante, parce qu’Ă©videmment on ne peut qu'imaginer ĂŞtre Ă  sa place et se demander comment nous nous aurions rĂ©agi dans une telle situation. Au moment prĂ©sent de l'histoire nous sommes donc quatre ans après l'accident elle a repris un peu goĂ»t Ă  la vie, mais pour autant elle a quand mĂŞme du mal Ă  aller de l'avant dans ses relations amoureuses parce qu'elle n'a pas encore vraiment tournĂ© la page de son mariage.

A cotĂ© de cela c'est une femme qui m'a fait beaucoup rire, il y a Ă©normĂ©ment d'humour dans ce livre, j'ai beaucoup rit parce qu'elle est un peu gaffeuse, un peu maladroite aussi parfois, elle m'a d'ailleurs beaucoup fait penser aux hĂ©roĂŻnes de Sophie Kinsella. Ce sont des femmes simples, drĂ´les, ce ne sont pas des mères parfaites  loin de lĂ  mais finalement ce n'est pas grave elles font du mieux qu'elles peuvent, et finalement c'est leur façon d'ĂŞtre qui les rend si attachante. J'ai aussi beaucoup aimĂ© sa sĹ“ur Rachel, qui est l'opposĂ© de Lili, elle est plus libĂ©rĂ©e, elle n'a pas d'attaches, elle enchaĂ®ne les conquĂŞtes masculines, on a l'impression que c'est un peu une grande adolescente, mais pas du tout parce qu'on apprend que c'est elle qui s'est occupĂ©e de ses nièces pendant la pĂ©riode difficile que sa soeur a traversĂ©. C'est une jeune femme franche, sĂ»re d'elle, qui n'a pas sa langue dans sa poche et je l'ai surtout apprĂ©ciĂ© du fait qu'elle l'a pousse toujours Ă  aller de l'avant mais en ne la brusquant pas pour autant, elle sait ĂŞtre Ă  l'Ă©coute et je trouve que c'est une de ses grandes qualitĂ©s en tout cas.

Et puis il y a la mère qui est au centre qui est un personnage qui reste en arrière plan dans le roman, et qui moi m'a posĂ© problème parce que je n'ai pas vraiment rĂ©ussi Ă  cerner le personnage. C'est une femme que l'on devinait très belle Ă©tant jeune puisqu'elle Ă©tait mannequin, que j’imaginais sĂ»re d'elle Ă©galement, peut-ĂŞtre un peu fière et pas très stable du fait de son mĂ©tier aussi. On comprend sans peine que l'enfance de Lili et Rachel n'a pas Ă©tĂ© très facile puisqu'elles ont du vivre avec une mère dont l'apparence comptait plus que tout et qui a dĂ» passer toute sa vie Ă  entretenir son physique Ă  coups de privations. Je pense que c'est quelqu’un qui a tentĂ© d'inculquer des valeurs Ă  ses filles mais dans l’excès. On sent qu'elles ont finalement beaucoup de choses Ă  reprocher Ă  leur mère aujourd'hui. Elle est assez spĂ©ciale, elle ne dit pas toujours des choses agrĂ©ables qui sont bonnes Ă  entendre et je n'ai pas vraiment pu m’attacher Ă  elle. Elle est très maladroite dans ses propos et j'ai eu l’impression finalement qu'elle enfonçait plus ses filles qu'elle les aidait finalement.

Et enfin il y a tous les personnages des cours de jardinage dont Lili, sa sĹ“ur et ses filles vont faire la connaissance qui gravitent tout autour. Ils ont tous un trait particulier, une histoire personnelle Ă  raconter, on sent qu'eux aussi ils ont besoin d’Ă©vacuer certaines choses, de se libĂ©rer l'esprit pour oublier leurs soucis. C'est une sorte de deuxième famille qu'elles ont trouvĂ© au fil de ces cours, j'ai adorĂ© voir leur complicitĂ©, je me suis intĂ©ressĂ©e Ă  eux, il n'y a pas un personnage que je n'ai pas aimĂ©. C'est un roman dans lequel on est bien, qui nous remet du baume au cĹ“ur, qui nous fait apprĂ©cier les petites choses toutes simples de la vie, qui nous aide Ă  relativiser aussi. Pourtant Abbi Waxman y aborde des thèmes difficiles comme la mort,  la dĂ©pression, le deuil, la culpabilitĂ© de refaire sa vie en ayant l'impression de trahir l'autre, comment faire face aussi Ă  la vieillesse, le temps qui passe et qui nous marque physiquement, donc rĂ©apprendre quelque part Ă  s'accepter, elle va aborder Ă©galement les notions de prĂ©jugĂ©s, d’adultère, la peur de s'engager dans une relation, l'homosexualitĂ©... tout un tas de choses qui font de ces personnages des ĂŞtres Ă  part entière, avec chacun leurs particularitĂ©s.

Pour conclure:
Si je devais rĂ©sumer en quelques mots ce livre, je dirais qu'il est Ă©mouvant, sincère, drĂ´le et chaleureux. Une lecture que je vous conseille si comme moi vous traversez une pĂ©riode un peu difficile et que vous avez besoin tout simplement de vous Ă©vader l'esprit.

Ma note: 16/20.

1 commentaire: