lundi 27 novembre 2017

The elements, tome 4: The gravity of us.
Brittainy C Cherry.
Editions Hugo Roman.
375 pages.
En librairie depuis le 2 novembre 2017.


Résumé:

C’est une histoire de deuil et d’amour. Ce sentiment qui embrase les ĂŞtres humains et rĂ©duit leur coeur en cendres. L’alpha et l’omĂ©ga de chaque voyage. Lucy perd sa mère Ă  18 ans, la laissant elle et ses deux soeurs aĂ®nĂ©es orphelines. Lorsqu’elle emmĂ©nage, quelques annĂ©es plus tard, avec la cadette Mary et son Ă©poux, Ă  Wauwatosa dans le Wisconsin, elle rencontre, Graham, mi-Ă©crivain mi- artiste, qui vient lui, de perdre son père. Ils n’Ă©taient pas faits l’un pour l’autre. Moi je rĂŞvais. Pour lui la vie n’Ă©tait qu’une succession de cauchemars. Il nous arrivait de partager de brefs instants au cours desquels nous Ă©tions sur un petit nuage, quand la rĂ©alitĂ© nous heurtait de plein fouet, et nous forçait Ă  redescendre sur terre. Cependant, si l’occasion m’Ă©tait accordĂ©e de tomber, une fois encore, je tomberais avec lui pour toujours. MĂŞme si nous devions, inĂ©luctablement, nous Ă©craser au sol.

Mon avis:

Je suis la sĂ©rie de Brittainy C Cherry depuis le dĂ©but. J'avais beaucoup apprĂ©ciĂ© les trois premiers tomes, avec une lĂ©gère prĂ©fĂ©rence pour le troisième, je suis donc ravie de pouvoir avoir la chance de lire le dernier The gravity of us. Merci donc Ă  Hugo Roman pour l'envoi de ce titre.

J'ai lu ce dernier opus aussi vite que les précédents pourtant j'ai constaté en le refermant qu'il m'a un peu moins séduite, car je n'ai pas réussi à être aussi emballée et émue par l'histoire d'amour entre Graham et Lucy du fait des relations qu'a entretenu Graham avec un proche de la jeune femme. Je ne vous en dévoilerai pas plus car je pense qu'il est plus intéressant de le découvrir par vous-même, mais en ce qui me concerne j'ai eu des difficultés à envisager une relation stable entre eux du fait de cette barrière qui faisait que leur amour était à mes yeux impossible. J'ai été finalement plus touchée ici par les liens familiaux entre les personnages. J'ai trouvé que la relation fraternelle qu'entretient Lucy avec ses deux sœurs, de même que la relation qu'entretient Graham avec son défunt père étaient très intéressantes. Les personnages en sont donc d'autant plus forts et plus touchants parce qu'ils ont tous un passé douloureux, des rancœurs qu'ils gardent en eux et qui se répercutent malheureusement indubitablement sur la vie qu'ils mènent aujourd'hui et sur leurs relations avec les autres.

Le personnage de Jane la femme de Graham est un de ceux que j'ai évidemment le plus détesté, si l'on met de côté l'ignoble père de ce dernier, mais c'est celui aussi qui est le plus fascinant. Derrière son côté froid, calculatrice et irresponsable on entraperçoit un mal-être profond qui bien-sûr ne justifie pas certaines de ses décisions irréfléchies et égoïstes, mais qui moi m'a quelque part touché. On comprend d'autant plus les relations très distantes qu'elle entretient avec sa famille lorsque l'on sait ce qu'elle garde en elle. Elle n'est pas si différente de Graham dans le sens où tous les deux ont eu un manque dans leur enfance, et qu'aujourd'hui ils se noient dans le travail et ne s'autorisent pas à ressentir d'émotions pour qui que ce soit. Si Jane extériorise ses problèmes dans la colère et les décisions prises à la hâte, Graham lui se replie sur lui-même. Mais sa rencontre avec Lucy risque bien de tout changer.

Que dire de la jeune femme si ce n'est qu'elle est très attachante de par son cotĂ© optimiste et sa joie de vivre. Elle a une personnalitĂ© assez dĂ©concertante parce qu'elle peut ĂŞtre Ă  la fois très dynamique, limite un peu fofolle et Ă  la fois très douce envers Graham. Lucy est une fille sur qui on peut compter, elle sait ĂŞtre Ă  l'Ă©coute et ne laisse jamais tomber quelqu'un dans le besoin. Ce qu'elle a fait d'ailleurs pour sa sĹ“ur Mari m'a Ă©normĂ©ment touchĂ©, de mĂŞme que toute l'aide qu'elle apporte Ă  Graham. Elle aime sans limite mais elle est aussi assez rancunière envers les personnes qui l'ont trahi ou qui ont trahi ses proches. Je me suis beaucoup reconnue dans ce trait de caractère et c'est sans doute pour cela que j'ai beaucoup aimĂ© ce personnage. 

J'ai donc Ă©normĂ©ment apprĂ©ciĂ© le caractère des protagonistes et leurs histoires personnelles qui ont bien Ă©tĂ© approfondies Ă  mon sens par l'auteure. Elle y aborde les thèmes de la jalousie fraternelle, du complexe d'infĂ©rioritĂ©, du manque d'amour paternel, de l’alcoolisme, des violences conjugales, de l'abandon, de la maladie, ou encore du deuil. J'ai en revanche Ă©tĂ© un peu lassĂ©e par les phrases trop mielleuses et trop fleur bleue Ă  mon sens comme "il a touchĂ© mon âme", un mot d'ailleurs qui revient trop souvent selon moi. J'apprĂ©cie les jolies histoires d'amour mais je trouve que l'on n'a pas forcĂ©ment besoin de toute cette fioriture pour ĂŞtre touchĂ©. J'ai Ă©galement Ă©tĂ© assez souvent Ă©nervĂ©e de constater que le roman comportait Ă©normĂ©ment de clichĂ©s vus et revus la plupart du temps dans les sĂ©ries tĂ©lĂ©visĂ©es. J'ai très souvent levĂ© les yeux au ciel malheureusement car j'aurais aimĂ© plus de simplicitĂ© et de naturel dans le rĂ©cit.

Quoiqu'il en soit malgrĂ© ses petits dĂ©fauts c'est un roman qui clĂ´ture je pense très bien la sĂ©rie, en reprenant d'ailleurs les quatre Ă©lĂ©ments abordĂ©s par l'auteure dans une phrase rĂ©citĂ©e très souvent par Lucy comme un mantra "L’air au-dessus de ma tĂŞte, la terre sous mes pieds, le feu en moi et l’eau tout autour..."

Pour conclure:
Une sĂ©rie classĂ©e New-adult mais qui aborde l'amour en douceur, sans les nombreuses scènes de sexe que l'on trouve gĂ©nĂ©ralement dans ce genre de romans. Les personnages sont creusĂ©s, attachants de par leurs histoires personnelles, mĂŞme si je regrette le cĂ´tĂ© un peu trop mielleux parfois de la plume de l'auteure. 


Ma note: 15/20.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire